Soyez au cœur de la Justice, devenez conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation !

Être conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation, c’est prévenir la récidive et favoriser la réinsertion.

L’entreprise

Au sein du ministère de la Justice, l’administration pénitentiaire a une double mission : une mission de surveillance, en assurant le maintien en détention des personnes qui lui sont confiées par l’autorité judiciaire ; et une mission de prévention de la récidive, menée par l’ensemble des personnels, en particulier les personnels d’insertion et de probation. Elle prend en charge 260 000 personnes placées sous main de justice.

Le poste

Être conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation, c’est prévenir la récidive et favoriser la réinsertion. Cette mission, indispensable au bon fonctionnement de la Justice, est menée en milieu fermé (en prison) et en milieu ouvert (mesures alternatives à l’incarcération comme le travail d’intérêt général ou la détention à domicile sous surveillance électronique).
En devenant conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation, vous aiderez à la prise de décision judiciaire, participerez à l’individualisation des peines et à leur exécution.

En milieu fermé :

 
  • Vous accompagnerez les personnes détenues dans le cadre d’un parcours d’exécution des peines ;
  • Vous aiderez à la décision judiciaire et proposerez des mesures d'aménagement de peine, en fonction de la situation du condamné ;
  • Vous faciliterez l'accès des personnes incarcérées aux dispositifs d’insertion et de droit commun (logement, soin, formation, travail…) ;
  • Vous lutterez contre la désocialisation des personnes détenues.

En milieu ouvert :

 
  • Vous apporterez à l'autorité judiciaire les éléments d'évaluation permettant de préparer et mettre en œuvre les mesures ;
  • Vous impulserez avec les personnes suivies une dynamique de réinsertion ;
  • Vous vous assurerez du respect des obligations imposées aux personnes condamnées à des peines restrictives de liberté ; vous proposerez des mesures d’aménagement de peine au magistrat compétent et veillerez au respect des obligations (travail, soins, indemnisation des victimes,…) prononcées par l’autorité judiciaire.
Devenez conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation pour prévenir la récidive et assurer ainsi la protection de toute la société. Plus de 350 postes sont à pourvoir en CDI !

Le profil

Le métier de conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation nécessite des qualités humaines : sens de l’écoute, goût du travail en équipe, capacité d’adaptation. Vous avez aussi de bonnes capacités organisationnelles, un esprit de synthèse et d’analyse aiguisé.
Des connaissances dans les domaines juridique, éducatif ou social sont un plus.

Pour vous inscrire aux concours de conseiller pénitentiaire d'insertion et de probation, assurez-vous que vous respectez ces conditions :

  • vous êtes de nationalité française,
  • vous remplissez les conditions d'aptitude physique exigées pour l'exercice de la fonction,
  • vous êtes en possession de vos droits civiques et d’un casier judiciaire vierge.

Voies d’accès :

 
  • Concours externe : vous avec Bac+3 minimum ou justifiez d’un titre ou diplôme équivalent.
  • Concours externe sur titres : vous avez Bac +3 minimum ou justifiez d'un titre (ou diplôme) équivalent dans les domaines social ou éducatif (concours externe sur titres).
  • Troisième concours : vous justifiez de l’exercice, pendant au moins 5 ans au cours des 10 années précédant l’ouverture du concours de certaines activités professionnelles (poste comportant un bon niveau d’expertise dans les domaines social et éducatif, voire d’expertise juridique, postes d’encadrement ; dans le privé ou de profession libérale) ou d’un ou de plusieurs mandats de membre d’une assemblée élue d’une collectivité territoriale ou d’une ou plusieurs activités en qualité de responsable, y compris bénévole, d’une association.
  • Concours interne : vous êtes fonctionnaire ou agent de l'état, des collectivités territoriales ou établissements publics qui en dépendent et vous justifiez de 4 ans de services effectifs au 1er janvier de l’année du concours. Le concours interne est également ouvert aux agents issus de la fonction publique hospitalière, aux militaires et aux agents en fonction dans une organisation intergouvernementale internationale.

La formation

Formation de 24 mois, rémunérée, à l’École nationale d’administration pénitentiaire (Agen). Alternance de cours (logement sur le campus de l’école) et de stages pratiques. Elève la première année, vous serez nommé stagiaire la seconde année.
Sécurité de l’emploi et évolution de carrière motivante.
 

Découvrez le métier et les conditions d’inscription au concours correspondant à votre profil sur lajusticerecrute.fr/devenez-cpip

Découvrez le métier en vidéo

Soyez au cœur de la Justice, devenez conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation !