aller au contenu

  • Jeudi 28 août 2014
  • Plan du site

Page précédente

De l’utilité des réseaux sociaux professionnels

Tout déplier / Tout replier

Depuis quelques années, les recruteurs n’hésitent plus à prendre contact avec les candidats présents sur les réseaux sociaux professionnels de type Viadeo, LinkedIn ou même Twitter. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils qui vous permettront de créer vos profils sur les réseaux sociaux et de les gérer au mieux pour une meilleure mise en avant lors de votre recherche d’emploi ou en période de veille.

Les réseaux sociaux : comment ça fonctionne?

Les réseaux sociaux professionnels sont des plateformes de service web qui permettent à tout un chacun de créer son profil en présentant les informations liées à son activité professionnelle, son parcours et sa situation. Ainsi se regroupent sur ces réseaux tous types de personnes : les recruteurs, les professions libérales, les candidats en recherche de poste et les salariés en poste. Sur certains réseaux, les sociétés elles-mêmes sont présentes sous la forme d’une page de présentation de leurs activités et services.

Le principe de ces réseaux est de mettre en relation les personnes qui ont un intérêt commun. Ainsi, la mise en relation s’effectue soit par suggestion du réseau lui-même soit par une action volontaire de la personne présente sur le réseau social (c’est-à-dire que la personne demande à faire partie des contacts d’une autre personne).
La possibilité de mise en relation directe entre recruteurs et candidats ainsi que la possibilité de concevoir une page de présentation originale qui va au-delà d’un CV ordinaire explique le succès grandissant des réseaux sociaux professionnels dans le domaine du recrutement. 

La création de son profil : étape primordiale pour une présence optimale sur les réseaux sociaux

Il ne s’agit pas de copier-coller votre CV, vous pouvez décrire votre parcours de manière détaillée car vous avez plus de liberté tant au niveau du choix de ce que vous voulez mettre en avant que ce que vous voulez détailler. Vous pouvez donc en profiter pour y intégrer davantage d’informations sur les missions et tâches qui permettront de vous mettre en valeur.

On ne le répétera jamais assez : choi-si-ssez vos mots-clés ! En effet, ce sont ces mots-clés qui aident à l’indexation des profils et qui permettent que votre profil « sorte » lorsqu’une personne effectue une recherche. Ces mots-clés se doivent donc d’être pertinents et ciblés en rapport avec vos compétences et vos objectifs de recherche. S’il n’y a pas de champs attribués aux mots clés, vous pourrez alors soigner tous les termes importants dans la description de votre profil.

Renseignez le champ « titre », c’est l’un des plus importants, il vous permet d’indiquer la fonction recherchée. Ne faites pas apparaître « en recherche d’emploi » dans cette zone, vous pourrez indiquer ensuite dans la description de votre profil si vous êtes en « recherche active ».

Rédigez un petit paragraphe pour la partie « ma présentation » (Viadeo) ou « en résumé » (LinkedIn), ces champs vous permettent d’appuyer vos objectifs professionnels, vous pouvez aussi vous en servir pour définir les termes techniques liés à vos compétences que vous n’avez pas eu l’occasion d’indiquer dans votre parcours professionnel.

Enfin, ne sous-estimez pas l’importance de la photo de votre profil. Les profils sans photo sont souvent moins consultés, choisissez une photo qui vous plaise et en lien avec votre contexte professionnel. Utilisez la même pour tous vos réseaux, cela facilite la reconnaissance. 

Etre actif sur les réseaux sociaux

Une fois le profil créé, vous pouvez le faire vivre, montrer que vous êtes dynamique et actif !

Tout d’abord, il est conseillé de réaliser une à deux actions par semaine, maintenir à jour votre profil permet aux recruteurs de voir que vous êtes actif et que vous vous intéressez aux thématiques de votre métier. Vous pouvez par exemple publier un statut en relayant des informations, ou encore mieux, en créer de nouvelles.

