Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Agriculture - secteur animalier

Conducteur d’engins agricoles : un métier à portée de tous !

Vous aimez travailler en plein air ? Vous êtes proche de la nature ? Le métier s'exerce tout au long de l'année et est accessible sans diplôme pour la plupart des travaux ! Par ailleurs, la profession n'est pas réservée qu'aux hommes, elle se féminise.

L'accès au métier

Permis de conduire… non obligatoire !

Vous souhaitez conduire un engin agricole ou forestier ? Il n’est pas nécessaire de posséder un permis de conduire lorsque le matériel est attaché à une Entreprise de Travaux Agricoles, une Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole ou à une exploitation agricole.

Toutefois, le permis B, C ou D est obligatoire sur chantier, selon le type d’engins utilisés et selon l’employeur (collectivités territoriales, entreprises de travaux publics, entreprises industrielles). Il est alors fortement recommandé de suivre un stage en CACES (Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité).

Du choix dans la formation

Le métier de conducteur d’engins agricoles est accessible sans formation spécifique.

Il existe toutefois des formations adaptées, qui préparent aux diplômes suivants :

  • CAPA Production Agricole, utilisation des matériels agricoles, spécialité productions végétales.
  • Brevet professionnel Agroéquipements
  • Bac Pro Agroéquipements
  • Bac Pro Conduite et gestion de l’exploitation agricole, spécialité productions végétales


Si vous souhaitez vous orienter vers la viticulture, plusieurs options s’offrent à vous :

  • CAPA option vigne et vin
  • BEPA conduite de productions agricoles, option vigne et vin
  • Bac professionnel conduite et gestion de l’exploitation agricole, option vigne et vin


Tous les diplômes de l’enseignement professionnel agricole et certains diplômes de l’enseignement supérieur peuvent se préparer par la voie de l’apprentissage.

Toutes ces certifications sont accessibles par la VAE.

Enfin, un salarié peut tout au long de sa carrière continuer à se former et peut reprendre une formation menant à une certification.

Des opportunités à saisir !

Un métier recherché

Les emplois saisonniers occupent une place importante. Idéal pour découvrir le secteur agricole, le travail saisonnier vous permettra de parfaire votre expérience professionnelle et d’intégrer, si vous le désirez, une entreprise pour un emploi à temps plein.

Où trouver un emploi ?

Les machines, très onéreuses, sont utilisées de manière ponctuelle mais intensive. Elles sont ainsi souvent exploitées par des Entreprises de Travaux Agricoles (ETA) et des Coopératives d’Utilisation de Matériel Agricole (CUMA), principaux employeurs de conducteurs d’engins agricoles.

Certains postes sont également proposés dans les exploitations agricoles spécialisées dans les grandes cultures et les collectivités locales. Pour les travaux forestiers, l’Office national des forêts (ONF).

Rapprochez-vous de votre conseiller Pôle emploi pour connaître les postes disponibles dans votre région.

Consultez également les offres en ligne :


Envie de changer d’horizon ?

Vous pouvez effectuer des stages à l’étranger dans le secteur agricole. Préparez votre projet professionnel et rendez-vous sur le site http://www.experience-internationale.fr/, où vous pourrez télécharger un dossier d’inscription.

De belles perspectives d’évolution

Le conducteur d’engins agricoles peut devenir responsable d’un parc de matériels agricoles dans une CUMA, une grande exploitation, ou encore, chez un concessionnaire où il pourra également être chargé des relations avec les entreprises agricoles.

Il peut évoluer vers le secteur commercial, en exerçant les fonctions de démonstrateur, vendeur ou représentant en matériel, au sein d’une société de construction et d’importation.

Il peut aussi devenir exploitant agricole, mais il doit pour cela acquérir des connaissances en économie et en gestion. Il devra également approfondir ses connaissances en agronomie et en techniques culturales pour pouvoir décider des orientations à prendre sur son exploitation.

Enfin, il peut enfin envisager d'être formateur dans un centre de formation professionnelle ou chef d'entreprise de travaux agricoles après une formation complémentaire.


Quelques fiches métiers à consulter :

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Nouvelle fenêtre)

Les offres d'emploi

ETA, CUMA… PETITE DÉFINITION

Les ETA (entreprises de travaux agricoles), forestiers et ruraux sont des entreprises qui réalisent des prestations de travaux et services à l’agriculture, la forêt et la ruralité.
Leurs clients sont des agriculteurs, éleveurs, viticulteurs, propriétaires et exploitants forestiers mais aussi des collectivités territoriales (particulièrement les communes et les départements) ou des établissements publics (Réseau Ferré de France par exemple).

Les CUMA (Coopératives d’Utilisation du Matériel Agricole) sont des regroupements d’agriculteurs qui investissent ensemble dans du matériel agricole et mettent ces équipements à disposition de leurs adhérents sur leur exploitation. Ils emploient des salariés pour l’utilisation de ces machines.
Plus d’informations sur le site www.cuma.fr, le portail des CUMA et de leur Réseau Fédératif.