Découvrez la web-série « Les passionnés du numérique » !

Chaque mardi, depuis le 20 octobre, pendant 10 semaines, le YouTubeur Micode vous présente en vidéo un métier du numérique. Un décryptage drôle et nécessaire de ces nouveaux métiers en forte demande. Explications et témoignages de pros.

Web-série « Les passionnés du numérique » par Micode

Où la trouver ? Sur le site de Pôle emploi, dans la page dédiée "Plein phare sur les métiers du numérique" et sur la page d’accueil tous les mardis jusqu’en fin d’année, et l’ensemble des vidéos sur la chaîne Youtube de l’opérateur.

Qui la présente ? Le youtubeur star Micode, super vulgarisateur d’un secteur « crypté » pour le grand public. Dans cette web-série, Micode valorise dans chaque vidéo un métier du numérique, présente les formations existantes et renvoie vers les offres de job : exemples à date avec le développeur full stack  le data scientist le motion designer . A venir social media manager, UX UI, SEO SEA, développeur mobile, chef de projet web, traffic manager et ingénieur logiciel.

Pourquoi ? Car le secteur recrute à fond : près de 190 000 offres d’emploi sur le dernier semestre 2020*. Le top 3 des métiers les plus recherchés en 2018 : développeur web, développeur mobile et chef de projet digital (le top 10 ici). À noter enfin un taux très élevé de CDI parmi les embauches (en savoir + en dataviz).

* Données de l’Observatoire des métiers du numérique, de l’ingénierie, du conseil et de l’évènement

MICODE X PÔLE EMPLOI - LES PASSIONNÉS DU NUMÉRIQUE - DÉVELOPPEUR FULL STACK

Découvrez le premier épisode avec Florent, Développeur Full Stack.

Découvrez la web-série « Les passionnés du numérique »  !

Métiers du numérique : codez votre carrière !

La vidéo de Micode sur le métier de data scientist peut impressionner : un métier qui exige des connaissances croisées en informatique, en mathématique et en statistique, cela renvoie au profil d’un ingénieur. Mais le secteur du numérique propose, d’une part, une variété de métiers qui conviennent à divers profils, qu’ils soient peu ou très qualifiés. D’autre part, il peut donner sa chance à des personnes peu diplômées mais qui, par leurs aptitudes, leur travail acharné de terrain et leur passion pour le domaine, peuvent se faire une place.
C’est notamment dans cet esprit que Xaviel Niel a fondé l’École 42 en 2013. Première formation en informatique entièrement gratuite, ouverte à tous et accessible aux 18-30 ans, elle s’appuie sur un fonctionnement participatif permettant aux étudiants d’exprimer leur créativité via l’apprentissage par projets. Au menu, la maitrise du code et du développement informatique… Selon Kwame Yamgnane, cofondateur de l'École 42, « l'invention de nouveaux services se fait quand vous êtes capables d'avoir des gens qui pensent différemment. Le principe de 42, c'est de recruter des gens hyper différents. On prend des gens entre 18 et 30 ans, de l'ingénieur classique jusqu'à la personne sans le bac qui a fait horticulture, et ces personnes doivent confronter leurs points de vue autour d'un projet. »

Se former aux métiers du numérique

Pour Florent Lagrede, développeur full stack [voir encadré focus métier] indépendant, l’expérience compte beaucoup pour percer dans ce secteur : « J’ai fait une école d’ingénieur et je me suis retrouvé dans mes premières missions avec des collègues qui n’avaient pas mon cursus, sans formation même pour certains. J’étais mieux payé qu’eux à ce moment-là, mais après quelques années, l’expérience et leur haut niveau de compétence faisant, ils ont rattrapé leur retard de salaire. »
En revanche, le diplôme reste un moyen efficace pour trouver un job rapidement. Parmi les formations diplômantes, citons les écoles d’ingénieur, avec des spécialités informatiques (Réseau Polytech, INSA, EPITECH, EPITA, Supinfo…), des structures plus atypiques comme l’École 42 et bien sûr les écoles d’informatique. Il existe également des formations dispensées en ligne (voir témoignages ci-dessous).
 

Trouver les offres

Vous les trouverez sur les sites généralistes (monster.fr, cadremploi.fr, indeed.fr...) et les sites spécialisés : Jobibou, e-works, EmploiFrenchWeb, LesJeudis, etc, ainsi que sur le site de Pôle emploi : études et développement informatique, animation de site multimédia, réalisation de contenus multimédias, conception de contenus multimédias

Focus métier : Zoé Atik, Traffic Manager Display chez Auchan Retail France

En 4 dates clés :
2016 : Master Marketing et commerce connecté à l’Institut du Management et Marketing de la Distribution
2017 : Consultante E-marketing et Social Media chez Sarbacane
2016 : Community Manager Agence à l’Agence Tribu
2019 : Intègre Auchan Retail France comme Traffic Manager Display

Ton job ? Contribuer à la visibilité et à la performance d’une entreprise, d’un produit ou d’un service grâce à la publicité sur les leviers digitaux.

Les qualités requises ? Une bonne connaissance de l’univers digital et de ses canaux de communication. Un excellent esprit d’analyse des résultats et spécialement des chiffres. Faire preuve d’initiative et se montrer résiliente face aux changements !

S’initier ? Rencontrer des personnes du métier, aller sur les outils publicitaires de Google et de Facebook pour en comprendre le fonctionnement, passer les tests et certifications Google & Facebook pour se familiariser avec l’univers publicitaire, suivre des webinars conférences pour s’acculturer sur le sujet.

Se former ? Faire des études avec un pan digital est un plus. Que ce soit en grande école ou au cours d’un cursus universitaire, mais également par une formation, je pense que l’on peut se former un peu partout aujourd’hui. Les métiers du digital étant les métiers d’avenir, les formations sont accessibles.

Chercher les offres ? Les alertes Job sur Indeed & LinkedIn sont très efficaces pour moi.

Focus métier : Florent Lagrede, Développeur full stack en Free Lance

En 4 dates clés :
2012 : Développeur logiciel, R&D JAVA/J2EE/Front-end, chez Soat
2015 : Développeur Web @ Jeuxvideo.com chez Webedia
2018 : Consultant Web chez OCTO Technology
2019 : Passage en indépendant comme Développeur full stack Front-End (client : Eurosport)

Ton job ? Coder la partie « Front-end », c’est-à-dire la partie visible d’un site internet – en ce moment Eurosport.com -, afin de le rendre agréable et fonctionnel pour l’utilisateur. Dans mes expériences précédentes, j’ai été aussi développeur « back-end », c’est la dire la partie non-visible du site mais indispensable à son fonctionnement.

Les qualités requises ? Être très curieux et polyvalent car ça touche un périmètre technique assez large, le développeur full stack doit être capable de mener un projet de création de site web de bout en bout. Et bien sûr il faut connaitre les différents langages de programmation.

S’initier ? Il existe des tutoriels sur Youtube qui permettent d’apprendre sur le tard, on peut également suivre des formations en ligne, mais autant pour la formation que pour l’initiation, je recommande de se lancer dans le projet, d’apprendre par la pratique pour découvrir ce métier.

Se former ? Il existe des formations diplômantes en écoles d’ingénieur, avec des modules informatiques (Polytech, INSA, EPITECH, EPITA…), des structures plus atypiques comme l’École 42, et bien sûr les écoles d’informatique… On peut suivre également des formations en ligne (Codeacademy, Udacity, Open Classroom…).

paragraphe-image-23