aller au contenu

  • Mercredi 23 juillet 2014
  • Plan du site

Page précédente

Travailler au Québec

Entretien avec Jean Charest , Premier ministre du Québec

Actualité Québec


Jean Charest, Premier ministre du Québec


Le Québec connaît une très forte croissance de l’emploi. Notre économie, à nous, roule beaucoup d’ailleurs. Depuis la crise économique, le Québec a récupéré 120% des emplois que nous avons perdus, c’est-à-dire nous avons récupéré tous les emplois et 20% de plus, que ce que nous avions au moment où la crise a été déclenchée. C’est donc dire à quel point il y a une forte croissance de l’emploi chez nous, les besoins sont très grands pour le long terme, et pour nous, l’immigration active, la plus importante est ici en France.

Quels profils ?


Il y a 2 niveaux : il y a les professions, les professions dans le domaine de la santé par exemple, les infirmières, les médecins, les technologues également, mais également dans tous les métiers : boucher par exemple, dans les poissonneries, dans le domaine des assurances, ce qu’on appelle le secteur des services, il y a également des besoins. C’est dans tous les domaines, en particulier dans les domaines qui sont un peu plus techniques. Dans la construction par exemple, nous avons besoin d’artisans également au Québec au cours des prochaines années.

Quelles perspectives ?

Là on innove, parce que, entre la France et le Québec, il y a un magnifique projet qui est novateur, c’est une première mondiale, un projet de mobilité de main d’œuvre. Et l’idée, derrière le projet de mobilité, c’est de reconnaissance des qualifications de chaque personne. Alors vous êtes médecin en France, vous êtes reconnu médecin au Québec ; vous êtes plombier en France, vous êtes reconnu plombier au Québec, et vice-versa. Ingénieur au Québec et ingénieur en France.

Comment postuler ?

Nous avons conclu des ententes plus spécifiques entre nos ministères de l’immigration et de l’emploi, il y a une entente qui, par exemple, favorise les journées du Québec ; on en a fait deux récemment, ici en France, c’est deux journées où nous identifions à l’avance les professions qui ont besoin de travailleurs. On fait des entrevues, c’est Pôle emploi international qui fait une première présélection des candidats, et là des employeurs québécois viennent ici en France, ils sont venus du 10-12 juin dernier par exemple, faire des entrevues, ce qui a très bien fonctionné, ça a tourné très rondement.
Alors à tous les français qui s’intéressent au Québec, c’est une invitation qu’on vous fait de venir au Québec, explorer la possibilité de travailler, de faire votre vie, de le faire en français avec nous. On vous aime beaucoup, et c’est l’occasion de reconstruire, de continuer à construire ce pont entre la France et le Québec.




Publié le 2 July 2010

Haut de page


Page précédente