Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Bougez !

Bougez ! Pierre

Pierre, après avoir exercé plusieurs années dans le secteur de la communication, s'est reconverti pour devenir boulanger et a ouvert sa boulangerie.

"C'est un concours de circonstances qui m'a amené à devenir chargé de communication..."

"Je m'appelle Pierre, j'ai 42 ans. Je suis originaire de Lyon. J'ai passé un bac B, ES maintenant.

J'ai fait des études de sciences politiques à Lyon et en Allemagne.
C'est un concours de circonstances qui m'a amené à devenir chargé de communication dans un groupe automobile, tout simplement car j'ai commencé un service civil en Institut français en Allemagne où je m'occupais de communication.

Ça m'a plu et après, c'est ce que j'ai cherché.

Au final j'ai travaillé pendant une quinzaine d'années dans deux groupes industriels en tant que chargé de communication puis responsable de communication."

 

"Le déclic, ça a été le fait que mon conjoint ait souhaité s'orienter vers la boulangerie-pâtisserie"

"Quand on en a parlé, moi, ça a fait écho à des souvenirs d'enfance.
J'adorais aller dans les boulangeries et les pâtisseries pour voir un peu ce qui se tramait derrière, comment on faisait le pain, comment on faisait les pâtisseries.

Après réflexion, j'ai souhaité l'accompagner et suivre sur ce projet-là pour faire un métier beaucoup plus manuel et concret que ce que je faisais auparavant.

En fait je ne m’imaginais pas avoir une carrière linéaire parce que j'ai vu des personnes avoir la même activité pendant 30-40 ans et finir relativement frustrés donc j'ai toujours imaginé que j'aurais un peu ma crise de la quarantaine... Et que ça se passerait au niveau professionnel."
 

"Ce changement de métier, je l'ai opéré en plusieurs phases"

"D'abord, j'ai fait une immersion chez un boulanger pendant trois-quatre jours pour voir si le métier me plaisait ou si ça me rebutait complètement. Ça m'a plu, ça a confirmé cette envie. Ensuite, j'ai fait une demande de congé individuel formation à mon entreprise. J'ai été retenu sur Rouen dans une formation en six mois pour passer le CAP de boulanger qui est nécessaire pour s’établir. À l'issue du congé individuel formation, j'ai fait une demande de congé création d'entreprise pour qu'on puisse créer l'entreprise dans laquelle on est maintenant."
 

De l'envie à la concrétisation du projet...

"Ce changement de métier, je l'ai opéré en plusieurs phases.
D'abord, j'ai fait une immersion chez un boulanger pendant trois-quatre jours pour voir si le métier me plaisait ou si ça me rebutait complètement. Ça m'a plu. Ça a confirmé cette envie.
Ensuite, j'ai fait une demande de congé individuel formation à mon entreprise. J'ai été retenu sur Rouen dans une formation en six mois pour passer le CAP de boulanger qui est nécessaire pour s’établir.

À l'issue du congé individuel formation, j'ai fait une demande de congé création d'entreprise pour qu'on puisse créer l'entreprise dans laquelle on est maintenant.

On a ouvert il y a quasiment deux mois. C'est assez exaltant de voir qu'on a des clients qui viennent qui achètent le pain, qui reviennent, qui complimentent... C'est vraiment très agréable.

Ce qui me plaît dans le métier de boulanger, c'est d'abord de faire du pain, de partir le matin de choses très basiques qui sont de la farine, de l'eau, du sel, de la levure et d'arriver sur un produit fini qui se retrouve sur une table et qui fait plaisir à des gens !

Ce qui me plaît également dans ce métier, c'est évidemment le travail manuel (...). Ensuite, le fait d’être son propre patron. On est en cogérance et on est autonomes, on est indépendants et c'est vraiment intéressant !"
 

"S'il fallait faire un bilan..."

" Je suis fatigué, mais je suis très content d'avoir fait cette reconversion et d'avoir osé faire ce saut de la vie de salarié à la vie au final de cogérant d'une entreprise.

Ce que je conseillerais à quelqu'un qui a envie de bouger, c'est de s'entourer, prendre un maximum de conseils autour de ses amis, de sa famille et de spécialistes pour pas rester seul et avoir un bon retour sur image sur son projet et ce qu'il veut faire".
 

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
Formulaire de recherche d'offres

Offres d'emploi

Benoît, du programme à l'affinage...

Bougez 1 - du programme à l'affinage

Benoît, sommelier, banquier puis cuisinier !

Benoît, cuisinier