Comme Nicole, n’ayez pas peur de vous lancer dans l’expérience entrepreneuriale

Nicole, demandeuse d'emploi, a fait appel aux conseils et au financement de l'Adie pour le développement de son entreprise de linge de maison Kanny'Mô Création, pendant le confinement de mars 2020. Témoignage.

Lien vers Adie (nouvelle fenêtre)

L'Adie défend l'idée que tout le monde peut devenir entrepreneur. Pour cela, l'association organise toute la semaine du 1er au 5 février 2021, des événements gratuits partout en France métropolitaine et en outre-mer en ligne ou proche de chez vous, pour vous accompagner dans la création ou le développement de votre entreprise. Accompagnée par ses partenaires comme Pôle Emploi, l’Adie s’engage à lever les barrières à l’entrepreneuriat en France.

Nicole, demandeuse d’emploi, a fait appel aux conseils et au financement de l’Adie pour le développement de son entreprise de linge de maison Kanny’Mô Création, pendant le confinement de mars 2020. Revenons sur les trois grandes étapes de son parcours.

Entrepreneure dans l’âme

Lien vers Adie (nouvelle fenêtre)

Nicole n’en est pas à sa première expérience entrepreneuriale. Après de nombreuses années à travailler comme aide-soignante, elle se reconvertit une première fois en 2005 dans les bijoux fantaisie. Pendant 2 ans, elle allie dans ses bijoux la culture corse, où elle habitait alors, et la culture africaine de ses origines. Puis Nicole déménage en région parisienne pour des raisons familiales. Elle doit alors revoir son projet professionnel, son commerce étant basé sur une clientèle de touristes en Corse qu'elle n'a plus en Île-de-France.

Bien entourée et accompagnée pour lancer son projet

Lorsque l’idée d’une seconde entreprise lui vient durant le confinement du mois de mars 2020, Nicole est inscrite à Pôle Emploi. Comme en 2005 et la création de sa première entreprise, c’est naturellement que Nicole se tourne vers l’Adie pour obtenir un financement. Elle est également accompagnée par son conseiller Pôle Emploi pour se repérer dans les différents dispositifs pour la création d’entreprise. Avec son aide, elle obtient l’ACRE (Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise), qui va lui permettre de réduire ses charges sociales durant sa première année d’activité.

Malgré la période, Nicole est plus motivée que jamais pour développer sa nouvelle entreprise

En quelques mois, Nicole s’est énormément développée tout en continuant à travailler à côté pour sécuriser ses revenus face à l’incertitude de la situation économique. Quant à son entreprise, elle la gère seule : démarchage, recherche de tissu, confection, photos, retouches, site Internet… Elle aimerait à moyen terme confier la gestion de son site à une personne spécialisée et embaucher une aide pour la confection.

Vous aussi, prenez contact avec l’Adie pour parler de votre projet d’entreprise !