Et si vous vous engagiez auprès des personnes âgées ?

Le gouvernement a lancé, en mars 2021, le « Service Civique Solidarité Seniors ». L’objectif : proposer 10 000 missions de Service Civique pour accompagner 300 000 personnes âgées isolées d’ici 3 ans.

2 000 jeunes volontaires sont recherchés, dès ce premier semestre 2021, pour accompagner 45 000 personnes âgées sur tout le territoire métropolitain ainsi qu’à la Réunion. Ce projet a été initié par Unis-Cité, association pionnière du Service Civique en France, et son partenaire Malakoff Humanis. Il est soutenu par de nombreux acteurs qui ont une grande expérience du Service Civique pour lutter contre l’isolement des personnes âgées (les Petits Frères des Pauvres, la Croix Rouge, etc.). Vous souhaitez apporter votre soutien à des seniors isolés ? On vous explique tout !

Vous investir au service des autres

Pour effectuer un Service Civique, vous devez être âgé de 16 à 25 ans (jusqu’à 30 ans si vous êtes en situation de handicap), et être volontaire pour vous engager pendant 6 à 12 mois au service des autres, à travers des missions d’intérêt général. Dans le cadre du Service Civique Solidarité Seniors, vous serez amené à maintenir un lien social avec des personnes âgées isolées, qu’elles soient à leur domicile ou en Ehpad, via des appels téléphoniques ou des visites de convivialité. Vous les accompagnez dans la découverte et l’utilisation d’outils numériques (tablettes, smartphones) et vous les aidez dans leur mobilité. Vous devez identifier leurs besoins (courses, livraison de repas ou de médicaments) et appuyer les équipes de professionnels pendant les crises (accueil et orientation des familles en visite en cas de consignes sanitaires renforcées, pédagogie sur les gestes barrières…). Vous pourrez également effectuer des animations collectives (en fonction des conditions sanitaires en vigueur) : appui aux activités d’animations, activités ludiques de stimulation de la mémoire, jeux, recueil d’expériences de vie, ateliers bien-être/détente…

« Comme j’apprends beaucoup d’eux, eux aussi ils apprennent quelque chose. Je les adore ! De passer me voir, quand même tous les jours, pour me dire : “Est-ce que tu as besoin de quelque chose ?” Ça m’apporte de la joie, de la bonne humeur, et on rigole bien aussi ! » Michel, Centre Espoir (Centre d’hébergement de l’Armée du Salut).

Des missions indemnisées et accessibles à tous

Ces missions sont accessibles sans condition de diplôme ou d’expérience.  Vous suivrez une formation d’une quinzaine de jours pour découvrir les métiers du Grand Âge et vous permettre ainsi de mener à bien votre mission, au cours de laquelle vous serez encadré par un tuteur. Plusieurs journées de formation civique et citoyenne, sous forme de débats ou rencontres, vous seront également proposées, ainsi qu’un accompagnement individuel et collectif dans la construction de votre projet d'avenir. Durant votre Service Civique, vous êtes indemnisé à hauteur de 580 € par mois (688 € si vous êtes boursier), et vous bénéficiez d’une couverture sociale prise en charge par l’État.

Pour trouver une mission, c’est ici (puis sélectionnez votre région).

Cette expérience est aussi l’occasion de découvrir et de vous familiariser avec le milieu professionnel et les structures sanitaires et sociales. Et, peut-être, vous donner envie, par la suite, de vous investir professionnellement dans les métiers du Grand Âge, un secteur très en demande !

« Au début, on avait un peu d’appréhension… Et puis, on a vu qu’en fait, il suffisait d’un sourire pour qu’une discussion puisse commencer, qu’un lien commence à se nouer. » Maël, Service Civique au centre Espoir avec Unis-Cité.

82 % des jeunes ont un emploi ou sont en formation après leur Service Civique.
93 % des personnes âgées accompagnées à domicile déclarent avoir un meilleur moral après le passage des jeunes en Service Civique.

« Les jeunes ont apporté beaucoup à nos personnes âgées, qui à l’heure actuelle sont confinées au sein de la structure. Ils leur apportent un regard extérieur. Ils partagent avec eux leurs différences culturelles, générationnelles. » Claire, Animatrice et tutrice des jeunes à l’Ehpad des Coteaux

Et si vous vous engagiez auprès des personnes âgées ?