Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Logistique

Cariste (H/F)

Le cariste déplace de la marchandises (matériaux, produits, ...) sur le site – à la main ou à l’aide d’engins spéciaux de levage : transpalettes, tracteurs, grues, chariots...

Le cariste (fiche ROME N1101) a pour mission de gérer des stocks de marchandises pour les besoins d'une entreprise, que ce soient des matières premières, des produits finis, des biens de consommation, dans un entrepôt ou un magasin.

Il assure le déplacement de marchandises : il réceptionne, stocke, déplace, charge et décharge ces articles manuellement ou à l’aide d’engins de levage (chariot élévateur, chariot automoteur de manutention à conducteur porté, nacelle élévatrice, transpalettes, grues, tracteurs, etc.).

Les missions

Le cariste exerce au sein d'entrepôts, de plates-formes logistiques, de magasins d'entreposage, de zones de fret, de gares ferroviaires, routières, aéroportuaires, d'usines de production ou de distribution (conditionnement).

Il a un rôle important dans la chaîne de production : il gère la mise à disposition des marchandises. Il effectue ses différentes tâches, tout en respectant les règles de sécurité.

  • Réceptionner les marchandises :

Présent lorsque les fournisseurs apportent les marchandises, il est en charge de vérifier si elles sont en conformité avec la commande. Il établit alors les documents nécessaires.

  • Manipuler et stocker :

Une fois réceptionnées, il doit transporter les marchandises sur des palettes. Il les stocke à l’aide d’un engin de manutention.

Il peut s’agir d’une transpalette ou d’un chariot élévateur selon la hauteur à laquelle il doit les déplacer. Le cariste vérifie l'adéquation du chariot à l'opération de manutention envisagée.

Il peut gérer les stocks de manière informatique.

  • Charger les marchandises :

Lorsque le client ou le transporteur vient chercher les marchandises, il charge le camion. Il doit préparer à l’avance les palettes concernées et les amener jusqu’à la zone de chargement. Lorsqu’il remplit le camion, il doit veiller à caler les palettes pour assurer la sécurité des marchandises durant le transport.

Le cariste repère et signale les anomalies sur les produits, les supports de charges, les espaces de stockage et lors des opérations de réception et d'expédition.

Il recherche les informations et saisit les données relatives aux opérations dans le système informatique.

Source : Meteojob.com

Bon à savoir

Les chariots automoteurs de manutention à conducteur porté sont des véhicules à roues conçus pour transporter, tracter, pousser, élever, gerber ou stocker en casiers, des charges de toute nature et commandé par un opérateur sur un poste de conduite spécialement aménagé.

Sont exclus les chariots roulants sur des rails ou destinés au transport de personnes autres que le conducteur et éventuellement un convoyeur sous réserve de l’aménagement du chariot à cet effet, ainsi que certains matériels (notamment matériels aéroportuaires et portuaires spécifiques).

Le Certificat d'aptitude à la conduite en sécurité (CACES)

Il existe différents types d'engins :

  • chariot à poste de conduite élevable à mat rétractable
  • chariot équipé de porte-charges (éperons, pinces, ...)
  • chariot bi ou tri-directionnel à prise latérale
  • chariot-élévateur à conduite frontale
  • chariot-élévateur à conduite latérale
  • nacelle élévatrice
  • transpalette électrique à conducteur porté

La conduite des équipements de travail mobiles automoteurs et des équipements de travail servant au levage est réservée aux travailleurs qui ont reçu une formation adéquate.
Pour certains équipements présentant des risques particuliers, ils doivent en outre être titulaires d'une autorisation de conduite délivrée par l'employeur.
Le CACES (certificat d'aptitude à la conduite en sécurité) est un bon moyen de s'assurer des connaissances et savoir-faire du conducteur préalablement à la délivrance de l'autorisation de conduite :

  • CACES R 389-1 (transpalettes à conducteur porté et préparateurs de commandes au sol) ;
  • CACES R 389-2 (chariots tracteurs et à plateau porteur de capacité inférieur à 6 000 kg) ;
  • CACES R 389-3 (chariots élévateurs en porte-à-faux de capacité inférieur à 6 000 kg) ;
  • CACES R 389-4 (chariots élévateurs en porte-à-faux de capacité supérieure à 6 000 kg) ;
  • CACES R 389-5 (chariots élévateurs à mât rétractable) ;
  • CACES R 389-6 (déplacement, chargement, transfert de chariots sans activité de production (maintenance, démonstration, essais).
  • CACES R 386 (plates-formes élévatrices mobiles de personnes).

