Se soigner et chercher un emploi : même combat !

« Le travail, c’est la santé ». Pour autant, une période d’inactivité ne devrait pas vous faire renoncer aux soins ! Face à ce constat trop souvent observé, Pôle emploi et l’Assurance maladie renforcent leur collaboration pour vous accompagner dans votre parcours professionnel, sans décrocher des droits et des soins dont vous avez besoin.

Pas toujours facile de garder la « niaque » dans sa recherche d’emploi quand l’état de santé se dégrade. Perte récente de votre travail, chômage de longue durée, incertitude sur votre avenir professionnel… Parfois, une période d’inactivité peut entraîner des répercussions à la fois physiques et morales, et des demandeurs d’emploi peuvent être amenés à baisser les bras dans leur recherche d’emploi et à s’exclure peu à peu des parcours classiques de santé, soit par manque de moyens financiers, soit par perte de lien social…

Selon l'Observatoire des non-recours aux droits et services (Odenore), les personnes qui renoncent aux soins se déclarent plus souvent sans activité professionnelle que celles qui n’y renoncent pas. Un constat renforcé en cette période de crise sanitaire, qui a conduit les personnes au chômage ou en invalidité à davantage se passer ou reporter des soins que les personnes en emploi, ajoute l’Odenore.

Faites d’une pierre deux coups

Pour Pôle emploi et l’Assurance Maladie, l’absence d’activité professionnelle doit cesser d’accroître la probabilité de renoncer aux soins ! Ce constat avait déjà donné lieu en 2013 à une collaboration entre les deux institutions à échelle locale, via des actions d’accompagnement des demandeurs d’emploi pour l’accès aux droits et aux soins, et de la prévention de la désinsertion professionnelle.
Fort de cette expérience, des compétences mutuelles acquises et des services rendus aux assurés demandeurs d’emploi, ce partenariat se renforce aujourd’hui dans le cadre d’une convention pour vous faire profiter de ses bénéfices. 

  • Si votre problématique relève de l’Assurance Maladie (droits auxquels vous pouvez prétendre, absence de complémentaire santé, renoncement aux soins…) et qu’elle entrave votre recherche d’emploi, un conseiller Pôle emploi pourra vous renseigner, vous accompagner et vous orienter dans les démarches à suivre.
  • Si votre problématique relève de Pôle emploi (questions sur les allocations chômage ou les aides financières, appui à la reconversion professionnelle…), un collaborateur de l’Assurance Maladie aura les mêmes capacités d’accompagnement pour vous guider.  

- Que vous vous rendiez dans une agence Pôle emploi ou dans une caisse primaire de l’Assurance Maladie, les agents mettront à votre service leurs connaissances mutuelles pour vous aider à solutionner à la fois vos besoins en termes de santé et en matière de recherche d’emploi, dans l’objectif de sécuriser votre parcours professionnel, lever les freins dans votre recherche d’emploi, améliorer votre accès aux soins.

- Vous obtiendrez une réponse claire à vos demandes, et une orientation adéquate.

- Vous gagnerez du temps dans vos démarches, et pourrez vous concentrer plus sereinement sur votre recherche d’emploi.