Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
A l'affiche

Quels sont les secteurs qui recrutent en 2017 ?

En 2017, les entreprises prévoient l’embauche de près de 2 millions de personnes. Quels sont les métiers qui recrutent le plus ? Le point sur ces professions où la main-d’œuvre est très recherchée.

Électronique, mécanique, maintenance : le renouveau du digital

Les métiers de l’électronique, de la mécanique et de la maintenance connaissent un essor sans précédent. En cause : la transformation digitale des entreprises et le boom des objets connectés.

Du bac pro électrotechnique au profil d’ingénieur avancé, les opportunités d’embauche en « mécatronique » sont innombrables : ingénieur de fabrication mécanique dans l’aéronautique, électricien, agent de maintenance en mécanique industrielle, technicien imprimante 3D…

Les sociétés de services domotiques, les start-up innovantes ou les grandes industries n’attendent plus que vous !

Ingénieurs et chefs de projet : des besoins de cadres

Selon le dernier rapport de l’APEC, les entreprises prévoient plus de 200 000 recrutements de cadres en 2017. Les cadres informaticiens, commerciaux et cadres en études-recherche et développement seront particulièrement sollicités. Les recrutements en informatique notamment pourraient augmenter de 16 %.

Vous avez entre 1 et 10 ans d’expérience professionnelle et vous êtes diplômé bac+5 de formation commerce ou ingénieur ? Votre profil est très recherché ! C’est le moment de postuler.

Services, vente et propreté : des métiers peu qualifiés très recherchés

Au premier rang des métiers à fort recrutement où les entreprises peinent à trouver de la main-d’œuvre, se trouvent les professions de service. Les services à la personne (SAP) notamment, comme les aides-soignants, les assistants médicaux, les aides à domicile ou encore les aide-ménagères. Ces besoins se sont accrus ces dernières années avec le vieillissement de la population, un phénomène qui n’est pas près de s’arrêter. La demande en vendeurs est également très forte.

Le point commun de ces métiers ? Il faut aimer le contact avec le client, savoir être à l’écoute et dans l’empathie. À l’embauche, ces professions privilégient souvent les compétences humaines au savoir-faire. À savoir : les entreprises proposent parfois des formations internes pour vous faire monter en compétence. Autres secteurs qui embauchent : la propreté et les services associés. Ils offrent des opportunités intéressantes et stables : plus de 80 % des salariés sont employés en CDI.

Si les métiers sans qualification initiale comme agent d’entretien ou laveur de vitres sont majoritaires, la profession valorise de plus en plus les certifications de qualification professionnelle (CQP). Elles forment les employés aux techniques de base ainsi qu’aux normes d’hygiène et de sécurité. Pour les postes de management à responsabilité, les entreprises ont également beaucoup de mal à recruter des directeurs d’agence (Master) ou des responsables de secteur (BTS).

Pensez-y !

L’hôtellerie-restauration : des opportunités à foison

L’hôtellerie et la restauration sont des secteurs étroitement liés à l’activité touristique. Ils connaissent des besoins de personnel récurrents, souvent saisonniers. Que vous aimiez le contact avec le public ou préfériez l’ambiance des arrière-cuisines, vous y trouverez votre compte. Garçon de café, femme de chambre, chef pâtissier, bagagiste ou directeur d’établissement, les possibilités sont multiples.

Pour entrer dans ces univers exigeants, une première formation de type BTS Hôtellerie-restauration ou CAP Services hôteliers par exemple est souvent nécessaire. L’avantage de l’hôtellerie-restauration ? Si ces métiers sont très intenses, exigeant une excellente présentation et une rigueur à toute épreuve pour satisfaire le client, ils offrent de véritables perspectives de progression en interne. Enfin, si vous avez envie de voyager, c’est l’occasion rêvée.

Les métiers transport et logistique

Les métiers transport et logistique représentent 1,9 million d’emplois, principalement dans les secteurs du transport, de l’industrie et du commerce. D’ici à 2022, 540 000 postes seront à pourvoir dont 223 000 conducteurs de véhicules. L’avantage de ces secteurs ? Ils ne demandent souvent aucun diplôme préalable et vous pouvez les envisager dans le cadre d’une reconversion.

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
Le dossier : un rendez-vous mensuel à na pas manquer