Le chef d'entreprise est le responsable de la délivrance de l'autorisation de conduite donnée au personnel cariste amené à conduire un chariot de manutention à conducteur porté. 

Pour délivrer les autorisations de conduite à ses caristes, le chef d’établissement doit évaluer l'aptitude et de la capacité à conduire l'équipement, en tenant compte des trois éléments suivants :

  • Un examen d'aptitude à la conduite réalisé par le médecin du travail ;
  • Un contrôle des connaissances et du savoir-faire de l'opérateur pour la conduite en sécurité de l'équipement de travail ;
  • Un contrôle des connaissances des lieux et des instructions à respecter sur le ou les sites d'utilisation.

La sécurité : une priorité

Les palettes que le cariste transporte sont souvent situées en hauteur. En outre, des engins de manutention sont en permanence en circulation. Le cariste doit donc veiller à respecter les consignes de sécurité pour éviter les situations dangereuses. Il est souvent obligatoire de porter des chaussures de sécurité et un casque.

Le cariste réalise des opérations de vérification et de maintenance de premier niveau sur des chariots de manutention industrielle de catégories 3 et 5, et alerte en cas d'anomalie.

Réglementation

En France, le métier fait l'objet d'une surveillance particulière par le ministère du travail à cause de nombreux accidents pouvant survenir : chute de colis, pieds écrasés, inhalations de produits toxiques, etc. Les règles de sécurité sont très strictes.

C'est pourquoi, l'utilisation des engins de manutention est subordonnée à une autorisation de conduite délivrée par l'entreprise après accord de la médecine de travail.

Un métier à portée de tous!

Le métier est accessible à tous, sans diplôme, ni expérience professionnelle.

Toutefois, la conduite des engins de levage nécessite l’obtention du Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES), délivré à l’issue d’une formation.

Par ailleurs, une formation (CAP/BEP) en transport, logistique, etc. peut faciliter l'accès au métier de cariste.

Un certificat d'aptitude médicale, à renouveler périodiquement, est indispensable.

Conditions de travail

  • Le métier peut s'exercer en horaires décalés, par roulement, les fins de semaine, jours fériés ou de nuit, par temps froid l’hiver, par forte chaleur l’été et souvent en plein courant d’air.
  • L'activité peut s'effectuer en environnement bruyant, poussiéreux.
  • Le cariste travaille généralement en équipe.
  • L'emploi suppose une attention particulière aux règles de sécurité relatives à la circulation et à la manutention des charges, souvent pondéreuses.
  • Le port d'équipements de protection (chaussures de sécurité, gants, casques, ...) est requis. 

Qualités et compétences

  • Avoir une connaissance en informatique. La pratique de l'outil informatique (utilisation de système informatique fixe ou embarqué, logiciel de gestion de stocks, ...) est requis dans nombreuses entreprises du secteur.
  • Le métier de cariste nécessite de faire preuve de rigueur et de vigilance.
  • Il faut également faire preuve d’ordre et d’organisation.
  • Savoir utiliser les appareils de lecture optique de codes-barres (pistolet, flasheur, ...).
  • Respecter l’organisation d’un site d’entreposage (plan de circulation, ...). 
  • Avoir des connaissances des principes d’équilibrage des charges.
  • Respecter les consignes de sécurité.

 

Quelles perspectives de carrière ?

Après quelques années d'expériences, un cariste peut espérer devenir chef cariste. Il peut grimper pas à pas les échelons et devenir responsable d’entrepôt. Ces évolutions se font généralement en interne.

Des offres en abondance

Intéressé(e) par le métier ? Vous trouverez de nombreuses offres à disposition sur pole-emploi.fr.

Pour en savoir plus...

Consultez la fiche ROME N1101 : « Conduite d'engins de déplacement des charges ». 

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Nouvelle fenêtre)

Offres d'emploi

Le Dossier - La logistique, ça cartonne

La logistique