Arrêter de fumer, prêt à relever le défi ?

N’importe quel fumeur le dira : arrêter de fumer peut ressembler à un parcours du combattant. Mais une fois les premières difficultés passées, un vrai sentiment de bien-être, physique et mental, peut en découler. A l’occasion du mois sans tabac, voici tous nos conseils pour vous aider à sauter le pas.

Des bienfaits rapides et visibles

L’opération « Mois sans tabac » a lieu chaque année en novembre. Et si vous aussi, vous vous lanciez dans ce challenge ? Une décision qui peut être un énorme pas vers un arrêt plus définitif de la cigarette, avec en ligne de mire, des bienfaits pour votre corps et votre santé, dont vous ressentirez rapidement les premiers effets ! En effet, dès 8 heures d’arrêt, le taux de monoxyde de carbone dans le sang est réduit de moitié, la pression artérielle et la fréquence cardiaque baissent. En quelques jours, vous vous sentirez en meilleure forme physique et retrouverez pleinement votre goût et votre odorat.

Dans les mois qui suivent, votre teint vous semblera plus frais et vos cheveux seront moins ternes. Vous sentirez moins de difficultés en montant les escaliers et face aux efforts physiques en général. « Dans les dix premiers jours, on tousse un peu plus, pour nettoyer les bronches, puis cela s’atténue, on est moins essoufflé. Le tabac bouche les artères, entraînant une mauvaise circulation sanguine, et augmente ainsi les crampes. L’arrêt permet donc de diminuer ces douleurs, ainsi que les gingivites, en quelques semaines à quelques mois. » précise le professeur Urban, tabacologue, pneumologue et oncologue au CHU d’Angers*.

Après 1 an d’arrêt, votre risque d’accident vasculaire cérébral redevient équivalent à celui d’une personne n’ayant jamais fumé et votre risque d’infarctus diminue de moitié. Au bout de 10 ans, les risques de cancer redeviennent ceux d’un non-fumeur.

A la liste de ces nombreux bienfaits pour votre santé s’ajoutent les économies réalisées, les odeurs de tabac froid qui deviendront un vague souvenir, et toutes les heures passées à fumer que vous allez pouvoir consacrer à autre chose !

Faites-vous épauler dans votre démarche

Arrêter de fumer n’est simple pour personne alors n’hésitez pas à solliciter des soutiens autour de vous. Tenez votre entourage informé de votre décision, ils pourront faire preuve de patience, ne pas fumer devant vous et vous encourager. Vous pouvez aussi consulter un tabacologue qui fera le point avec vous sur vos habitudes, votre consommation et vous donnera des conseils adaptés à votre situation pour arrêter sur la durée et éviter les rechutes (un service d’accompagnement gratuit est proposé par Tabac Info Service en appelant le 3989). En lien avec lui, vous pourrez décider si vous optez pour un substitut nicotinique (patch, chewing-gum, comprimés, cigarettes électroniques) qui augmentent de 50% à 60% les chances d’arrêter de fumer définitivement. Consulter un tabacologue peut vous offrir un soutien précieux à chaque étape du processus.

S’il n’existe pas de solutions miracles pour faire une croix sur le tabac, d’autres approches existent dont l’hypnose. Dans un article publié par Santé Magazine, le Docteur Sophie Rasson, psychiatre, explique que « l’état d’hypnose permet de se projeter, comme si on y était, dans un futur sans cigarette positif et agréable ». En travaillant sur la perception, l’hypnose peut aider à modifier le rapport d’un fumeur à la cigarette. Si vous optez pour cette solution, soyez toutefois vigilant à choisir une personne diplômée.

Le mois sans tabac

Le tabac est responsable de 75 000 décès estimés en France en 2015 et constitue la première cause de mortalité évitable. Ce mois de novembre 2022 marque la 7e édition de l’opération "Mois sans tabac". Cette initiative a été lancée en 2016 par Santé publique France et le Ministère de la santé et de la prévention, en partenariat avec l’Assurance Maladie. Il s’agit d’un défi collectif et solidaire incitant les fumeurs à arrêter pendant 30 jours. Vous pouvez y participer en vous inscrivant  sur le site « tabac info service » consacré à ce challenge et bénéficier de plusieurs supports :
- Une consultation avec un professionnel de l’arrêt du tabac
- Un kit d’aide à l’arrêt avec un programme de 40 jours
- Des soutiens pour ne pas craquer
- Une communauté partageant ses astuces et conseils.

Rejoignez les milliers de personnes inscrites !

Allez puiser de l’inspiration et de la motivation

Vous pouvez télécharger des applications qui assurent un suivi de votre démarche jour après jour : cigarettes non fumées, argent économisé, minutes gagnées, effets sur votre santé… Et vous proposent des conseils quotidiens pour tenir le coup. En mesurant concrètement vos progrès, ces applications renforcent votre motivation. Kwit, par exemple, vous permet de tenir un carnet de bord avec vos humeurs quotidiennes et vous propose des exercices liés à votre respiration pour réguler vos envies. De son côté, Tabac info service a développé une application gratuite personnalisable avec vos informations et objectifs.

Autre excellent allié dans votre démarche : le sport ! Il vous servira de défouloir tout en vous procurant un réel bien-être… Ce qui peut être moteur pour tenir dans le temps. Natation, course, marche rapide, sport collectif… A vous de voir ce qui vous correspond le mieux, en respectant votre rythme et sans culpabilité. Le tout est d’y prendre du plaisir, pas de vous imposer des contraintes supplémentaires.

Où trouver des témoignages et conseils inspirants ?

Nos recommandations :
- « Pourquoi est-il si difficile d’arrêter de fumer ? », France Inter « Grand bien vous fasse », un podcast dans lequel Nathan Devers, agrégé de philosophie, parle de sa dépendance à la cigarette et partage sa méthode personnelle pour arrêter en lien avec les conseils de l’addictologue Amine Benyamina.
- Le célèbre livre d’Allen Carr « La méthode simple pour en finir avec la cigarette », une méthode qui n’a pas été confirmée de manière scientifique mais suivie par de très nombreux lecteurs.
- La BD "Lily Cane arrête de fumer" par Bénédicte Des Mazery, Marine Des Mazery, Dan Belhassen aux éditions First qui propose une approche différente et non culpabilisante reposant sur un déconditionnement du fumeur.

Avoir la volonté d’arrêter est déjà formidable. Si cela ne marche pas du premier coup, surtout ne vous culpabilisez pas. La cigarette est une vraie dépendance dont il est difficile de se défaire et les rechutes sont normales. Alors, soyez fier d’avoir le courage de prendre cette décision et certain d’une chose : vous trouverez au fur et à mesure les solutions qui vous correspondent le mieux pour atteindre vos objectifs.

* Source : Ouest France