Il ne faut pas hésiter à participer à des conversations (des hubs sur Viadeo par exemple) ou intégrer des groupes qui concernent votre domaine d’activité, vos centres d’intérêt.

Sachez également que plus votre profil est actif plus vous arriverez dans les premiers résultats de recherche des recruteurs.

Développer son réseau

Pour cela, invitez vos connaissances, vos collègues, vos partenaires, vos anciens maîtres de stage…

N’hésitez pas à ajouter les contacts que vous rencontrez lors de salons professionnels ou autres événements.

Rapprochez-vous également des entreprises, responsables des Ressources Humaines ou dirigeants qui vous intéressent en leur énonçant votre démarche. Ne soyez pas trop insistant s’ils ne vous répondent pas rapidement et préférez leur envoyer votre CV par mail ou via leur site.

Demandez des recommandations, dans Viadeo par exemple, n’hésitez pas à inviter un contact à vous recommander si vous avez eu un lien particulier, ceci vous permettra de crédibiliser davantage votre profil.

Apporter une valeur ajoutée à votre profil

Si vous gérez un blog ou un trumblr** à titre personnel et/ou professionnel, n’hésitez pas à indiquer le lien de ce dernier sur votre profil.
Vous pouvez évaluer le résultat de votre mise en avant sur le Net en testant votre e-réputation. Pour cela il vous suffit de vous « googleliser » (à savoir taper vos prénom et nom dans la barre de recherche sur le moteur de recherche de google).

* permet à un utilisateur d’envoyer gratuitement de brefs messages, appelés tweets (« gazouillis »), sur internet, par messagerie instantanée ou par SMS. Ces messages sont limités à 140 caractères.

**plate-forme de microblogage, via le principe du reblogage principalement, créée en 2007, qui permet à l'utilisateur de poster du texte, des images, des vidéos, des liens et des sons sur son tumblelog.

Quelques réseaux sociaux professionnels

Apparus au début des années 2000, et initialement dotés de fonctionnalités d'interaction assez basiques, les réseaux sociaux professionnels sont destinés à des usages « pros », tels qu'effectuer du réseautage, chercher un emploi, ou chercher à recruter, rejoindre des groupes de discussion thématiques... 

1) LinkedIn

LinkedIn est un réseau social professionnel en anglais. Il est l'un des leaders sur ce créneau, avec 17 millions d'inscrits début 2008. 40% des inscrits sur LinkedIn ont consulté leur profil au moins une fois par semaine (source Médiamétrie, juillet 2012).

Une des clés pour une utilisation efficace consiste à renseigner de manière aussi complète que possible votre profil (en anglais bien sûr). Vous devez donc remplir un assez long formulaire, en y détaillant notamment vos études et votre expérience professionnelle.

L'objectif consiste à avoir un maximum de contacts (appelés « connexions »), dont via vos amis (d'où les notions de connexions au second degré, au troisième degré...).

Une des finalités de LinkledIn est de rechercher un emploi, des contacts ou des opportunités de business, et d'être recommandé par quelqu'un de votre réseau de contacts. Enfin, les employeurs peuvent y diffuser des offres d'emplois. Depuis peu, vous pouvez d'ailleurs recevoir des listes personnalisées d'offres d'emplois.

Grâce à un partenariat avec l'APEC (Association pour l'emploi des cadres), depuis mars 2008, les utilisateurs de l'APEC peuvent s'inscrire à LinkedIn, y créer un profil, ajouter des contacts, et rechercher des postes, directement à partir du site de l'APEC.

En mars 2008, LinkedIn a aussi lancé des pages de profils de sociétés : elles permettent aux sociétés de se présenter, de connaître les connexions avec les membres de LinkedIn.

Ces pages privées, accessibles aux inscrits, présentent des informations de description de la société. LinkedIn utilisera ces données pour publier aussi les récentes embauches, promotions, et offres d'emplois.

