Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Chaudronnerie

Chaudronnerie : oubliez les idées reçues !

Le secteur éprouve des difficultés à recruter. En cause : les stéréotypes que véhicule le métier de chaudronnier. Focus sur 4 idées reçues.

Chaudronnier : un métier pénible

La chaudronnerie porte l'image d'un secteur où le travail serait pénible. Cependant, le marteau n'est plus l'outil principal du chaudronnier ! Le métier a évolué, facilité grâce aux avancées technologiques, à l'arrivée des machines à commandes numériques pour les opérations de traçage, coupage, etc. A noter que l'utilisation de machines réduit fortement la pénibilité

Par ailleurs, la législation impose des normes, en matière d'hygiène, de sécurité, les conditions de travail sont donc bien loin des clichés du 19ème siècle !

La chaudronnerie : c’est une « voie de garage »

Le secteur n’est pas destiné aux « mauvais élèves ». Les métiers de la chaudronnerie requièrent des compétences techniques, acquises par le biais de la formation. Les entreprises sont à la recherche de personnels qualifiés (ouvriers, techniciens, ingénieurs).

Par ailleurs, les formations continues permettent de faire évoluer sa carrière.

Il n' y a pas d'embauche dans la chaudronnerie

Il existe de nombreuses opportunités, liées notamment à une vague massive de départ à la retraite.

Sachez également que les métiers de la chaudronnerie permettent de travailler dans tous les secteurs industriels (aéronautique, nucléaire, chimie, etc.).

La chaudronnerie est un milieu d'hommes

La chaudronnerie reste un milieu majoritairement masculin, mais les femmes y sont les bienvenues!