Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Mes trucs et astuces

Affûtez vos outils pour décrocher un job !

L'élaboration de votre carte professionnelle est indispensable pour décrocher un entretien qui mènera à la prise de poste.

Le CV

Le CV (curriculum vitae) est un outil de communication essentiel qui doit vous présenter fidèlement et mettre en relief vos points forts. Pour qu'il soit efficace, il y a plusieurs choses à ne pas perdre de vue :

  • Votre CV n'arrivera jamais seul à l'entreprise
  • Il doit vous présenter, vous, ainsi que votre parcours professionnel
  • Il doit vous servir à obtenir un rendez-vous.

Tâchez d’être le plus sincère possible dans votre CV. Lors de l’entretien, vous serez plus à l’aise pour mettre en avant vos atouts et défendre vos arguments point par point.
Le CV de base que vous allez créer va pouvoir être décliné et modifié en fonction des offres auxquelles vous répondrez.
Mettez en valeur tout ce qui illustre vos qualités et vos compétences.

Les rubriques

L’état civil et les coordonnées : La seule obligation est d’indiquer vos nom, prénom, adresse, téléphone et si possible une adresse électronique. En ce qui concerne la situation familiale, l’âge, la nationalité, il n’y a ni règle ni usage. À vous d’apprécier s’ils représentent des atouts pour obtenir un rendez-vous.

Le titre : Avec ou sans titre ? Il n’y a pas d’obligation en la matière. Il peut néanmoins permettre à l’employeur de cibler immédiatement votre profil (ex. : Ingénieur BTP-10 ans d’expérience).

L’expérience professionnelle : C’est le cœur de votre CV, qui détaille vos compétences, vos savoir-faire, vos atouts, les inscrit dans le temps et dans des environnements professionnels.

Les compétences et connaissances spécifiques : Il s’agit généralement de la maîtrise d’outils ou de méthodes particulièrement utiles au poste (logiciels informatiques, langues…). Selon leur importance, vous pouvez choisir d’en faire une rubrique distincte ou d’insérer ces précisions dans la rubrique « expérience professionnelle ».

La formation : Sauf pour certains secteurs comme la recherche ou l’enseignement, cette rubrique peut être relativement succincte et comprendre des informations sur votre niveau d’études, vos diplômes et sur les formations qui valorisent le plus votre objectif professionnel.

Les activités extra-professionnelles :
Ne sous-estimez pas cette dernière partie (sports, centres d’intérêt, activités bénévoles...). Cette rubrique apporte une plus-value à votre CV : par exemple un loisir dans lequel vous développez des qualités ou des connaissances utiles à votre objectif. Elle peut aussi servir de sujet de conversation au recruteur qui appréciera de vous entendre parler, de manière plus détendue, de ce qui vous anime tout particulièrement.

En fonction de votre expérience, de votre qualification, de l’annonce à laquelle vous répondez, demandez-vous sous quel angle vous souhaitez orienter votre CV.
Quel message voulez-vous faire passer : montrer votre expérience, votre expertise, ou plutôt votre évolution, votre formation ? Quels sont les deux ou trois principaux messages que vous souhaitez d’abord faire passer ?

Il n’existe pas un CV type mais des CV qui dépendent de votre propre parcours :

Le CV chronologique énonce la liste de vos expériences, de la plus ancienne à la plus récente. Plutôt utile pour les débuts de carrière, il permet d’apprécier votre progression.

Le CV anti-chronologique va valoriser au contraire l’expérience la plus récente et se terminer par la plus ancienne. Vous choisirez plutôt ce modèle si votre objectif professionnel est dans la continuité de votre dernier emploi.

Le CV fonctionnel ou thématique permet d’indiquer, par ordre d’importance, les fonctions ou compétences (commerciales, administratives …) que vous maîtrisez en détaillant les activités correspondantes.

Le CV mixte est un CV thématique dans lequel on apporte des précisions sur les entreprises et les réalisations effectuées.

Pour optimiser les chances de décrocher un entretien avec le recruteur, adaptez et personnalisez votre CV.
Dans le cas d’une réponse à une offre d’emploi, le tri des CV se fera selon les critères de l’annonce : fonction précédente, durée d’expérience, niveau de formation.
Il faut donc que ces informations apparaissent clairement dans votre CV.

Dans le cas d’une candidature spontanée, le CV doit être adapté au profil de l’entreprise et correspondre au poste que vous convoitez. Il est plus complet pour offrir plus d’opportunités de collaboration.

Dans le cas d’un profil en ligne sur internet, votre CV sera inséré dans une banque de profils, en fonction des critères qui vous caractérisent. Il doit être riche en mots clés utilisés dans votre profession pour être repéré par les moteurs de recherche. Vous pouvez cibler plusieurs types de postes en créant plusieurs profils.

