Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
A l'affiche

Seconde partie de carrière : l’évolution professionnelle (2/2)

Le milieu de carrière, c’est le bon moment pour faire le point sur vos motivations et votre projet professionnel. Vous avez envie de changer de métier ? Envie d’indépendance ? Envie d’étranger ? Nos conseils pour évoluer.

Passer d’un métier à un autre : la reconversion professionnelle

Les carrières peuvent être très hétérogènes. La preuve : 60 % des Français ont déjà changé une fois de métier et 30 % disent l’avoir fait plusieurs fois1. L’envie de faire « autre chose » n’est pas rare après plusieurs années dans la même fonction et dépend de chaque personnalité. Vous avez alors le choix entre changer de poste au sein de la même branche ou évoluer dans un nouveau secteur d’activité. C’est aussi parfois l’occasion de s’orienter vers des métiers et des secteurs qui recrutent.

Pour préparer au mieux votre reconversion, 2 étapes sont essentielles :

1.Identifier les pistes professionnelles : pourquoi avez-vous envie de changer de métier ? Quelles sont vos aspirations professionnelles ? Quelles sont vos compétences actuelles ?

2.Construire un plan d’action pour mettre en œuvre votre projet de réorientation : avez-vous besoin d’une formation pour acquérir de nouvelles compétences ? Si oui, comment financer votre formation ? Êtes-vous éligibles aux aides locales et nationales ?

Dans les grandes entreprises, la reconversion est généralement intégrée à la gestion des ressources humaines grâce à des programmes de mobilité interne. C’est tout simplement à vous de manifester votre intérêt pour une fonction auprès de vos interlocuteurs RH, par exemple lors d’un entretien annuel.

Zoom sur le conseil en évolution professionnelle

Le conseil en évolution professionnelle (CEP) est assuré par les conseillers Pôle emploi avec l’appui si nécessaire des psychologues du travail. Ces entretiens individualisés vous accompagnent dans la définition et la mise en œuvre de votre projet professionnel, quel qu’il soit : recherche d’emploi, reconversion, création d’entreprise ou mobilité internationale.

Devenir son propre patron

En France, 1 entreprise sur 3 est créée par un demandeur d’emploi. Pourquoi pas vous ? La création ou la reprise d’une entreprise est une autre façon de réfléchir à votre projet professionnel.

Première étape : trouver la bonne idée. Pour cela, vous pouvez capitaliser sur votre expérience pour reproduire une activité maîtrisée ; vos chances de réussite s’en trouveront sensiblement améliorées. Vous pouvez aussi aller plus loin en concevant un nouveau service ou tirer profit d’une tendance pour créer une activité originale.

Si vous n’avez pas d’idée mais vous avez de l’expérience, la reprise d’entreprise, souvent méconnue, constitue une alternative intéressante. L’avantage principal : vous n’avez pas besoin de partir de zéro. Avec une structure et des salariés déjà en place, vous pouvez vous appuyer sur une entreprise en bonne santé financière (ex. : départ en retraite du précédent chef d’entreprise).

Dans tous les cas, des organismes locaux proposent des accompagnements et aides financières aux porteurs de projet : Conseil régional, CCI, pépinières d'entreprises…

La création d’entreprise ou réfléchir autrement à une reprise d’activité
Les aides financières à la création ou reprise d’entreprise

Mettre un pied à l’étranger

Quel que soit votre âge, l’Union européenne (UE), partenaire de Pôle emploi, vous propose de découvrir pendant plusieurs mois la vie dans un pays voisin. L’objectif : développer vos compétences et apprendre une langue étrangère. Une expérience qui enrichit tant le parcours des jeunes lors de leur entrée dans l’emploi que celui des actifs plus expérimentés, pour dynamiser leur carrière.

Lancé par la Commission européenne en 2016, le programme pilote « Reactivate » accompagne spécifiquement les demandeurs d’emploi de plus de 35 ans à trouver un emploi ou un stage d’une durée minimum de 6 mois dans un pays de l’UE. Des aides financières vous permettent d’envisager plus sereinement votre expérience européenne (ex. : aides pour passer des entretiens à l’étranger ou s’installer dans le pays d’accueil, des cours de langue). Idéal pour relancer votre carrière professionnelle, tout en découvrant un nouveau pays !

Il n’y a pas d’âge pour travailler à l’étranger

Bougez !

Un changement professionnel est une décision importante dans votre carrière. Parfois l’envie est là, mais la marche peut paraître trop haute. Rendez-vous sur la rubrique « Bougez ! » de pole-emploi.fr pour retrouver tous les témoignages et les conseils de ceux qui ont sauté le pas.

1 Étude Opinion Way en collaboration avec l’Afpa, réalisée auprès de 5 000 actifs et 500 chefs d’entreprise et DRH, mars 2014

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)

Reconversion professionnelle, création ou reprise d’entreprise, programme Reactivate : pour en savoir plus, renseignez-vous auprès de votre conseiller Pôle emploi.