Grâce à une version allégée, LinkedIn est accessible, comme Facebook, depuis un terminal mobile doté d'un navigateur web. Y sont proposés l'essentiel de ses fonctionnalités : consultation du profil, recherche dans la liste de contacts, ou encore historique des modifications effectuées par les membres du réseau.

Depuis un téléphone, il est ainsi possible de contacter une société ou une personne en tapant dans le moteur de recherche son nom ou encore un mot-clé, et l'inviter à rejoindre LinkedIn.

2) Viadeo

Premier réseau social professionnel français, Viadeo (ex-Viaduc) a été co-fondé en 2004 par Dan Serfaty. Il revendique en tout 2 millions de membres. C'est en fait le prolongement d'un club d'entrepreneurs (Agregator), créé en 2000.

Il est maintenant disponible en français, en anglais, en italien, en allemand, en espagnol et en portugais.

Si vous y recherchez un emploi, Viadeo est également implanté en Italie, en Espagne et même en Chine, où il a racheté le site professionnel Tianji.

Une de ses particularités réside dans ses « hubs », sorte de forums de discussion communautaires et thématiques, publics (lisibles par tous les membres de Viadeo) ou privés (réservés à une poignée d'inscrits).

Viadeo propose un service de base gratuit mais, si vous le pouvez, mieux vaut souscrire au service payant premium pour accéder à la plupart des fonctionnalités (consulter le profil et contacter sans limites les autres membres, partager et échanger sur les hubs, publier ses événements, discuter en temps réel avec les autres membres, voir qui a consulté votre profil...). Par ailleurs, Viadeo vous offre la possibilité de vous abonner à des flux d'informations provenant du site (offres d'emploi, messages hubs, etc.).

Lors de l'inscription, plus encore si vous êtes à la recherche d'un emploi, veillez à soigner votre « profil » et surtout votre « mini-profil », qui s'affiche en haut de la page, et par une recherche par mots-clés. Vous devez vous y présenter en quelques lignes, en allant à l'essentiel. Donc indiquez quel poste vous convoitez si vous êtes candidat actif. Choisissez bien vos mots-clés, essentiels pour être répertorié dans le moteur de recherche. Joindre une photo à votre profil le rendra plus humain.

Depuis mars 2008, Dan Serfati a ajouté un outil de suggestion de contacts, qui permet aux inscrits de retrouver plus facilement, dès la page d'accueil, les personnes qu'ils sont susceptibles de connaître. Un outil de questions-réponses permet à chacun de poser des questions à l'ensemble de la communauté, et tous peuvent répondre.

3) Xing

Créé en 2003 en Allemagne par Lars Hinrichs, Xing est essentiellement utilisé dans son pays d'origine.

Il est disponible en allemand bien sûr, mais aussi dans une quinzaine de langues, dont le français, l'anglais, le suédois, le russe, ou encore le japonais.

Comme pour Viadeo, Xing propose des fonctionnalités de groupes, comme des forums de discussion, mais si vous le pouvez, souscrivez à un abonnement premium pour accéder aux fonctions essentielles, comme rechercher des personnes dans des secteurs d'activité précis, ou contacter quelqu'un ne figurant pas dans son réseau. Xing est doté d'un système de communautés privées, service souvent utilisé par les entreprises, qui ont leurs propres interfaces.

En décembre 2007, Xing s'est doté de nouvelles fonctionnalités : la zone « nouveautés de mon réseau » permet à l'utilisateur d'être informé des mises à jour effectuées par ses contacts : profil actualisé, changement de poste ou d'entreprise...

Les utilisateurs peuvent aussi y voir les rendez-vous et les groupes auxquels leurs contacts professionnels participent. Ceux-ci décident d'en informer ou non leurs contacts, via les paramètres de leur sphère privée.


Le texte original de cet article est extrait de Tout sur le web 2.0 (Capucine Cousin, Collection CommentCaMarche.net, Dunod, 2008).

Publié le 10 juillet 2013

Haut de page


Page précédente