Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Accueil région Bretagne

Réussir sa reconversion : l’exemple de Cécile

Cécile Évrard n'avait jamais travaillé dans la métallurgie. Accompagnée par Pôle emploi, cette jeune femme a pourtant trouvé, dans les ateliers de Lisi Aerospace, à Plérin (22), le métier qui lui convient.

Il y a moins d'un an et demi, Cécile Évrard était tailleuse de pierre... N'arrivant pas à décrocher un poste définitif, elle se décide, après un bref passage dans l'agroalimentaire, à répondre à une offre de Pôle emploi... pour faire de l'usinage sur machine à commande numérique, dans la métallurgie ! « Je n'avais jamais pensé à ce métier avant, reconnaît-elle, amusée. Comme tout le monde, j'imaginais un travail très physique, des ateliers bruyants et sales... Mais je voulais continuer à travailler la matière, et les environnements masculins ne m'ont jamais dérangé. Alors je me suis lancée. » 

Une méthode de recrutement efficace

 Cécile Évrard va alors de surprise en surprise. Grâce à la Méthode de Recrutement par Simulation de Pôle Emploi, de petits exercices très pratiques lui permettent de prouver qu'elle a toutes les capacités nécessaires pour le poste, même si elle n'a pas le « bon » diplôme. Quelques jours plus tard, elle se rend en compagnie des autres candidats sélectionnés dans les locaux de Lisi Aerospace. À quelques kilomètres du centre de Saint-Brieuc, dans le calme de la vallée du Gouët, elle découvre des ateliers refaits à neuf, parfaitement propres et organisés. Les nouvelles technologies sont partout. Les machines sont bien plus silencieuses que dans ses précédents métiers. Il y a déjà de nombreuses femmes : 35 sur les 170 employés. Les mots d'ordre sont : rigueur et précision. Voilà une image de la métallurgie à l'opposé des idées reçues.


Il faut dire qu'ici, on fabrique des pièces – plutôt de petite taille – pour l'aéronautique, les voitures de prestige et les bolides de Formule 1. Dans la foulée de sa visite, Cécile a quelques minutes pour convaincre Jean-François Lossois, le responsable des ressources humaines, de sa motivation et de son sérieux. Il n'hésite pas longtemps à lui confier un des 5 postes à pourvoir.

Les aptitudes deviennent compétences

 « Avec l'agrandissement de l'usine, les méthodes classiques de recrutement basées sur les diplômes ou l'expérience ne suffisaient plus, explique celui-ci. Il fallait donc amener des personnes d'autres horizons, hommes ou femmes, à mettre de côté leurs préjugés pour nous rejoindre. Nos métiers peuvent convenir à des profils très différents. À 28 ans, Cécile avait déjà fait de la production, mais un des autres recrutés vient de l'animation. Et il a 54 ans. C'est tout l'intérêt de cette sélection sur les aptitudes, qui ne demandent qu'à devenir des compétences. »
Pour les cinq candidats retenus, commence alors une formation de quatre mois, entre l'atelier, où ils s'habituent à leur futur poste avec un tuteur expérimenté, et le lycée Chaptal de Saint-Brieuc, où l'enseignement se concentre sur les savoirs directement utiles à leur nouveau métier. Cette période de transition s'achève le 2 mai. Dès le lendemain, ils commencent chez Lisi Aerospace. Six mois après, tous envisagent avec confiance leur avenir dans l'entreprise. « Cela prouve qu'il ne faut jamais renoncer à trouver l'environnement de travail qui nous convient, ajoute Cécile Évrard, dans un grand sourire. Parfois, il suffit simplement de bousculer ses idées reçues. »

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Nouvelle fenêtre)