Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
A l'affiche

Aide à la personne : la formation, facteur clé du recrutement de DOMIDOM

Créée en 2003, DOMIDOM est spécialisée dans les services et l’aide à domicile pour les personnes dépendantes. Un secteur en plein développement qui peine à recruter. Akelan Kirupakaran, Responsable du recrutement, détaille la stratégie adoptée.

Qu’est-ce que DOMIDOM ?

Nous assurons la prise en charge de la dépendance à domicile pour les personnes âgées ou en situation de handicap. Notre rôle est de les aider dans leur quotidien (repas, courses, coucher…) en proposant l’intervention d’assistant(e)s de vie. Notre siège est à Paris et nous disposons de 70 agences dans les grandes villes de France : 70 % en franchise et 30 % de succursales.

Quelles sont les problématiques de recrutement liées à votre activité ?

Tout d’abord, il y a une pénurie de profils et de candidatures. Nous ne parvenons pas à recruter suffisamment d’assistant(e)s de vie pour accompagner notre croissance. Ensuite, nous devons faire face à un manque de qualification : les assistant(e)s diplômées sont rares.

Quelles actions menez-vous pour y remédier ?

Le premier axe, c’est l’information. Nous ne jouissons pas d’une grande notoriété dans le secteur des services. Avec Pôle emploi, nous animons des ateliers de découverte du métier auprès des demandeurs d’emploi. Le second axe, c’est la formation. Là encore, nous agissons en collaboration avec Pôle emploi pour proposer des formations qualifiantes soit en alternance, sous forme de contrat de professionnalisation, soit en formation accélérée intensive sur 3 mois.

Les résultats de ces actions sont-ils positifs ?

Oui. Nous venons d’ailleurs de signer une nouvelle convention de partenariat national avec Pôle emploi. Nos liens se renforcent. Côté recrutements, nous avons intégré 1 729 nouveaux collaborateurs en 2016 (tous métiers confondus) et nous prévoyons la signature de 1 500 contrats en 2017. 95 % de nos salariés sont en CDI.

Face aux difficultés de recrutement d’assistant(e)s de vie, la lutte contre le turn-over représente un enjeu pour vous. Comment faites-vous pour fidéliser vos salariés ?

Nous soignons le recrutement en étant très transparent sur notre société et la nature des postes. Et puis, nous proposons aux assistant(e)s de vie un vrai parcours professionnel avec une montée en compétences : formations, accroissement des responsabilités (prise en charge de personnes dont la dépendance exige des gestes techniques)… Certain(e)s peuvent même prendre des fonctions de formateur.

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)