aller au contenu

  • Vendredi 31 octobre 2014
  • Plan du site

Page précédente

Le stage étudiant en entreprises

Enormément de cursus universitaire ou scolaire s'accompagnent d'un stage pour mettre en pratique les acquis de la formation au sein d'une entreprise.

Le stage en entreprise permet la mise en pratique dans un milieu professionnel des connaissances acquises au cours du cursus scolaire ou universitaire, l’acquisition de nouvelles compétences et la découverte du monde du travail : ses contraintes et ses exigences. Tout stagiaire est ainsi tenu de se conformer aux règles internes de l’entreprise : horaires, discipline, règles de sécurité, d’hygiène…

Le stage en entreprise ne s’apparente pas à du travail salarié car le stagiaire n’est pas lié par un contrat de travail à l’entreprise. De plus, le stage ne peut pas avoir pour objet l'exécution d'une tâche régulière correspondant à un poste de travail permanent de l'entreprise.
Certes, le stagiaire peut être tenu d’exécuter des tâches à caractère professionnel, toutefois, il est dans l’entreprise pour apprendre et/ou observer et n’a donc pas d’obligation de production comme les salariés.

Généralement, le stage fait l’objet d’un rapport qui peut être noté et compter dans l’obtention du diplôme.

Quels sont les stages concernés ?

Sont concernés, en l’état actuel de la réglementation, les stages, intégrés à un cursus pédagogique scolaire ou universitaire et effectués en entreprise, à titre obligatoire ou optionnel, par des étudiants inscrits dans des établissements d’enseignement dispensant une formation supérieure diplômante ou non diplômante. Sont également concernés les stages effectués au sein d’une association, d’une entreprise publique ou d’un établissement public industriel et commercial.

La durée des stages est dorénavant encadrée et ne peut excéder 6 mois par année d’enseignement sauf pour les stages prévus dans un cursus pluriannuel de l’enseignement supérieur ou en cas d’interruption de la formation par le stagiaire pour exercer des activités visant exclusivement l'acquisition de compétences en liaison avec cette formation.

La protection sociale

Le stagiaire reste en principe affilié au régime de sécurité sociale dont il bénéficie en tant qu’étudiant (régime étudiant, ayant droit de ses parents ou couverture maladie universelle). Par contre, il sera rattaché au régime général pour le risque accident du travail maladie professionnelle.


Gratifications

Lorsque la durée du stage au sein d’une même entreprise est supérieure à deux mois consécutifs ou au cours d’une même année scolaire ou universitaire, à deux mois consécutifs ou non, le stage fait l’objet d’une gratification dont le montant peut être fixé par convention de branche ou accord professionnel étendu. A défaut, il est fixé en 2012 à 436,05 € par mois pour un stage de 35 heures hebdomadaires.

Pour les stages qui ne remplissent pas la condition de durée mentionnée ci-dessus, le versement d’une gratification est facultatif.

Les stagiaires accèdent aux activités sociales et culturelles du comité d’entreprise dans les mêmes conditions que les salariés depuis la loi du 28 juillet 2011.

La convention de stage : un document obligatoire.

Les stages en entreprise doivent faire l’objet d’une convention de stage conclu entre le stagiaire, l’entreprise d’accueil et l’établissement d’enseignement.

C’est le document qui formalise le stage et les rapports entre stagiaire, école et entreprise.

Le décret du 29 Aout 2006 fixe 11 clauses qui doivent figurer obligatoirement dans les conventions de stage :

- La définition des activités confiées au stagiaire en fonction des objectifs de formation
- Les dates de début et de fin de stage
- La durée hebdomadaire maximale de présence du stagiaire dans l’entreprise
- Le montant de la gratification versée au stagiaire et les modalités de son versement.
- La liste des avantages offerts par l’entreprise au stagiaire (restauration, hébergement etc.)
- Le régime de protection sociale dont bénéficie le stagiaire ainsi que le cas échéant, l’obligation faite au stagiaire de justifier d’une assurance couvrant sa responsabilité civile.
- Les conditions dans lesquelles les responsables du stage assurent l’encadrement du stagiaire.
- Les conditions de délivrance d’une attestation de stage.
- Les modalités de suspension et de résiliation du stage.
- Les conditions dans lesquelles le stagiaire est autorisé à s’absenter.
- Les clauses du règlement intérieur de l’entreprise applicable au stagiaire, lorsqu’il existe.

Comment trouver un stage en entreprise ?

La recherche d’un stage s’apparente à celle d’un emploi : elle nécessite de bien connaitre les outils de la recherche d'emploi.

Il vous faudra identifier les entreprises qui peuvent vous proposer des stages en lien avec votre formation : le spectre peut être plus ou moins large suivant que votre formation est transverse ou sur un métier particulier.

Si votre profil intéresse une entreprise, vous serez amené à avoir un entretien d’embauche. Vous devez être en mesure d’expliquer votre parcours, le but de votre stage et ce que vous pouvez apporter à l’entreprise en tant que stagiaire.

Vous pouvez retrouvez des offres de stage sur www.infostages.com.

Certaines écoles ou universités ont un bureau de stages chargé de prospecter les entreprises et de proposer des stages à leurs étudiants.

Publié le 10 October 2011

Haut de page


Page précédente