Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Les conseils de Pôle emploi

Un exemple de télétravail en entreprise : le cas Renault

2 salariés sur 3 sont pour le télétravail en France et 15 % ont déjà recours à cette nouvelle pratique une fois par semaine*. Mais concrètement, comment ça marche pour une entreprise ? Exemple avec Renault, pionner du télétravail avec plus de 2 000 collaborateurs concernés. Cécile de Guillebon, Directrice de l’Immobilier et des Services Généraux du groupe, a répondu à nos questions et donne des conseils précieux aux entreprises.

Quand le télétravail a-t-il été mis en place chez Renault ?

Renault est l’un des pionniers du télétravail à domicile en France : nous avons signé un accord d’entreprise sur le sujet en 2007, avec la possibilité de choisir de 2 à 4 jours par semaine de travail à domicile. Un avenant a été signé en 2010 pour intégrer le télétravail à partir de 1 jour. Cela va sans dire que, il y a presque 10 ans, le sujet a été une véritable innovation culturelle.

Pourquoi ce choix alors que le télétravail était encore peu développé à l’époque en France ?

Le télétravail, tout en réduisant le temps de transport entre le domicile et le lieu de travail, et donc la fatigue et le stress, offre aux salariés une souplesse et une flexibilité importantes dans l’organisation de leur travail. L’entreprise propose un véritable levier d’équilibre entre vie privée et vie professionnelle aux collaborateurs, participant ainsi à une plus grande qualité de vie au travail. Le télétravail s’inscrit également dans la lignée des actions du Groupe Renault en faveur du développement durable, en particulier par une contribution à la diminution des émissions polluantes, notamment en Île-de-France.

Qui peut bénéficier ?

L’accord est ouvert à tous les cadres et ETAM (employés, techniciens et agents de maîtrise), quel que soit le niveau hiérarchique. Tous les métiers peuvent être concernés dès lors qu’un travail qui aurait pu être exécuté dans les locaux de l’entreprise peut être effectué hors de ses locaux en utilisant les technologies de l’information.

Quelques exemples : assistantes, contrôleurs de gestion, chefs de projet, acheteurs, ingénieurs, architectes concepteurs pour qui des solutions informatiques ont été adaptées… La liste des métiers est longue ! Renault est l’entreprise comptant de loin le plus de télétravailleurs dans son secteur d’activité : à fin décembre 2015, nous atteignons plus de 2 000 télétravailleurs, en augmentation de 18 % par rapport à l’année précédente.

Profil-type du télétravailleur chez Renault

  • 1 à 2 jours de télétravail par semaine en moyenne.
  • 58 % d’hommes, 42 % de femmes.
  • La moitié des télétravailleurs sont des cadres.
  • La plupart en région parisienne pour réduire les temps de transport.

Quelles sont les implications pratiques de la mise en place du télétravail dans une entreprise multinationale (matériel adapté, protection des données, responsabilité en cas d’accident…) ?

En complément des équipements portables standards aux normes de l’entreprise déjà fournis, un accès sécurisé est nécessaire. En cas de besoin, les télétravailleurs à domicile peuvent bénéficier d’une formation en e-learning ciblée sur les équipements techniques mis à leur disposition. Les formations pour les managers intègrent également le thème du management à distance. Pour le confort du salarié, celui-ci peut demander la mise à disposition d’un siège ergonomique et/ou d’un caisson de rangement.

En termes de protection des données et autres responsabilités, l’avenant au contrat de travail détaille les règles et devoirs du télétravailleur en relation avec la charte d’utilisation des outils informatiques du Groupe.

→  Pour aller plus loin : Comment mettre en œuvre le télétravail en entreprise ?

Quels en sont les bénéfices perçus, tant du point de vue des salariés que de l’employeur ?

Les entretiens qualitatifs menés auprès des télétravailleurs et des managers montrent que nous avons progressé en termes d’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Les managers mettent aussi en évidence que le télétravail renforce la motivation et la fidélisation des salariés, mais aussi l’efficacité collective et individuelle à travers plus de rigueur dans la fixation des objectifs et le suivi des résultats par exemple.

Autres bénéfices non négligeables : plus de 14 millions de kilomètres économisés en 2015. Et un gain de temps dans les transports : 50 minutes par jour en moyenne par télétravailleur, soit 5 054 jours sur l’année 2015 ! En résumé, moins de fatigue et moins de risque d’accidents.

Et les freins rencontrés ? Avez-vous des conseils pour les entreprises qui souhaiteraient mettre en œuvre un tel dispositif ?

Le dispositif que nous avons mis en place fonctionne sur la base du volontariat, avec accord du responsable hiérarchique direct, et une période d’essai. Il peut arriver que des managers aient besoin d’un accompagnement face à ce changement.

Pour aider les collaborateurs à construire et argumenter leur projet, nous avons élaboré un « guide préparatoire ». Ce document comprend des questions qui aident à se projeter dans le télétravail, avec des réponses qui permettront de fonctionner efficacement. Grâce à ce guide, le futur télétravailleur n’arrive pas devant son responsable hiérarchique avec un simple souhait ou une intention mal cernée, mais avec un projet structuré. Et c’est sur cette base que doit se trouver l’accord avec le manager qui prend sa décision en fonction de l’organisation de son équipe, de l’activité du collaborateur, du nombre de jours demandés.

Un intranet dédié donne également de nombreux renseignements, témoignages de salariés, managers, responsables de ressources humaines et des réponses aux questions les plus fréquentes.

* Étude Randstad Awards, 2016

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
à lire

Comment mettre en œuvre le télétravail en entreprise ?

Télétravail