Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Décoration d'intérieur

Cuisiniste, l'aménagement sur mesure

Parmi les métiers d’artisan, celui de cuisiniste est relativement récent. Si le travail proprement dit existait depuis longtemps, son appellation de « cuisiniste » (néologisme inventé par le publicitaire Jacques Boussigué) n’a été définie qu’en 1977 par le journal L’Officiel des Cuisinistes. De ce fait, et même si le nom est déjà suffisamment évocateur, ce métier semble encore méconnu du grand public. Dans cet article, nous vous proposons donc de faire un petit tour d’horizon du métier de cuisiniste.

Qu'est-ce qu'un cuisiniste ?

Par définition, un cuisiniste (fiche ROME D1212) est un artisan qui effectue des installations de cuisines personnalisées suivant les normes standardisées en fonction des requêtes formulées par le client.

Mais cette définition laisse déjà paraître d’autres facettes du métier de cuisiniste. Effectivement, un artisan cuisiniste est à la fois un chef de chantier et un manager.
En effet, le cuisiniste réalise des cuisines clef en main et doit donc généralement gérer un chantier de construction.
Par ailleurs, il doit maîtriser toutes les opérations liées aux travaux connexes à l’installation d’une cuisine comme les travaux de plomberie, d’électricité, de maçonnerie, de carrelage ou de peinture.
Ces travaux étant souvent sous-traités, le cuisiniste doit ainsi superviser et organiser l’ensemble pour un résultat optimum.

Le cuisiniste est donc avant tout un artisan polyvalent qui devra considérer les besoins de son client mais aussi les contraintes liées à tout chantier de construction.
Sachez, par ailleurs, que le cuisiniste est aussi un designer averti qui œuvrera surtout en termes de personnalisation de la cuisine sur mesure. Il s’agit pour lui de déterminer les besoins du client et de les réaliser en fonction des contraintes de l’espace d’implantation. 
C’est également le cuisiniste qui sera chargé de vous conseiller quant aux matières, aux couleurs, aux meubles … Comme un architecte d'intérieur, le cuisiniste va créer une ambiance en jouant sur les volumes, la lumière, les coloris. Il faut savoir gérer les codes couleur, éviter de marier certaines teintes, ou prendre en compte l'orientation de la pièce pour ne mettre des couleurs froides au nord... 
Evidemment, il pourra autant vous conseiller quant aux dernières innovations en termes de matériaux, d’électroménagers et d’appareils high-tech, être à l'affût des nouveautés techniques fait partie de son métier.

Des cuisines à la carte

Le public du cuisiniste est un public qui a besoin d’être conseillé. Pour le professionnel il s’agit de répondre à chaque fois à une demande particulière. Les gens viennent voir le cuisiniste avec une problématique. Ils ont une pièce vide, tout est à créer ou ils ont une pièce à réaménager entièrement.

La discussion avec le client est importante, le cuisiniste voit s’il a des enfants, par exemple, il s’intéresse à son mode de vie (la cuisine est-elle un véritable lieu de vie ou un simple lieu de passage...), il cerne ses besoins pour ensuite concevoir une cuisine adaptée.

Le cuisiniste fait une étude de la surface à aménager afin de dessiner un plan prenant en considération l'emplacement du mobilier.
Avec la collaboration de son client, il choisit les matériaux ainsi que les coloris.
Ensuite, il propose à son client un schéma et un devis de la cuisine souhaitée et l'ajuste pour satisfaire entièrement ce dernier.
La réalisation peut alors commencer. Les cotes exactes de la pièce sont prises chez le client.
Par la suite le cuisiniste met en place un plan de fabrication et d'installation.
Pour les éléments de la cuisine, le cuisiniste peut soit les fabriquer lui-même s'il est artisan, soit utiliser des éléments préfabriqués et les ajuster aux dimensions voulues. Il assure alors la commande des matériaux et des pièces.
Le cuisiniste est donc le seul responsable de la qualité, de la conformité de la cuisine ainsi que du respect des délais et du montant des travaux.

Dernière étape : l’installation de la cuisine. Celle-ci est réalisée soit par le cuisiniste lui-même, soit par des poseurs de l’entreprise. Lors de l’installation de la cuisine sont listés les éventuels problèmes survenus : ça peut être un meuble rayé pendant le transport... 

