Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Commercial(e)

Commercial (H/F) : un métier très recherché

Dans un contexte fortement concurrentiel, le/la commercial(e) fait partie de l’une des pièces maîtresses de l’entreprise. Sa fonction : porter l’image de l’entreprise et fidéliser ses clients pour contribuer au chiffre d’affaire et à la rentabilité de la société. Présente dans tous les secteurs d’activité, cette profession offre de nombreuses opportunités d’emploi. Focus sur un métier très recherché.

Ingénieur technico-commercial, commercial itinérant, responsable des ventes, … C’est au travers de nombreux métiers que s’expriment celui du commercial.

Les commerciaux sont répartis en deux catégories : la force de vente interne, composée du personnel sédentaire (chargé de clientèle, vendeur, …) et la force de vente externe, regroupant le personnel d’encadrement et le personnel mobile (agents commerciaux, …).

Un éventail de métiers très diversifiés

Commercial indépendant, salarié de droit commun, commercial itinérant, concessionnaire, mandataire, attaché commercial … autant de statuts juridiques pour une profession offrant de nombreuses possibilités de carrière !

Le magasin : les débuts d’une carrière commerciale 
Nombreux sont les commerciaux qui débutent leur carrière en magasin (commerce de détail, généraliste ou spécialisé). Lieu idéal pour forger une expérience terrain, il offre l’opportunité pour les plus motivés de gravir très rapidement les échelons.

Un vendeur au bout du fil
Le développement de la vente à distance et du e-commerce ont été source de création d’emplois ces dernières années. Les télévendeurs sont très recherchés. Au sein d’un centre d’appels, ils traitent les demandes des clients en appel entrant (renseignements divers, réclamations), prospectent et effectuent des ventes additionnelles en appel sortant.

La gestion des commandes
Assistant commercial, import-export, administration des ventes… En relation constante avec les commerciaux, les clients, la comptabilité, la logistique et les dépôts, ils participent administrativement à l’activité commerciale. Leurs missions : assurer le suivi des commandes, de la saisie au règlement client en passant par l’expédition des produits et la gestion de la logistique.

Le prospection : une activité incontournable
Prendre des parts de marché constitue le nerf de la guerre. Représentants de commerce et agents commerciaux prospectent à partir d’éléments établis par le service marketing ou après avoir effectué des recherches dans la presse ou la veille de marchés. Régulièrement au volant de leur véhicule, ils visitent une clientèle, négocient et concluent des contrats de vente pour le compte d’une ou plusieurs entreprises.
Un suivi régulier des dossiers leur permet d’évaluer la satisfaction du client, d’anticiper leurs besoins en leur proposant des prestations ou produits adaptés, et ainsi de créer un partenariat sur le long terme.

La fonction commerciale regroupe bien d’autres métiers. Vous pouvez consulter sur pole-emploi.fr les fiches métiers liées à ce secteur d’activité.

La performance commerciale récompensée

Le métier de commercial bénéficie de nombreux avantages. La rémunération est composée d’une part fixe, souvent déterminé en fonction de l’expérience, et d’une part variable (commission, prime), calculée en fonction des objectifs atteints.

Les primes d’encouragement (voyages offerts, cadeaux, jeux, concours …) sont souvent utilisées par les entreprises pour motiver leurs équipes. Les carrières commerciales offrent également de belles perspectives d’évolution : la promotion interne constitue un excellent tremplin menant vers les postes à responsabilité.

Les conditions pour exercer

Le commercial est souvent présenté comme un beau-parleur. Halte aux idées reçues ! Une personnalité introvertie peut être un fin négociateur.

Autre représentation erronée : il est prêt à tout pour vendre.

« Non », nous informe Hugues Pouzin (voir notre vidéo). « Le chiffre d’affaires est important naturellement, comme dans toute fonction commerciale, mais ce qui compte avant tout, c’est la fidélisation du client qui passe par le développement des services, par l’innovation et la capacité à pouvoir répondre aux attentes du client en apportant une bonne solution. »

Le profil idéal : une double compétence, à la fois technique (connaître la culture du produit) et la maîtrise des techniques de vente.

Autre qualité lié au métier : avoir le sens du contact. 

Doté d’un très bon sens relationnel, le commercial doit être avant tout à l’écoute de son interlocuteur, et le comprendre suffisamment pour répondre à ses besoins. Charismatique et persuasif, il doit être animé d’une volonté de gagner et avoir le goût du challenge.

Souvent sous pression face aux enjeux et aux objectifs à atteindre, et parfois confronté aux refus des clients, il est indispensable de disposer d’une bonne résistance au stress et d’être organisé, afin de supporter une charge de travail assez conséquent.

Outre les bases techniques de la vente acquises durant la formation, vous devez connaître parfaitement la branche d’activité sur laquelle vous intervenez (marché, concurrents, clients, ...) et le(s) produit(s) que vous vendez. Informez-vous sur les nouveautés, et n’hésitez pas à vous former continuellement.

Il est également important d’établir dès le départ avec votre clientèle une relation commerciale basée sur la confiance et l’honnêteté. Enfin, il ne faut pas hésiter à être mobile et changer de secteur.

De nombreuses formations à disposition

Le secteur d’activité offre de nombreux débouchés. Les formations courtes sont accessibles via un BTS (« technico-commercial », « management des unités commerciales », « négociation et relation client », …) ou un DUT (« Techniques de commercialisation »).

Il vous est également possible de poursuivre vos études à l’université et en IUP (Institut Universitaire Professionnalisé) pour obtenir des licences professionnelles.

Les formations issues d’écoles de commerce et de gestion constituent un très bon passeport menant vers des fonctions d’encadrement.

Mais selon Hugues Pouzin, « (...) le diplôme plébiscité par les chefs d’entreprise, c’est le BTS. Pourquoi ? Parce que c’est une formation théorique, mais c’est surtout une application très pratique dans nos entreprises. »


A la recherche d'un établissement de formation ? Vous trouverez sur le site de l’Onisep une liste pour vous former aux métiers commerciaux.

Des offres d’emploi à portée de tous

Commerces B to B, grande distribution, immobilier, assurance, … Les opportunités d’emploi à saisir sont nombreuses et s’adressent également aux débutants. Les entreprises recrutent volontiers des personnes motivées, passionnées par le métier. Bien souvent, elles forment leurs employés à leurs produits et à leurs méthodes de vente.

Afin de mettre tous les atouts de votre côté, n’hésitez pas à effectuer des stages et des jobs d’été. La connaissance du secteur d’activité est un plus.

Vous trouverez sur pole-emploi.fr les offres d’emploi liés aux métiers commerciaux.

Consultez également les sites spécialisés : 

Enfin, n’hésitez pas à aller directement sur les sites web des entreprises : elles diffusent souvent les postes à pouvoir.

Pour de plus amples informations…

- La fonction commerciale se retrouve dans de nombreux secteurs d'activité. Consultez les fiches métiers sur pole-emploi.fr, en tapant « commercial » dans le moteur de recherche : 


 - Visionnez également les vidéos sur la Web TV Pôle emploi : 


- Retrouvez sur les sites spécialisés les fiches métiers (voir la liste ci-dessus « Des offres d'emploi à portée de tous »). 

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)

De belles opportunités d'emploi à saisir !