Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Rebondir

5 étapes pour... réussir sa lettre de motivation

Aussi classique qu’indispensable, la lettre de motivation demeure un exercice obligatoire dans la recherche d’un emploi. Manuscrite ou tapée à l’ordinateur, celle-ci a ses propres codes et ses propres règles. Voici quelques conseils pour vous aider à la rédiger.

Se connaître

“Il faut mener une réflexion qui va croiser une analyse personnelle avec des repères que l’on peut trouver sur l’annonce, sur les codes Rome ou les fiches métiers”, explique Éric Blanc, consultant et chargé de bilan de compétences chez êtreconseil.fr. Avant toute chose, cette première étape consiste à définir qui vous êtes professionnellement.
Listez votre parcours, vos compétences, vos qualités comme vos défauts ainsi que vos valeurs. “Très peu de candidats sont capables de parler d’eux, ajoute Jean-Christophe Durieux, formateur, coach et président de Coaching & Développement. Or, un candidat qui se connaît parfaitement donne au recruteur l’envie de le connaître”. 

Se poser des questions

Après avoir décrypté l’annonce et effectué des recherches sur l’entreprise, il vous faut faire le lien entre la société et vous. Pour cela, il suffit de répondre à des questions simples :
“Pourquoi je contacte cette entreprise ?”, “Qu’est-ce que je peux lui apporter ?”, “En quoi je corresponds au poste ?” et  “Qu’est ce qui me rend unique et intéressant pour l’entreprise ?”. “Le candidat doit démontrer que le poste qu’il convoite est fait pour lui”, explique Jean-Christophe Durieux.

Prendre son temps

Écrire une lettre de motivation prend du temps et demande une longue réflexion en amont. C’est pourquoi il ne faut jamais la rédiger dans l’urgence. Si vous bloquez sur un élément, n’hésitez pas à vous changer les idées pour y revenir plus tard. “Très souvent, des réponses, des améliorations ou des idées nouvelles nous viennent après une nuit de sommeil. Je pense qu’il faut minimum 24 heures pour écrire une bonne lettre”, confie Éric Blanc.

Adapter et personnaliser son discours

Pour Jean-Christophe Durieux, “le recruteur doit sentir que la lettre a bien été rédigée spécialement pour lui”. Pour cela, évoquez des éléments clés de l’entreprise. Par ailleurs, mettez vous à la place du lecteur. Ce dernier vous lira rapidement dans un premier temps, puis de manière plus approfondie ensuite si des éléments l’intéressent. Soyez donc simple, clair, précis et factuel, privilégiez les phrases dynamiques et courtes qui vont à l’essentiel avec des verbes d’action voire des mots clés en gras. Enfin, évitez les formules trop générales ou négatives.

Soigner et hiérarchiser sa lettre

Accompagnée du CV, la lettre de motivation constitue souvent le premier contact entre le candidat et le recruteur. Une première impression qui s’avère primordiale. La lettre doit donc être structurée (entre trois et cinq paragraphes), tenir sur une seule page et dégager une impression de clarté. “On parle d’abord de l’entreprise et du poste, puis de soi pour inciter le lecteur à vous accorder un entretien, sans oublier la formule de politesse”, explique Jean-Christophe Durieux. Manuscrite ou informatique, elle doit être avant tout lisible et aérée, sans rature, ni tache et surtout sans faute d’orthographe ou de syntaxe.


Par Thomas Porlon

Publié le 18 mars 2013
PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)

Courrier cadres

logo courrier cadres