Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Télécommunications

Fibre optique : 5 familles de métiers

De nombreux métiers interviennent dans le déploiement de la fibre optique.

Les familles de métiers

  • Négociations :

La négociation consiste essentiellement en l’obtention des autorisations de syndics nécessaires au fibrage des immeubles et à l’engagement des travaux : il s’agit d’une fonction clé dans le déploiement du FttH mais, à priori, à faible volumétrie d’emploi (un négociateur pour tout un ensemble géographique).

  • Etudes :

Il s'agit de concevoir l'aménagement de l'infrastructure en fibre optique dans l'immeuble ou la maison, et de réaliser les plans référents lors de sa réalisation...

Cette famille de métier est considérée comme stratégique par les entreprises dans la mesure où elle précède et conditionne la phase d’installation. Le nombre d’emplois devrait être toutefois limité.

  • Travaux sur la colonne (hors génie civil) :

Il s'agit de l'ensemble des métiers concernés par la réalisation opérationnelle des travaux de fibrage dans les immeubles.

Le degré de polyvalence et de multi-compétences sera lié à la volumétrie des travaux (une forte volumétrie conduirait à une plus forte segmentation des tâches).

Les quatre métiers, les plus fréquemment cités, sont (H/F) :
- poseur,
- tireur de fibre, soudeur,
- raccordeur (ou soudeur optique),
- technicien de raccordement (ou technicien fibre optique),
- responsable de chantier.

Cette famille de travaux devrait mobiliser un nombre très conséquent d’emplois.

  • Raccordements chez l'abonné :

Il s'agit de la pose finale de la fibre chez l'abonné (jusqu’au point de raccordement pour le cas des maisons). Le degré de polyvalence et de multi-compétences sera lié à la volumétrie des abonnements à la fibre. 

Cette famille mobilisera un nombre très conséquent d'emplois.

  • Maintenance :

Il s'agit d'assurer la maintenance curative et préventive des réseaux déployés. La qualité de pose des réseaux influera naturellement sur les activités de maintenance.

Cette fonction maintenance est perçue, par les entreprises, comme génératrice d’activités récurrentes de long terme. Le taux de panne et la volumétrie des activités devraient toutefois être limités.

 

Source : Appui Technique Prospectif, « Les besoins en formation, emplois et compétences liés au déploiement de la fibre optique », réalisée par les cabinets Ambroise Bouteille et IDATE, avec le concours d'Objectif Fibre et l'OPCA de la construction (Constructys).

Bon à savoir

La connaissance du matériau « fibre optique » facilite l’accès à des familles différentes de métiers, selon vos intérêts. L’évolution est possible.

3 qualités indispensables pour exercer dans la filière

1. Technicité

Savoir-faire nécessaires, du simple tirage de câbles au raccordement en lui-même !

2. Réactivité

Il faut savoir s’adapter à la configuration des logements et être à même de trouver la bonne solution en fonction du contexte. 

3. Relationnel

Qualité importante dans le cas d’un raccordement final pour lequel le technicien devra communiquer avec les habitants de l’immeuble et répondre aux diverses requêtes auxquelles il sera inévitablement confronté.

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)

Les métiers les plus recherchés par les entreprises

  • Monteur câbleur
  • Tireur de fibre, soudeur
  • Raccordeur (ou soudeur optique)
  • Technicien de raccordement (ou technicien fibre optique ou technicien réseaux et services très haut débit)
  • Responsable de chantier Conducteur de travaux 

Pôle emploi Le Dossier : La fibre, une optique d’avenir