Si vous le souhaitez vous pouvez participer à l’atelier de Pôle emploi « Rédiger votre curriculum vitae ». Vous y acquerrez une méthodologie pour construire, rédiger ou faire évoluer votre CV.
N’hésitez pas à en parler à un conseiller de votre pôle emploi.

La lettre de motivation

Votre carte de visite professionnelle ne s’arrête pas à votre CV. La lettre de motivation vient la compléter et son élaboration doit être tout aussi soignée.

Si vous ne savez pas comment vous y prendre pour rédiger votre lettre, commencez par organiser vos idées. Ce travail vous aidera à mieux exprimer par écrit vos atouts et vos motivations.

Gardez à l’esprit que la lettre de motivation doit comporter 3 parties :

Vous : Dans un premier temps, procurez-vous le plus d’informations possibles sur l’entreprise à laquelle vous vous adressez : son activité, ses métiers, sa taille, ses clients, ses besoins, ses projets, ses valeurs. Sur Internet, prenez le temps d’explorer par exemple son actualité récente.

Moi : Repérez ensuite les caractéristiques de votre candidature : c’est le moment de sélectionner, dans votre expérience, ce qui n’est pas forcément dit dans votre CV : la façon dont vous aimez travailler, les défis que vous êtes fier d’avoir relevés, vos souhaits en matière d’évolution professionnelle, les qualités que vous avez développées dans la vie sportive, associative…

Nous : Cherchez enfin à identifier tous les atouts de votre candidature. Vous devez parvenir à montrer que vos qualités vont être utiles à l’entreprise. En lisant votre lettre, votre interlocuteur doit repérer clairement vos points forts pour le poste.

- Choisissez un ou deux aspects de votre CV que vous allez mettre en avant.
- Etablissez une liste des points communs entre votre expérience passée et l’emploi proposé : matériels ou techniques utilisés, travail en équipe, relations avec les clients...
- Décrivez comment ce poste s’inscrit logiquement dans votre parcours, ce qui vous semble intéressant dans la proposition, mais aussi votre envie d’évoluer, de vous perfectionner dans cette entreprise.

Gardez à l’esprit qu’au-delà du contenu, la forme de votre lettre a toute son importance.
Aujourd’hui, les lettres manuscrites sont rarement exigées.
Préférez une lettre saisie à l’ordinateur. Le courrier sera plus professionnel.
La forme et la mise en page doivent être soignées : choix du papier de qualité, marges, mise en page claire.
N’oubliez pas de signer votre lettre et d’indiquer vos coordonnées !
Si vous n’êtes pas sûr de vous en matière d’orthographe, faites relire la lettre par quelqu’un qui peut vous aider.

Gardez toujours à l’esprit lors de votre rédaction que :
-vous avez à montrer votre intérêt pour l’entreprise dans laquelle vous postulez
-vous devez « accrocher » votre lecteur.

Le développement de votre lettre doit comporter les éléments suivants :

1/ L’en-tête : vos coordonnées et celles de votre destinataire (indiquer le nom du destinataire et sa fonction dans le cas d’une candidature spontanée), les références de l’annonce s’il y a lieu.

2/ L’introduction :

Résumez les critères de l’offre et montrez que vous avez parfaitement compris les besoins de l’entreprise.
S’il s’agit d’une candidature spontanée, l’entrée en matière doit immédiatement capter l’attention de votre destinataire. Parlez des informations que vous avez pu obtenir sur l’entreprise, en lien avec le poste que vous visez.

3/ Vos motivations
C’est le moment de parler de vous. Mettez en avant vos qualités et montrez comment vous avez exercé vos compétences. Soyez clair, précis et surtout parlez efficacement : donnez du poids à vos arguments en citant des exemples concrets tirés de votre expérience professionnelle et extra-professionnelle (résultats, chiffres).

4/ La proposition de rencontre
Indiquez toujours que vous êtes disponible pour rencontrer votre interlocuteur. Vous démontrez ainsi votre volonté et votre dynamisme.

5/ La formule de politesse

Soyez simple. Evitez les formules trop lourdes ou trop originales et n’utilisez pas le mot « sentiments » !
Si malgré ces conseils vous ne vous sentez pas à l’aise avec la rédaction de vos lettres de motivation, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre pôle emploi. Un conseiller vous proposera de participer à un et/ou deux ateliers : Rédiger une lettre de réponse à une petite annonce et/ou Rédiger une lettre de candidature spontanée.
Nous vous invitons également à consulter le guide pratique de Pôle emploi (dans la colonne de droite) : "Préparer sa recherche d’emploi : les bons outils".

Publié le 23 September 2011
PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)