aller au contenu

  • Vendredi 19 septembre 2014
  • Plan du site

Page précédente

Les métiers de l'enfance, de la jeunesse et du lien social : un atelier Pôle emploi à découvrir

Vous êtes intéressé(e) par le secteur de l’enfance, de la jeunesse, et du lien social ? Certains pôles emploi peuvent vous proposer un atelier, vous présentant les métiers et les conditions d’accès.

Au sommaire

  • Présentation du secteur
  • Un secteur qui résiste à la crise
  • Comment accéder à ces métiers ?
  • L’atelier Pôle emploi

Présentation du secteur

 Le secteur englobe des métiers facilitant le quotidien des familles tout au long de la vie, de la garde d’enfants à l’accompagnement des personnes fragilisées (handicapées, personnes dépendantes), en passant par les loisirs (animation, etc.) et l’éducation spécialisée.

Il couvre 4 filières :

  • La filière « Petite enfance » : assistante maternelle, garde d’enfants à domicile, agent spécialisé des écoles maternelles, auxiliaire de puériculture, puéricultrice, éducateur de jeunes enfants, directeur de crèche.
Ils peuvent s’exercer dans des lieux très variés : à son domicile, au domicile des parents, dans une crèche, haltes-garderies, au sein des écoles, dans des centres de loisirs ou de vacances, dans des maternités ou des hôpitaux.

  • La filière « Assistance aux familles et aux personnes âgées dépendantes » : auxiliaire de vie sociale, assistant sociale, technicien de l’intervention sociale et familiale en font partie.
Lieux d’exercice des métiers : dans les associations d’aides aux personnes âgées, dans les foyers, hôpitaux, au domicile des particuliers, en maisons de retraite.

  • La filière « Loisirs » : animateur de loisir, directeur de centre de loisirs notamment sont les professionnels du secteur.
Ils peuvent exercer dans les foyers, bases de loisirs, centres de vacances, auberges de jeunesse.

  • La filière « Education Spécialisée, prise en compte du handicap » : moniteur d’atelier, éducateur spécialisé, infirmier scolaire appartiennent à cette catégorie.

Lieu d’exercice :
établissements sociaux d’aide par le travail (ESAT), maisons d’enfants à caractère social, instituts médicaux pédagogiques, …

Un secteur qui résiste à la crise

 Les créations d’emploi liées aux services aux particuliers, la santé et l’action sociale devraient se développer dans les années à venir. Les raisons ? Le vieillissement de la population, le taux de natalité élevé en France, l’évolution de nos modes de vie (le fait que les deux parents travaillent par exemple) créeront des besoins (aides à domicile, assistantes maternelles, aides soignantes, infirmières, etc.).

Ces évolutions importantes s’accentueront à court terme. De nouveaux secteurs se développent en accompagnement des politiques publiques (politiques de la ville, lutte par rapport au surendettement, accès au logement, …). Ces évolutions favorisent les passerelles entre certains emplois et certaines certifications, ce qui encourage la promotion professionnelle (création de postes de responsables de structures, de coordinatrices de Relais d’assistantes maternelles).

Des besoins croissants


  • La garde d’enfant

Les assistants maternels constituent aujourd’hui le premier mode d’accueil du jeune enfant.
En 2009, 300 000 assistants maternels accueillaient 800 000 enfants âgés de moins de 6 ans, dont 290 000 âgés de moins de 3 ans. Le nombre d’assistants maternels est en constante progression.

  • L’hébergement médicalisé

De nouveaux besoins apparaissent, issus des évolutions de la structure familiale ainsi qu’à la prise en charge de la dépendance. Les recrutements en hébergement médicalisé devraient croître.

Ce secteur peut offrir des débouchés à des personnes ne détenant aucune certification ou une certification de niveau V, qui ensuite peuvent faire reconnaître leur expérience par la voie de la VAE et intégrer des structures et organisations variées. En effet, le secteur se structure et la détention du diplôme devient un critère souvent exigé, eu égard aux normes qualité en vigueur aujourd’hui dans les établissements sanitaires et sociaux (par exemple pour l’obtention du label « maison médicalisée » des maisons de retraite) qui recèlent un gisement d’emploi considérable.