Les conditions de travail et les compétences requises pour exercer le métier

Le métier de cuisiniste est un véritable métier qui demande des aptitudes spécifiques et des centres d'intérêts en relation avec les différentes tâches que le cuisiniste devra accomplir afin de satisfaire la demande de ses clients.

Il y a deux cas de figures, si c'est un artisan il effectue toutes les opérations de la conception à la pose de la cuisine.
Chez un fabricant, le travail du cuisiniste se limite à la pose de la cuisine chez son client.
Le métier implique un travail d'équipe car le cuisiniste est en relation avec l'étude technique, la fabrication, les fournisseurs et les clients.

On peut établir la liste suivante des centres d'intérêts et des aptitudes que tout bon cuisiniste doit posséder :

Ses centres d'intérêts

  • Aimer accomplir des tâches de création artistique
  • Aimer travailler en contact avec des personnes
  • Aimer comprendre les phénomènes et résoudre les situations problématiques
  • Aimer manipuler des logiciels informatiques
  • Aimer s'occuper de commerce et de finance
  • Aimer jongler avec les chiffres et travailler les mathématiques
  • Se tenir au fait des innovations techniques et technologiques
  • Avoir un goût prononcé pour la décoration, la mode

Ses aptitudes

  • Capacité à travailler avec précision
  • Dextérité
  • Etre inventif
  • Avoir un sens aigu de l'observation
  • Faculté d'imagination et de visualisation en trois dimensions
  • Facilité à communiquer oralement et par écrit (savoir reformuler les besoins du client à partir de son discours et les retranscrire par écrit)
  • Aptitudes pour la vente (bonnes compétences commerciales pour pouvoir négocier les contrats et gérer les relations avec la clientèle)
  • Bonne appréhension des logiciels de conception de plans
  • Résistance au stress (bon déroulement de l'installation dans les délais et le budget impartis)

Outre ces centres d'intérêts et ces aptitudes, on peut dresser la liste suivante des spécificités du métier de cuisiniste :

  • absence de routine liée à la variété des activités
  • déplacements fréquents chez les clients
  • horaires variables (travail le soir et le week-end en fonction des disponibilités des clients) 

Quelle formation ?

Il n’existe pas de formation spécifique requise pour faire ce métier.

Cependant, ce métier étant à la charnière de diverses spécialités, plusieurs formations et diplômes de niveaux différents peuvent y conduire, et notamment :

  • CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement,
  • CAP menuisier installateur,
  • CAP ébéniste,
  • BT agencement,
  • Bac pro technicien de fabrication bois et matériaux associés ; artisanat et métiers d'art; technicien menuisier-agenceur,
  • Bac STI2D architecture et construction,
  • BTS agencement de l'environnement architectural,
  • BTS systèmes constructifs, bois et habitat,
  • BTS développement et réalisation bois.


On peut préparer un diplôme dans le bois pour devenir cuisiniste mais il est intéressant de le compléter par une formation en vente.

Il existe également une formation de vendeur-agenceur de cuisines et salles de bain de niveau bac et un titre professionnel de concepteur vendeur de cuisine (niveau bac) délivré par le SNEC (Syndicat national d'équipement de cuisine, www.snec.org).

Par ailleurs, des formations dispensées en école de décoration et d'architecture d'intérieur peuvent également préparer à l'exercice du métier de cuisiniste dont la vocation est autant esthétique que pratique.

Enfin, notez qu'un cuisiniste doit, au terme de sa formation, savoir maîtriser certains outils informatiques, notamment les logiciels spécialisés qui calculent les emplacements des éléments et représentent en 3D la cuisine une fois aménagée.

Consultez les offres d'emploi de cuisiniste sur pole-emploi.fr

Quelles évolutions ?

Le métier de cuisiniste peut amener à exercer le métier d'« agenceur de cuisine et salle de bains » ou de « menuisier agenceur ».
Ces deux métiers peuvent s'exerber en tant que salarié, soit pour une entreprise du bâtiment second oeuvre et finition, soit chez un décorateur architecte d'intérieur.

L'installation à son compte en tant qu'artisan est envisageable, à condition de se former préalablement à la gestion d'entreprise !

Enfin, le métier de cuisiniste exercé dans une grande enseigne de distribution peut amener, après quelques années d'expérience, au métier de chef de rayon.

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)

Offres d'emploi