Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Conseils

Envolez-vous pour l'étranger !

Envie de vivre une expérience professionnelle à l’étranger, de découvrir une nouvelle culture, d’améliorer vos langues étrangères ? Avant de plier bagages, vous devez planifier votre projet. Le point sur les différentes étapes à accomplir pour réussir votre expatriation.

Définissez en premier lieu les raisons pour lesquelles vous souhaitez partir à l’étranger, personnelles et professionnelles.

Souhaitez-vous réaliser un stage ? Un job d’été ? Faire du volontariat international en entreprise (VIE)? Voulez-vous vous installer à l’étranger et exercer un métier qualifié ? Créer votre entreprise ou monter votre commerce ?

Préparez-vous !

1ère étape : faites le point sur vos motivations et déterminez votre projet professionnel.
Qu’attendez-vous de cette aventure à l’international ? Quel type d’emploi recherchez-vous ? (entreprise, compétences à mettre en œuvre, missions, responsabilités, ... ?)

2ème étape : choisissez votre destination.
Un certain nombre de critères sont à prendre en compte. Quelle est la politique d’ouverture du marché du travail vis-à-vis des travailleurs étrangers ? Faut-il des autorisations de travail (visas, etc.) ? Pourrez-vous exercer votre profession ? Dans certains cas vous devrez faire homologuer vos diplômes, ce qui suppose une reprise d’études. Hors Europe, certaines professions sont réservées aux ressortissants du pays.

Par ailleurs, le pays est-il confronté à des catastrophes naturelles ? Une instabilité gouvernementale ? Est-il en guerre ? … Le Ministère des Affaires Etrangères et du Développement international vous alerte sur son site Internet des destinations à risque. Vous pouvez également vous renseigner auprès du consulat du pays d’accueil.

Enfin, informez-vous sur les conditions de vie du pays et les risques sanitaires. Vous trouverez de précieuses informations sur le site service-public.fr

3ème étape : analysez le marché du travail à l’étranger. Si vous souhaitez monter votre entreprise, rapprochez-vous des Chambres de Commerce et d’Industrie française à l'Etranger, ou visitez le site Business France. Dans certains pays, des services emploi ayant vocation à aider les Français à trouver un emploi dans le pays existent. Ils sont situés auprès du consulat ou de la chambre de commerce française. N’hésitez pas à les contacter.

4ème étape : informez-vous sur les formalités administratives avant de partir. Serez-vous expatrié ou détaché ? Quel type de contrat de travail choisir ? Retraite, cotisations à l’assurance chômage, protection sociale, fiscalité, ...

Quelques conseils pratiques pour un séjour serein

Pour votre sécurité...

  • Notez les coordonnées du consulat français présent dans le pays d’accueil. Représentant de la communauté française à l’étranger, le consulat est chargé de la protection des intérêts français et de l’assistance aux ressortissants français hors du territoire.
  • N'acceptez jamais de transporter le colis d’une personne inconnue.

Vos papiers

  • Veillez à ce que votre carte d’identité et votre passeport soient en cours de validité. Vérifiez également que la date de validité de vos papiers d’identité ne prenne pas fin avant votre date de retour ! Prenez-vous à l'avance pour faire vos démarches administratives, l’obtention de ces documents peut prendre du temps. Par ailleurs, certains pays exigent une durée de validité de 6 mois minimum au moment du départ.
  • Conservez un double de vos papiers.
  • Vous pouvez faire une demande auprès de votre préfecture pour obtenir un permis de conduire international. N’oubliez pas votre carte grise !

Votre santé

  • Renseignez-vous sur les vaccinations obligatoires auprès de votre médecin traitant, dans un centre de vaccination international (ex.: l'Institut Pasteur) ou encore sur le site du service-pulic.fr.
  • Un accident ? Une maladie ? Besoin d’être rapatrié en France ? Rapprochez-vous de votre caisse d’assurance maladie pour connaître les modalités de remboursement, et pensez à faire votre carte européenne d’assurance maladie si vous vous déplacez dans un pays européen.

Hors Europe, dans certains pays les salariés étrangers n’ont pas accès au système de santé local ou ce dernier ne répond à nos attentes. Pensez à souscrire une assurance santé privée. Dans tous les cas une assurance rapatriement est indispensable en cas de rapatriement sanitaire.

Votre argent

Prévoyez un budget, en tenant compte de la durée de votre séjour, des dépenses à réaliser et du niveau de vie du pays d’accueil. Ayez toujours un moyen de paiement sur vous (argent liquide, carte de crédit, ...).

Animaux

Certains pays interdisent l'entrée d'animaux sur leur territoire, d'autres exigent un permis d'importation.

Coutumes et législations locales

Renseignez-vous bien sur le pays d'accueil. Vous devrez respecter les codes vestimentaires, alimentaires (alcool, ...), les lois en vigueur (mœurs, etc.).

Adaptation culturelle

Partir n’est pas chose aisée… L’expatrié passe par différentes phases d’adaptation culturelle (engouement, choc culturel, adaptation). Informez-vous auprès d'autres expatriés. Sur place, créez et développez votre réseau, rencontrez et échangez.

Les langues étrangères, une ouverture vers l’international

Connaître une ou plusieurs langues étrangères constitue un atout si vous souhaitez intégrer une entreprise étrangère. La langue ne doit cependant pas être un frein à votre projet de mobilité internationale. Une immersion dans le pays d’accueil reste le meilleur moyen pour apprendre, mais vous pouvez suivre des cours de remise à niveau avant de partir. Rapprochez-vous d’un conseiller Pôle emploi pour obtenir des informations sur les formations en langue.