  • Les services à la personne, un secteur qui ne faiblit pas

Les services à la personne, c’est une vingtaine de services rendus au domicile des particuliers dans le but de simplifier leu vie. Le service concerne des personnes « fragiles », à savoir des enfants de moins de 3 ans, des seniors de plus de 60 ans, des personnes handicapées ou dépendantes : travaux ménagers, préparation des repas et courses, garde d’enfants, soutien scolaire, assistance informatique et administrative, etc.

Le secteur emploie aujourd’hui plus de 2 millions de personnes, selon un sondage TNS Sofres commandité par l’Agence Nationale des services à la personne. 9 Français sur 10 considèrent que les services à la personne répondent à leurs besoins d’aide au quotidien.

Des accès à l’emploi facilités

La filière « Petite enfance » (prise en charge de l’enfant de 0 à 6 ans) par exemple peut offrir des débouchés à des personnes qui ne détiennent aucune certification ou une certification de niveau V. Elles pourront ensuite faire reconnaître leur expérience par la voie de la VAE et intégrer ainsi des structures et organisations variées.

Désormais, des passerelles existent entre les métiers de même niveau ou de niveau supérieur ainsi qu’entre les diplômes y conduisant avec un système de dispense et de reconnaissance d’unités de compétences. Aussi, au-delà du strict secteur de la petite enfance, il est envisagé les orientations possibles vers les métiers de l’intervention sociale au vue des passerelles possibles entre ces deux domaines.

Comment accéder à ces métiers ?

 Certains métiers sont accessibles :

  • par promotion interne :
- directeur de crèche
- directeur de centres de loisirs

  • par promotion interne et/ou avec diplômes de niveau IV et plus :
- technicien de l’intervention sociale
- assistant social
- éducateur spécialisé
- infirmier scolaire
- puéricultrice

  • avec qualification, diplôme ou titre acquis par formation ou VAE de niveau IV :
- agent spécialisé des écoles maternelles
- éducateur de jeunes enfants
- auxiliaire de puériculture

  • accès direct au métier :
- auxiliaire de vie sociale
- garde d’enfants à domicile
- assistante maternelle
- animateur de loisirs
- moniteur d’atelier

Entrez dans la fonction publique territoriale

La voie normale d’accès à la fonction publique territoriale est le concours.

Cependant, certains recrutements dans la fonction publique peuvent intervenir sans concours. Pour plus d’informations, consultez les articles suivants :

- « accédez à la fonction publique »
- « devenir fonctionnaire territorial ».

L’atelier Pôle emploi

Envie d’intégrer ce secteur ? Sachez que certains pôles emploi peuvent vous proposer un atelier.
Objectif : vous faire découvrir des métiers liés à l’enfance, aux jeunes et au lien social, les formations pour y accéder ainsi que les passerelles.

Il n’y a aucune obligation, en fin d’atelier, de s’orienter vers ces métiers. Il s’agit, pour ceux et celles qui souhaitent aller plus loin, de les aider à élaborer un plan d’action (acquérir des compétences complémentaires, faire une VAE, aller voir en entreprise pour se rendre compte par soi-même, …).

Le déroulement

Après une présentation des enjeux de l’atelier, vous partagerez avec d’autres personnes votre point de vue sur le secteur. Quelles représentations en avez-vous ? Vous réfléchirez à l’éventualité de l’intégrer. Vous remplirez individuellement un questionnaire, qui vous permettra de vérifier si vos centres d’intérêts sont compatibles avec les métiers et si les conditions de travail du secteur sont en cohérence avec vos propres exigences.

Après un debriefing, vous bénéficierez d’un entretien individuel, où vous pourrez construire votre parcours. L’animateur vous communiquera les informations complémentaires nécessaires pour accéder à ces emplois, les parcours de formation et les évolutions possibles. Vous établirez avec lui un plan d’action. Il sera également à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Pour plus d’informations, rendez-vous dans votre pôle emploi.

Publié le 14 December 2011

Haut de page


Page précédente