Devenez surveillant pénitentiaire

Le Ministère de la Justice recrute des surveillants et des surveillantes pénitentiaires. Les inscriptions au concours sont ouvertes jusqu'au 25 novembre 2022. 

L’administration pénitentiaire

Au sein du ministère de la Justice, l’administration pénitentiaire regroupe 30 000 surveillants pénitentiaires qui assurent une mission de sécurité publique, essentielle au bon fonctionnement de la Justice et à la protection de la société. Elle prend en charge 250 000 personnes placées sous main de justice. Chaque année, ce sont 2 000 nouveaux agents qui rejoignent la 3e force de sécurité de France.

 

Vos missions

Être surveillant, c’est agir pour la protection de la société. Vous êtes l'interlocuteur privilégié des personnes détenues et les accompagnez au quotidien. Vous êtes garant de la sécurité et œuvrez à transformer et à protéger des vies. Vous êtes aussi acteur de leur réinsertion, en lien avec les autres professionnels de la réinsertion.

  • Sécurité : maintenir le calme en détention, accompagner les mouvements, inspecter les cellules, réaliser des fouilles…
  • Réinsertion : dialoguer avec la personne détenue, lui (ré)apprendre les règles du vivre ensemble, l’orienter dans la gestion de ses requêtes…
Devenir surveillant pénitentiaire, c’est rejoindre une équipe soudée qui veille à la sécurité de tous, et assurer une mission indispensable au bon fonctionnement de la Justice. C'est aussi bénéficier de la sécurité de l’emploi et d'évolution de carrière motivante.

 

Une formation rémunérée

La formation est dispensée par l’École nationale d’administration pénitentiaire située à Agen. 
La rémunération est de 1 355 € net mensuel hors primes de stage.
Vous dipsosez également d'un logement sur le campus de l’école.
La formation alterne cours et stages pratiques pendant 6 mois et est suivie d'une année de stagiarisation.

Votre profil

Exercer le métier de Surveillant pénitentaire nécessite de posséder des aptitudes telles que :

- le sens de l’écoute, de l’observation et du respect,
- une autorité naturelle et du sang-froid,
- une capacité à travailler de jour comme de nuit.
- le sens de l'humanité,
- de la rigueur,
- et l'esprit d’équipe.

Conditions d’accès

Vous êtes :

  • de nationalité française,
  • âgé de 18 ans minimum à 45 ans maximum au 1er janvier 2022,
  • titulaire du brevet national des collèges ou un diplôme ou titre classé au moins de niveau 3,
  • en possession de vos droits civiques et d’un casier judiciaire vierge,
  • en situation régulière au regard du code du service national.

Inscrivez-vous au concours de surveillant pénitentiaire !
Inscriptions du 26 septembre au 25 novembre 2022 sur https://lajusticerecrute.fr/devenezsurveillant

Concours de la fonction publique

Pour devenir surveillant pénitentiaire, vous passerez un concours de la fonction publique en deux étapes (épreuves d’admission : écrites ; épreuves d’admissibilité : orales et physiques).
Le calendrier des épreuves est visible sur https://lajusticerecrute.fr/devenezsurveillant

Vous pouvez choisir entre un concours national ou un concours spécial Île-de-France.

En vous inscrivant au concours spécial Île-de-France, vous choisirez, à l’issue de votre formation et en fonction de votre rang de classement, un poste au sein de l’un des 9 établissements listés ici.
En contrepartie, une prime de fidélisation de 8 000 euros vous sera versée en 3 fois, dont 4 000 euros dès le premier mois d'affectation.

Attention, les concours ont lieu en même temps, vous ne pourrez donc vous inscrire qu’à un seul de ces concours.

Inscrivez-vous au concours jusqu'au 25 novembre 2022 !
Plus d’informations sur lajusticerecrute.fr.
Le calendrier des épreuves est visible sur https://lajusticerecrute.fr/devenezsurveillant.

Résident des départements d’outre-mer, vous pourrez passer vos épreuves près de chez vous ! A l’issue de celles-ci, vous intègrerez l’Enap (située en métropole, à Agen) pour votre formation rémunérée, avant d’être affecté à l’un des établissements d’Île-de-France mentionnés ci-dessus.

Attention, si vous résidez dans une COM, nous ne pouvons pour le moment garantir l’ouverture d’un centre d’examen près de chez-vous. Les épreuves pourraient se situer en métropole.