« Mon entretien d’embauche » : l’essayer c’est performer !

Comment écrire son cv, démarrer sa recherche d’emploi, préparer un entretien d’embauche… autant de questions auxquelles « Une minute pour l’emploi » vous apporte des réponses tous les soirs sur France 3 jusqu'au 1er janvier et sur le site uneminutepourlemploi.fr. Et pour compléter, rien ne vaut la pratique ! J’ai testé pour vous un Serious Game « Mon entretien d’embauche » pour me préparer à un entretien d’embauche en urgence – à distance évidemment ! Je vous raconte.

Ce qui m’importe, c’est de trouver un job à mon goût, une vie pro, des collègues. En attendant, je suis demandeur d’emploi, je réponds aux offres de commerciaux sur le site de Pôle emploi et une réponse positive vient d’arriver. Or je suis reconfiné comme nous tous, et mes proches ne sont pas les meilleurs pour me faire passer un faux entretien d’embauche, surtout par Zoom. Je dois trouver une solution ! 

Mon entretien d’embauche

Mon conseiller Pôle emploi m’avait parlé de ce Serious Game, mais je l’avais écouté d’une oreille distraite sur le moment : sans la pression immédiate d’un véritable entretien, j’avoue que je ne m’en étais pas soucié plus que ça. Or là, ça change tout. Un RH d’une entreprise de peintures souhaite m’interviewer. Il a besoin d’un commercial dès que possible et me fixe par e-mail ses dispos. J’accepte imméditement un entretien par visio-conf’ pour la semaine prochaine. Cela me laisse le temps de tester Mon entretien d’embauche en vue du jour J.

Je me choisis mon avatar pour participer au jeu ! Je serai la jeune femme tout à droite ! 

Serious game Mon entretien d'embauche

Mon profil identifié

La vie fait parfois bien les choses, il y une simulation pour un job de commercial. Hop, je sélectionne et c’est parti. Je lis le profil de l’entreprise, la description du poste, les détails de l’offre. Même en virtuel, on n’arrive pas en amateur ! Quelques écrans plus loin, j’ai pu renseigner mon profil et ma recherche : pour mon recruteur, je serai en recherche de poste, d’un niveau d’étude égal à l’annonce, débutante professionnellement et bonne en anglais.

Précieux conseils de mon virtuo-pote

Cette fois, l’immersion va commencer ! Je me retrouve d’abord dans un café… avec un pote. La DRH de l’entreprise m’appelle alors pour prendre rendez-vous pour un entretien, et je dois répondre entre plusieurs propositions. Vous commencez à comprendre ? En fonction de mes réponses, je gagne ou perds des points, et cela sera le cas tout au long du jeu. Ensuite mon pote virtuel commence à me triturer sur l’entreprise, histoire de bien me faire comprendre mon amateurisme. Ok, le message est passé, je vais potasser à fond avant l’entretien en présent… euh pardon en virtuel. S’il a l’air cool comme ça, mon interlocuteur est hyper sérieux et j’ai droit à une batterie de conseils qui, j’avoue, seront vraiment indispensables le jour J.

Le moment tant attendu

Elle est blonde, élégante, voire un peu intimidante, même en virtuel. Ma recruteuse, c’est Florence Lamy, DRH chez Julien & Fils. Face à elle dans le bureau, je me dis que j’ai préparé comme il faut, donc pas de raison de stresser ! Les questions classiques commencent (pourquoi postulez-vous, intérêt du job, pour le secteur et l’entreprise, contraintes du postes, défauts & qualités, etc…). Je parviens à trouver les réponses qui satisfont Florence. Mieux, je ne découvre pas seulement de bonnes réponses, mais des façons précises de présenter les choses, d’éviter les hésitations, la nonchalance et même la conviction qu’il est bon de mettre dans sa voix pour exprimer sa motivation. Et quand je tente une réponse qui me semble fausse, je me fais recadrer comme il faut, mais toujours de façon bien argumentée. Enfin une petite partie de l’entretien se fait en anglais, c’est franchement drôle car les accents sont très « français », mais c’est super utile pour s’exercer. 

Pièges de recruteurs

Pas de raison que les informations ne viennent que de moi, le recruteur a des impératifs de renseignements aussi, et Florence Lamy me les rappelle. Sauf qu’à un moment, elle me demande si je compte avoir des enfants, avant de se plaindre que les congés maternité sont un enfer à gérer en RH ! Malaise, mais Mon entretien d’embauche est là aussi pour me préparer à ce genre de situation et me recommander la bonne attitude, mêlant expression de la connaissance de mes droits et amabilité. Tout un art !

Debrief et coaching

Ça y est, l’entretien est fini. Mon entretien d’embauche calcule mon score et un coach virtuel me donne les bons conseils. Je prends note et me dis que cela ne doit pas être si différent par rapport à la vie réelle ou en visio-conférence. Note à moi-même : pour mon vrai entretien en visio, mettre un fond neutre derrière moi et m’isoler si possible dans un coin calme. Enfin, si Mon entretien d’embauche est un super entraînement pour apprendre les bons réflexes, je me bloque quand même un moment avec une amie pour simuler un entretien, car ce Serious Game ne me demande pas de parler, mais de cocher des choix de réponses. Pas question de bafouiller, donc à moi de cumuler les deux exercices pour être au top pour le Jour J !

A vous de jouer, à vous de décrocher le job !

Explorez l’Emploi Store, une myriade d’outils pour vous orienter et vous aider à trouver un emploi, comme Mon entretien d’embauche !

Découvrez plein d’autres tutos en vidéos et des fiches pratiques sur Une Minute pour l’emploi : lettre de motivation, recherche d’emploi, e-réputation… déjà des sujets à découvrir et beaucoup d’autres à venir.