Un projet de mobilité au Québec?

Tentez de réaliser un stage professionnel au Québec, d'une durée de 3 à 6 mois ?

Retrouvez toutes les informations sur le déroulement du programme et les conditions d'accès en allant sur le site de l'OFQJ

Vous pouvez également participer à des journées d'information. Cet organisme gouvernemental accompagne les jeunes de 18-35 ans dans leur projet de mobilité internationale (demandeurs d'emploi, jeunes sans qualification, jeunes entrepreneurs, etc.).

  • Pour en savoir plus, jetez un oeil sur le site de l'OFQJ.
  • Rendez-vous également au Centre de ressources et d'information, ouvert du lundi au vendredi, de 14h à 17h sur rendez-vous :

11, passage de l'Aqueduc
93200 Saint-Denis

Métro : Basilique de Saint-Denis (ligne 13)
prendre la sortie 1 « passage de l'Aqueduc ».

 

Des organismes pour vous accompagner

Pôle emploi international

Les conseillers de Pôle emploi international vous accompagnent, que vous soyez demandeurs d'emploi ou non, dans votre projet de mobilité internationale.

Vous aurez à votre disposition de la documentation sur le pays, des informations, et des conseils juridiques avec le service Expa Conseil si vous avez une proposition de travail. Vous pourrez bénéficier de conseils pratiques et participer à des ateliers :

Vous pourrez également être mis en relation avec des conseillers EURES (European Employment Services).

France Diplomatie

Le site web http://www.diplomatie.gouv.fr/fr a pour mission d’informer les Français envisageant de partir vivre ou travailler à l’étranger : conseils aux voyageurs pour préparer son séjour, pour préparer son expatriation, des infos pratiques sur vos destinations, emplois, stages, concours, etc. Une mine d'informations à consulter !

Autres infos pratiques : un annuaire des représentations françaises à l'étranger. Notez bien les adresses !

Autres organismes d'accompagnement

D'autres sources d'informations

Des associations et fédérations peuvent vous renseigner sur l’expatriation et vous aider pendant votre séjour. N’hésitez pas à les contacter (Association Démocratique des Français à l’Etranger (ADFE), la Fédération Internationale des Accueils Français et Francophones à l’Etranger (FIAFE), l’Union des Français de l’Etranger (UFE), etc.).

Consultez également les forums, visitez des salons. 

A la recherche d’un emploi à l’étranger

Curriculum vitae et lettres de motivation : des documents à adapter !

Véritable passeport pour l’emploi, le curriculum vitae décrit vos expériences professionnelles, vos activités extra-professionnelles (bénévolat, …), vos responsabilités votre parcours, les formations que vous avez suivies, les qualités que vous avez acquises. Rédigé dans la langue du pays d’accueil, il constitue un premier élément de contact avec votre futur employeur. Il doit être clair, simple, factuel, et être orthographié correctement.

Attention ! Ne retranscrivez-pas mot à mot votre CV français en langues étrangères, adaptez-le ! Si vous ne trouvez pas d’équivalence, tentez d’expliquer et de bien détailler. Le site Eures vous fournit de précieuses informations sur l’élaboration de CV.

Si vous souhaitez travailler dans l’Espace Economique Européen, créez votre CV Europass. Il permet de décrire votre parcours et vos compétences de manière claire, et de postuler plus facilement auprès des employeurs de l’EEE.

Enfin, adaptez toujours votre CV standard à l’emploi que vous ciblez, et personnalisez votre lettre de motivation. Quel est votre intérêt pour l'entreprise? Pour le poste proposé? Que pouvez-vous lui apporter? Quelles sont vos motivations?
Soulignez les formations, expériences et compétences en lien avec le poste que vous convoitez. Soyez en accord avec les besoins de l’employeur. Pour cela, consultez le site Internet de l'entreprise, où vous pourrez glaner des informations sur ses objectifs, sa stratégie, sur les opportunités d'emploi, etc.

Où trouver des offres d’emploi ?

Vous trouverez de nombreuses offres à pourvoir dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, le secteur touristique et celui de la vente.

Quelques sites à consulter :

- pole-emploi.fr : des offres disponibles dans le monde entier;
- le réseau EURES et eurosummerjobs.com : respectivement des offres d'emploi et des jobs d'été au sein de l'EEE ;
- des emplois cadres sur le site de l’Apec.

Naviguez sur les sites d'emploi étrangers et les agences de recrutement privées, en vérifiant bien la gratuité de leurs services.

Pour augmenter vos chances d’être contacté, diffusez votre CV en ligne.

Candidatures spontanées


Bon nombre d’offres ne sont pas publiées par les employeurs. N’hésitez pas à envoyer des candidatures spontanées ! Ciblez les métiers, les secteurs d'activité et les entreprises qui vous intéressent. Constituez un carnet d’adresses d’entreprises et d’organismes internationaux, que vous pourrez trouver auprès des Chambres de Commerce et d'Industrie.

Enfin, n’hésitez pas à vous renseigner via les réseaux sociaux sur les métiers et les opportunités d’emploi et faites jouer votre réseau (familles, amis, connaissances, anciens collègues, etc.).

Consultez également votre site régional Pôle emploi.