Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Bougez !

Bougez ! Valérie

Valérie, après avoir fait une carrière dans le notariat, s'est reconvertie et est devenue infirmière.

"J’ai été clerc de notaire pendant 21 ans et je suis infirmière"

"Je viens de Chalon-sur-Saône en Saône et Loire, j’ai passé un Bac littéraire A2, j’ai commencé la Fac de droit et je me suis orientée vers l’école de notariat pour faire clerc de notaire. Sans aucune difficulté, j’ai trouvé un poste à Paris, spécialisé en droit de la famille, divorce et succession. Je changeais régulièrement de cabinet, pour améliorer mon salaire entre autres, et mes responsabilités. Au bout de 21 ans de carrière, j’étais heureuse d’être tout près de la maison, dans un cabinet de notaire assez familial."

"Pourquoi j’ai bougé ? Parce que j’ai subi un licenciement économique et comme je n’ai pas retrouvé du tout de travail, j’ai changé d’orientation à 200 %"

"La période de fin 2008 a été assez terrible, j’ai perdu mon emploi, j’ai subi un licenciement économique. 

Je pensais sincèrement retrouver immédiatement du travail. Et en fait, fin 2008, il n’y avait pas de travail chez les notaires qui licenciaient à tour de bras… jusqu’à ce que je trouve mon petit boulot de surveillante dans un lycée professionnel."

"C’est là que m’est venue l’idée de carrément changer de voie"

"Quand j’étais lycéenne, je voulais faire médecine, il fallait avoir un bac scientifique, c’était pas mon cas. Je pense que c’est un souvenir ancien qui est remonté à la surface et qui m’a donné envie de faire infirmière.

J’ai eu le concours de la Croix Rouge tout de suite et la difficulté a été ensuite de reprendre des études, en alternance, il y a beaucoup d’heures de cours, beaucoup d’heures de stages. … J’ai bossé dur ! 

Le diplôme en poche, j’ai immédiatement postulé dans cette maison de retraite, je savais qu’ils cherchaient et par astuce, j’ai fait des petits remplacements d’été, pour voir si ça me plaisait. Quand ils m’ont proposé le poste, j’ai accepté tout de suite parce que tout me convenait. Les débuts se sont très bien passés, je me suis très bien adaptée, on est une équipe très sympa. On est tous très attachés à ce genre de patients. "

"Ce qui me plaît dans ce métier, c’est l’humanité, c’est le contact..."

"Ce qui me plaît dans ce métier, c’est l’humanité, c’est le contact qu’on a, on n’est pas dans le soin technique à fond la caisse, on est beaucoup dans le relationnel, et moi c’est ce qui m’intéresse. Au bout de 3 ans, je ne suis pas du tout déçue par ce nouveau métier, au contraire, je m’y épanouis beaucoup plus. C’est très différent. J’ai quitté un peu le côté business pour le côté humain. Ici le résident n’est pas un patient, n’est pas un client. La gériatrie c’est mon truc et voilà…"

"Pour faire une bonne reconversion, il faut y réfléchir. Il faut s’orienter vers un métier qui porte et où il n’y a pas de chômage, et surtout croire à ses rêves et ne pas se décourager !"

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
Formulaire de recherche d'offres

Offres d'emploi