Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Les conseils de Pôle emploi

Top 5 des facteurs de motivation des salariés en 2016

Il est souvent difficile de quantifier le bien-être des salariés. Publiée en avril 2016, l’étude OpinionWay « Le travail autrement »* se concentre sur les facteurs qui conduisent les salariés à se sentir bien dans l’entreprise.

Premier enseignement : les salariés français sont globalement heureux dans leur entreprise ! Sur une échelle de 1 à 10, où 10 représente la meilleure note, les salariés attribuent la note de 6,6 à leur entreprise. Peu mieux faire diront certains mais la satisfaction est nettement au-dessus de la moyenne. Cela est d’autant plus vrai pour les petites structures : la moitié des salariés des TPE (46 %) accordent une note supérieure à 8.

Quant aux raisons qui conduisent à se sentir bien au travail, elles sont multiples. Un échantillon représentatif a répondu librement à la question suivante : « Pour quelles raisons estimez-vous vous sentir bien au travail ? ». On apprend que ce qui importe pour le salarié, c’est une atmosphère de travail conviviale au sein de laquelle il peut laisser exprimer ses compétences.

  • 1. J’aime l’ambiance dans l'équipe, les collègues, la dynamique de groupe : 29 %
  • 2. J'aime ce que je fais, mon travail est épanouissant : 20 %
  • 3. J'exerce mon métier avec liberté, autonomie et responsabilités : 13 %
  • 4. J'exerce un travail intéressant, motivant (diversité des tâches) : 13 %
  • 5. J'exerce mon métier dans un cadre de travail agréable : 13 %

Les motivations et les besoins des salariés : la théorie des 2 facteurs

Et la question du salaire dans tout ça ? Seulement 3 % des personnes interrogées ont répondu « Car j'ai une bonne rémunération et des avantages ». Une surprise ? Pas vraiment. En fait, le salaire n’est pas un facteur de motivation, c’est un besoin essentiel pour les salariés. C’est ce qu’explique notamment la théorie des 2 facteurs de Frederick Herzberg, psychologue américain, qui sépare le facteur d’hygiène et le facteur de motivation.

  • Le facteur d’hygiène : les conditions de travail et le salaire. Ces besoins doivent être pourvus à minima pour l’ensemble des salariés : ils n’ont pas d’impact sur la volonté de chacun à « faire plus et mieux » (s’ils sont présents, cela est simplement considéré comme normal par les salariés) mais ils peuvent générer de l’insatisfaction.
  • Le facteur de motivation : la nature du travail, l’autonomie, les responsabilités, l’ambiance dans l’équipe… Ces éléments stimulent le salarié au quotidien et l’incitent à s’impliquer davantage. Si plusieurs critères existent, chaque salarié hiérarchise ses propres critères selon sa personnalité.
  Facteur d'hygiène
(Salaire, conditions de travail)
Facteur de motivation
(mission, autonomie, ambiance…)

Présent

Sans effet Motivation :)

Non présent

Insatisfaction :( Sans effet

Représentation de la théorie des 2 facteurs

Il existe d’ailleurs un exemple bien connu en ressources humaines. Lors d’une étude, des scientifiques ont récompensé différemment des singes capucins qui effectuaient exactement la même tâche : les uns avec des raisins (dont raffolent les capucins), les autres avec des concombres. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que ces derniers arrêtent de travailler et manifestent leur mécontentement !

→ Pour aller plus loin : les ancres de carrière, un outil pour comprendre les attentes des salariés


Sources :

* "le travail autrement " Étude OpinionWay, avril 2016