Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Le secteur de la collecte, du tri et du recyclage

Collecter, trier, recycler... Quelques définitions

La production de déchets ménagers et industriels suit une forte progression depuis l'avènement de l'ère industrielle. Collecter, trier, recycler sont des gestes quotidiens … L'activité de recyclage s'est fortement développée. Zoom sur les déchets et l'activité de revalorisation.

Recycler les déchets... pourquoi ?

Nous générons en permanence une multitude d'objets... et de déchets.

Depuis quelques années, de nombreuses politiques de recyclage et de valorisation des déchets ont été instaurées en Europe. La mise en place de ces différents cadres réglementaires précisent les conditions de recyclage ainsi que les objectifs escomptés. La raison à la mise en place d'un cadre réglementaire ? Des raisons environnementales avant tout.

La réduction de déchets stockés en décharge ou encore la diminution des opérations d'extraction de matières premières limite, en effet, les risques de pollution de l'air et des sols.

Mais, le recyclage des déchets offre également d'importants avantages en termes économique et social : le développement d'une économie verte à l'échelon européen.

Les déchets

« Est un déchet (...) tout résidu d'un processus de production, de transformation ou d'utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l'abandon 

Est ultime au sens du présent chapitre un déchet, résultant ou non du traitement d'un déchet, qui n'est plus susceptible d'être traité dans les conditions techniques et économiques du moment, notamment par extraction de la part valorisable ou par réduction de son caractère polluant ou dangereux » (code de l'environnement, art. L541-1).

Les différentes catégories de déchets

Les déchets sont classés par catégories, en fonction :

  • de leur nature

- inerte : des déchets qui ne se décomposent pas, ne brûlent pas et ne produisent aucune autre réaction physique, chimique ou biologique de nature à nuire à l’environnement. Ils ne sont pas biodégradables et ne se détériorent pas au contact d'autres matières. Ce sont des gravats issus de travaux de démolition : briques, béton, terre, vitres…
Ils ne sont pas dangereux, mais compte tenu de leurs volumes et de leurs quantités, ils seront stockés dans des centres spécialisés.

- recyclable : des déchets qui, pour pouvoir être recyclés, doivent être collectés puis faire l'objet d'un tri sélectif. Ils peuvent utilisés pour fabriquer de nouveaux produits (revalorisés).

  • de leur provenance

- déchets ménagers,
- déchets d'activités industrielles,
- déchets d'activité agricoles (déchets provenant des cultures, des élevages, ...),
- déchets d'activités de soins,
- déchets nucléaires ; ils sont placés sous la responsabilité d'un organisme public particulier : l'Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs).

  • de leur caractère biodégradable

- compostables,
- biodégrables,
- inertes (c'est-à-dire qui ne se décomposent pas, ne brûlent pas et ne produisent aucune autre réaction physique, chimique ou biologique de nature à nuire à l’environnement. Ils ne sont pas biodégradables et ne se détériorent pas au contact d'autres matières. Ils proviennent principalement des filières du bâtiment et des travaux publics).

  • de leur caractère plus ou moins toxique

Il s'agit de déchets d'entreprises qui s'apparentent, par leur nature et leur composition, aux déchets ménagers déchets non dangereux des activités économiques) et de déchets d'entreprises contenant des éléments toxiques présentant un réel danger pour la santé et l'environnement :

- Déchets Toxiques en Quantités Dispersées (DTQD) : piles, batteries usagées, résidus de peinture, produits de coiffure, lessives et détergents, eau de javel, aérosols, huiles de vidange, liquides de frein, de refroidissement, huiles de coupe, solvants, encres, révélateurs et fixateurs photos, … ;
Déchets Industriels Spéciaux (DIS) : déchets spéciaux produits par les agriculteurs
- Déchets d'Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) : des déchets produits par une activité de soins individuelle (patients) ou collective (professionnels et établissements de santé) qui présentent un risque infectieux et de contamination pour l’homme et l’environnement. Ils nécessitent de ce fait un traitement particulier. Les DASRI concernent tous les patients en autotraitement qui utilisent et jettent du matériel médical ;
- Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) : téléphones portables, de télévisions, d’ordinateurs et de tout appareil électroménager ;
- Déchets Ménagers Spéciaux (DMS) : piles et batteries usagées, médicaments, ...

Ces déchets font l'objet d'une règlementation particulière et doivent suivre des filières de collecte et de traitement spécifiques.

La consommation croissante de produits industriels a augmenté la production de matières (verres, plastiques, cartons, etc.). Depuis les années 50, les poubelles des foyers français comptent un nombre de plus en plus important de déchets non organiques.

La décomposition dans la nature de ces matériaux peuvent durer plusieurs centaines voire des milliers d'années... D'où l'importance de traiter ces déchets, qui, pour la plupart, peuvent être réemployés de manière efficace.

Le recyclage

« Le recyclage se définit comme une opération de valorisation des déchets, transformés en produits appelés matières premières secondaires (MPS) ou recyclées (MPR). Leur utilisation se généralise en raison du prix des matières premières et de leur rareté. Aujourd’hui 43 % de la production industrielle des métaux ferreux et non ferreux, des papiers et cartons, du verre et des matières plastiques repose sur l’utilisation de ces matières » (source : ADEME, « Le recyclage en France, Bilan annuel 2008 », Collection Repères).  

Valoriser les déchets

L'épuisement des ressources naturelles de la planète et la nécessité de mettre un frein au gaspillage engendré par notre société de production et de consommation donnent une dimension nouvelle au recyclage. L'enjeu n'est plus seulement d'éliminer nos déchets, mais de les valoriser.

Ainsi, le déchet devient-il une ressource.

La Directive européenne 2008 / CE du Parlement européen et du Conseil relative aux déchets définit ainsi la valorisation :

« Toute opération dont le résultat principal est que des déchets servent à des fins utiles en substitution à d'autres substances, matières ou produits qui auraient té utilisés à une fin particulière, ou que des déchets soient préparés pour être utilisés à cette fin, y compris par le producteur de déchets ».

Conscients des problèmes environnementaux dûs à la production croissante de déchets ménagers et industriels (pollution des sols, de l'eau, de l'air, etc.), les pouvoirs publics, les entreprises et la société civile s’engagent dans la voie d’une réduction à la source et d’une valorisation accrue des déchets.

Recyclage des matériaux ou de la matière organique, valorisation énergétique, traitement chimique, enfouissement, incinération... constituent les solutions mises en oeuvre pour réduire les déchets et les valoriser. 

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
Collecter, trier, recycler... Quelques définitions