Zoom sur les métiers de la mécanique, de l'électricité-électronique et de la maintenance

Explications en infographie.

INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE LA MÉCANIQUE,  DE L’ÉLECTRICITÉ-ÉLECTRONIQUE ET DE LA MAINTENANCE   Zoom sur les métiers de la mécanique, de l’électricité-électronique et de la maintenance   1. En 2019, les secteurs de la mécanique et l’électro-électronique représentaient 1,4 million de salariés  Soit plus de 7% des emplois salariés du secteur privé non agricole  Cela comprend principalement les activités (en pourcentage de salariés) : -	Fabrication de produits intermédiaires : 13% -	Industrie automobile : 14% -	Fabrication de produits métalliques : 22% -	Fabrication des autres matériels de transports (construction aéronautique et spatiale, construction navale…) : 12%  -	Réparation de machines et équipements : 12% -	Autres : 27%  Ces secteurs sont caractérisés par :  ➔	Une surreprésentation des hommes : 78% contre 52% pour l’ensemble de l’emploi salarié marchand non agricole ➔	Un emploi en forte baisse dans la plupart des secteurs depuis la crise de 2008 ➔	Un recours élevé aux CDI et à l’intérim (9% contre 3% dans le reste de l’économie) ➔	Une forte présence dans les établissements de grande taille (+ de 250 salariés) : 43% des salariés contre 29% dans le reste de l’économie   Les métiers de la mécanique, de l’électricité-électronique et de la maintenance, ce sont 1,6 million d’emplois.  Dont 68% dans l’industrie  En 2019, ces métiers correspondent à près 9% des offres diffusées par Pôle emploi   Des métiers touchés par la crise sanitaire : moins 40% d’offres entre le 1er semestre 2019 et le 1er semestre 2020 mais les métiers de la maintenance sont moins touchés   2. Un marché riche en opportunités  Les métiers sont nombreux :  Ouvriers non qualifiés Embauche : -	à tout âge avec des jeunes actifs surreprésentés -	sans diplôme ou diplômés du secondaire  Ingénieurs en mécanique, électricité-électronique ou maintenance Embauche : -	profils jeunes -	compétences spécifiques -	diplômés du supérieur  Ouvriers et techniciens de la maintenance Embauche : -	jeunes actifs ou actifs plus âgés -	compétences spécifiques -	diplômés du secondaire ou supérieur  Monteurs-ajusteurs, agents de traitement des métaux, régleurs, ouvriers de l’enlèvement du métal et ouvriers qualifiés de l’électricité-électronique Embauche -	à tout âge avec une surreprésentation des âges intermédiaires -	compétences spécifiques -	diplômés du secondaire  Chaudronniers, tuyauteurs et soudeurs Embauche : -	à tout âge avec une surreprésentation des âges intermédiaires -	compétences spécifiques -	expérience professionnelle dans le métier -	diplômés du secondaire -	mobilités entre entreprises  Techniciens, dessinateurs et agents de maîtrise en mécanique ou en électricité-électronique Embauche -	à tout âge pour les techniciens -	profil expérimenté pour les agents de maîtrise -	compétences spécifiques -	diplômés du secondaire ou du supérieur   3. Les difficultés de recrutement restent importantes  Sur les années 2010-2019 : les employeurs ont éprouvé des difficultés de recrutement  ➔	pour les soudeurs : 60% ➔	pour les chaudronniers, serruriers, forgerons et tôliers : 71% ➔	pour les régleurs : 75% ➔	pour les ouvriers de maintenance : 58% ➔	pour les techniciens, dessinateurs, et agents de maîtrise de la mécanique : 60%  Contre 38% dans l’ensemble des métiers  Aujourd’hui, les principales compétences comportementales recherchées par les employeurs sont : -	la rigueur -	l’autonomie -	la capacité à travailler en équipe  Alors que de nouvelles perspectives s’ouvrent avec le numérique et l’impression 3D, les principales compétences à développer sont : -	la capacité à s’adapter à de nouvelles machines -	l’expérience de nouveaux matériaux -	la maîtrise des règles de sécurité, de qualité et des normes environnementales   FÉVRIER 2021