Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Bien-être

Coach sportif (H/F)

Tendance forte depuis quelques années, le coaching sportif est un accompagnement personnalisé qui vise à atteindre des objectifs de forme, de perte de poids, de bien-être. Zoom sur un métier qui bouge !

Guider, conseiller, motiver

Un accompagnement personnalisé


De nombreuses personnes ressentent le besoin de pratiquer une activité sportive, soit pour se muscler, s'assouplir, perdre du poids, retrouver la forme ou encore évacuer le stress accumulé dans la vie quotidienne et dans la vie professionnelle.

Le coach sportif (fiche ROME G1204) est un professionnel chargé d’accompagner un particulier, un groupe d’individus en vue d’atteindre ces objectifs de forme, de bien-être et d’épanouissement.

Le coach sportif peut accompagner divers types de personnes : femmes, hommes, personnes obèses, sportifs, enfants, personnes âgées, …

Ses lieux d'intervention :


Ce professionnel exerce son métier dans différentes structures sportives :

  • dans un club sportif,
  • dans une association,
  • un centre de loisirs ou de vacances,
  • dans une salle de remise en forme, centre de fitness,
  • au domicile des clients,
  • en entreprise.

Des cours individuels ou collectifs


Le coach sportif donne des cours de manière collective ou individuelle de fitness, d'aérobic, de stretching, de body-building, avec pour objectif une remise en forme, un entretien de la condition physique, perte de poids, développement musculaire, performances physiques, etc.

En séance individuelle, le coach sportif détermine les attentes de ses clients. Ils définissent ensemble les objectifs et le coach leur présente la manière de les atteindre.
Il met en place un programme personnalisé, en fonction des capacités physiques de ses clients. Pour cela, il doit d’abord réaliser un premier bilan avec eux. Il a en charge l’élaboration de la musique d’accompagnement, des chorégraphies ainsi que de l’animation. Il se déplace avec son matériel (tapis, haltères).
Le client effectue ainsi un travail plus ciblée, plus intense et évolutif. Le coach sportif surveille la progression et redéfinit, si besoin, un nouvel objectif.

En cours collectif, il s’occupe de l’animation de cours tels que le fitness, le cardio-training, le stretching, l’aérobic….

Il évalue le niveau du client grâce à des tests et l’inscrit dans le groupe approprié. Il adapte le programme ainsi que la fréquence des séances d'entraînement en fonction des possibilités de chacun, tout en s'assurant bien entendu de la sécurité des pratiquants dont il a la charge et la responsabilité.

Compte tenu du profil de son client, et de ses besoins, il le conseille sur le choix de l'appareil à utiliser (tapis de course, vélo, cardio-training...), et corrige ses mouvements, de manière à obtenir le résultat escompté sans mettre celui-ci dans une situation dangereuse pour sa santé. Si son client a pour objectif une perte de poids, il peut aussi lui suggérer les services d'un diététicien.

Dans un club, le coach sportif aide les sportifs lors de la pratique de leur activité physique. Il peut les accompagner aussi bien de manière individuelle ou en groupe.

Faire travailler le corps et le mental


Le coach sportif ne contribue pas uniquement au bien-être physique, il travaille aussi le moral et le mental de son client. Son objectif : motiver ses clients à atteindre leurs objectifs.

Quel statut ?


Les coachs peuvent être salariés ou être à leur propre compte.

5 qualités indispensables

1. Être disponible et à l’écoute

Savoir cerner les attentes, fixer des objectifs réalisables, maintenir la motivation, … le coach sportif doit être à l’écoute de ses client, disponible et attentionné. Un métier relationnel, où il faut aimer travailler avec les autres !

 

Témoignage de Carine, coach sportif :

« Mon univers professionnel est sympa car je travaille dans un club situé au bois de Boulogne et chez des particuliers. Je vais chez eux pour leur donner un cours de sport à domicile. Le rapport aux gens me passionne. J’ai besoin de ce contact, de les voir progresser dans leur enveloppe corporelle car ils changent leur façon de vivre et leur approche de la vie en général ». 

2. Être pédagogue et bon psychologue

Le coach doit avoir quelques petites notions en psychologie afin de pouvoir trouver les mots justes pour motiver ses clients. Il est donc nécessaire d'avoir une certaine sensibilité à la psychologie, être pédagogue pour entraîner efficacement, et se montrer patient.


3. Disposer de connaissances en physiologie… mais également des connaissances techniques

Ces compétences lui permettront de veiller à la sécurité de ses clients et de proposer les bons exercices avec du matériel adapté, sur des machines qui leur correspondent.


4. Être en bonne condition physique et savoir animer

Le coach sportif doit être dynamique ! Des qualités en animation sont également nécessaires.


5. Avoir la fibre commerciale…

…afin de fidéliser et d’accroître sa clientèle si le coach est à son compte.

Comment devenir coach sportif ?

Être un bon sportif ne suffit pas ! Il existe plusieurs formations pour exercer le métier, à choisir selon votre projet professionnel :

  • Le Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS), spécialité Activités gymniques, de la forme et de la force. Diplôme indispensable à l’exercice du métier d’animateur, de moniteur, d’éducateur sportif pour exercer dans des lieux très variés : association, club sportif, entreprise, collectivité territoriale, établissement accueillant des personnes âgées… Les publics : des mineurs, des adultes, des personnes âgées… ;
  • une licence professionnelle des activités sportives, métiers de la forme, spécialité métiers de la forme, de la santé et du bien-être. Objectifs de la formation : former des intervenants au conseil, suivi et encadrement personnalisé de la personne dans des techniques diversifiées de développement et d’entretien liées à la Forme, à la santé et au bien être. Il prépare des professionnels à animer, gérer et diriger une structure.
  • une licence ou un master en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) à l’université. Au programme : des cours de sciences de la vie (biologie, physiologie, anatomie, biomécanique, etc.), de la pratique sportive et un volet de savoirs associés (informatique, statistiques, une langue étrangère, etc.). Débouchés possibles, selon la spécialisation choisie : coach sportif, entraîneur sportif, éducateur sportif, animateur d'activité pour tous...

Pour plus d'informations sur les formations, vous pouvez consulter les sites suivants :

Carrière et perspective d’évolution

Dans les grandes villes comme dans les plus petites villes, les clubs de fitness (salles de remise en forme) franchisés ou indépendants se multiplient. Compte tenu de l'attente actuelle des Français dans ce domaine, les besoins de professionnels compétents sont importants.
Chiffres-clés du sport

Au 31 décembre 2012, le secteur comptait environ 27 000 établissements (+1,9%).
110 000 salariés (+2%), dont :

  • Gestion d'installations sportives : 19 100
  • Activités de clubs de sport : 72 500
  • Activités des centres de culture physique : 3 800
  • Autres activités liées au sport : 6 600
  • Enseignement den disciplines sportives et d'activités de loisir : 8 000

Source : Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports, Les chiffres-clés du sport, juin 2014
Même s'il n'est pas aisé de trouver un temps plein lorsque l'on est situé dans une petite ville, il est très fréquent de voir un coach cumuler les temps partiels dans différentes structures afin d'obtenir un revenu correct, que le coach soit salarié dans un centre sportif ou indépendant.

Exercer une activité complémentaire

Pas facile d'être coach sportif. Quelque soit vos lieux d'intervention (à domicile ou en salle, dans une grande ville ou une petite ville), vous serez peut être amener à cumuler les temps partiels dans différentes structures ou exercer une activité secondaire pour compléter vos revenus.

Le travail étant très physique, la plupart des coachs travaille à temps partiel. Une partie du temps de travail est consacrée l'activité commerciale (démarchage, prise de rendez-vous, etc.).
A noter

Les salaires sont très variables et dépendent du statut du coach (salarié, libéral), du type de clientèle… et du nombre de clients. Le coach sportif doit ainsi tout mettre en œuvre pour satisfaire sa clientèle, s’il veut la fidéliser et acquérir une certaine notoriété.
Autres caractéristiques :

Les horaires sont souvent décalés (à l'heure du déjeuner, le soir et le week-end).

Le coach sportif peut aussi participer à l'accueil, la gestion, voire à l'aspect commercial de la salle de remise en forme dont il dépend. .
Et après ?

Après plusieurs années d’expérience, un coach sportif peut devenir formateur auprès d’autres futurs coachs.

Il peut aussi se mettre à son compte :
  • ouvrir une salle de sport ;
  • intervenir au domicile de ses clients ;
  • intervenir dans les entreprises ;
  • Une évolution de carrière est d'ailleurs envisageable pour devenir responsable d'un centre de remise en forme ou de fitness par exemple.

Un emploi dans le coaching sportif

- Recherchez sur pole-emploi.fr

Tapez le code ROME G1204.


- Rendez-vous dans un club près de chez vous.


Salles de sport, centres de remise en forme, … n’hésitez pas à vous déplacer pour connaître les opportunités d’emploi.


- Envie de vous mettre à votre compte ?

Une bonne expérience professionnelle et un réseau sont des conditions indispensables avant de vous lancer dans l'ouverture d'une salle de sport ou d'intervenir à domicile.

Faites-vous connaître !

  • diffuser sur le web et dans les journaux locaux votre offre de services,
  • déposer vos annonces dans des lieux très fréquentés (écoles, boulangeries …),
  • pensez à des supports de publicité tels que les flyers, que vous déposerez dans les boîtes aux lettres de particuliers,
  • démarcher les entreprises locales. De nombreux Comités d’Entreprise proposent des activités pour leurs employés entre midi et 14h.

N'oubliez pas de mettre en avant :

  • votre formation,
  • vos expériences professionnelles,
  • les matchs que vous avez pu remporter, vos victoires,
  • les témoignages de vos clients,
  • etc.
Consultez les autres articles du Dossier « Bien-être : des métiers esthétiques » :

Publié le 4 mars 2015
PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)

Voir la vidéo du Dossier

Le Dossier

Les offres sur pole-emploi.fr