Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Bien-être

Esthéticien (H/F)

Épilations, gommages, massage du visage, modelage du corps… L'esthéticien (H/F) est le/la spécialiste du soin et de la mise en beauté. Un métier en contact direct avec la clientèle, qui exige amabilité, doigté et aptitudes commerciales.

Envie d'une mise en beauté, de savourer un instant de détente et de bien-être ? L'esthéticien (fiche ROME D1208) est un professionnel, qui réalise les soins d'embellissement et d'entretien corporel.

Un(e) professionnel(le) aux doigts de fée

Prodiguer des soins

Après avoir identifié le type de peau de sa cliente, l'esthéticien(ne) lui applique des soins adaptés : nettoyage de peau, gommage, masque, … en vue d’améliorer l’aspect de l’épiderme, d'effacer les effets du stress et de la pollution, de réduire ou de dissimuler les effets du vieillissement.

Rendre belle de la tête aux pieds

Il / elle épile, prend soin des mains et des pieds, limant les ongles, ponçant les callosités.

Sublimer la beauté

Quoi de mieux qu'un maquillage personnalisé pour mettre en valeur un visage et camoufler les imperfections ? L'esthéticien(ne) maquille, fait ressortir les atouts de sa clientes et la conseille.

Vendre


Puis il/elle conseille sur les produits cosmétiques à utiliser, la fréquence, les conseils d'entretien de la peau.

Le modelage

L'esthéticien(ne) procure détente et bien-être avec toute une palette de modelages. Ambiance feutrée, lumière tamisée, musique zen... le modelage est généralement pratiqué avec une huile végétale riche en huiles essentielles relaxantes. Il offre à l’épiderme un aspect soyeux.

Modelage et massage, des termes à ne pas confondre !

Le terme de massage est un acte à finalité thérapeutique. Réservé au monde médical, il ne peut être pratiqué que par les masseurs-kinésithérapeutes.

Effleurage, pétrissage, pressions, ... Détente manuelle ou à l'aide d'appareils, les esthéticienn(es) effectuent des manoeuvres superficielles sur la peau, dans un but de confort et d'esthétique. L'appellation employée pour désigner ces soins sans vocation thérapeutique : le modelage.

 

Ce que dit la loi...

L'article 48 de la loi n° 2010-853 du 23 juillet 2010 relative aux réseaux consulaires, au commerce, à l’artisanat et aux services définit le modelage comme suit :

« On entend par modelage toute manœuvre superficielle externe réalisée sur la peau du visage et du corps humain dans un but exclusivement esthétique et de confort, à l’exclusion de toute finalité médicale et thérapeutique. Cette manœuvre peut être soit manuelle, éventuellement pour assurer la pénétration d’un produit cosmétique, soit facilitée par un appareil à visée esthétique ».

Un marché mieux structuré

Le secteur des soins de beauté et du tourisme du bien-être, totalement mondialisé, fait l’objet depuis plusieurs années d’une concurrence accrue. L’augmentation croissante d’offres de soins proposées en dehors de tout cadre réglementaire peut également faire courir au consommateur des risques éventuels.

La nouvelle norme XP X50-831-1 définit les actes réalisables par un(e) esthéticien(ne) et les locaux professionnels où les soins sont prodigués. La norme délivre aussi des exigences d’accueil, de qualité de service, de compétences, de sécurité et d’hygiène.

Pour plus d'informations, consultez le site de l'AFNOR.

 

7 qualités au service de la beauté et du bien-être

1. Présentation impeccable et soignée.
L'image que l'esthéticien(ne) présente est aussi, pour le client, le reflet de la qualité de son travail.

2. Douceur et doigté
Doté(e) d'une bonne habileté manuelle, l'esthéticien(ne) manipule avec précaution matériels et produits, effectue des soins : il/elle détend, soulage, entretient, corrige, met en valeur visage et corps. Les produits cosmétiques n'atteindront jamais le maximum de leur efficacité sans les doigts de fée de ce(tte) professionnel(le) de beauté !

3. Sens esthétique et artistique
Harmonie des couleurs, des formes, ... des qualités qu'il/elle met au service de ses client(e)s pour les conseiller.

4.. Discrèt(e) et diplomate
Avant d'effectuer un soin ou de proposer des produits, l'esthéticienne procède à une étude personnalisée des besoins du client. Elle fait preuve de tact, sans s’interdire pour autant une aptitude au conseil et au commerce.

5. Sens du contact et chaleur humaine
Savoir lire et soigner une peau ne suffit pas. Ce métier requiert le goût du contact. Objectif : fidéliser le client.

6. Curieux(se) et informé(e) des dernières tendances
L'esthéticien(ne) doit se tenir au courant des innovations et dernières nouveautés en matière de produits cosmétiques et de techniques de soin.

7. En bonne santé et endurante
En contact avec de nombreux produits, l'esthéticien(ne) ne doit pas présenter d'allergies. Par ailleurs, il/elle passe de nombreuses heures debout, à effectuer des gestes de soins. Il/elle doit posséder une bonne résistance physique.

L'engouement au bien-être : attention à la dérive !

Face au développement du commerce du bien-être, les offres de formation se multiplient dans les massages de toutes sortes.

Les prestations de massages, thérapeutiques ou non, pratiquées par des personnes non titulaires d'une qualification, peuvent entraîner des risques d'accident pour les patients et les clients.

Le modelage ne peut être pratiqué que par une personne titulaire d'un diplôme d'esthétique ou d'un titre homologué au RNCP.

Prenez garde aux offres de formation, aux dernières nouveautés et pratiques en vogue, qui peuvent amener à des dérives sectaires.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site de La Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaire).

Se former au métier

Entrer dans la peau d'un(e) esthéticien(ne) ne s'improvise pas ! La formation est nécessaire pour acquérir des connaissances :

  • en anatomie, en physiologie ;
  • en chimie et cosmétologie afin de comprendre et d'expliquer aux clients l'utilité, le choix et l'action des produits de beauté.

Par ailleurs, vous mettrez en pratique les techniques de soins esthétiques du visage, des mains et des pieds. Vous réaliserez des épilations, des soins de manucure, et des maquillages.

Autre compétence développée : la maîtrise des techniques de vente.

Quels voies ?

  • CAP esthétique-cosmétique. Diplôme en en poche, l’esthéticienne débute sa carrière en tant que salariée, mais peut choisir de créer ou reprendre une entreprise. Elle exerce dans les instituts de beauté, les parfumeries, les parapharmacies, les salons de coiffure, les ongleries, les centres de thalassothérapie. Certaines travaillent en milieu hospitalier, carcéral, social ou à domicile auprès de patients fragiles, comme vous le verrez dans l'article consacré au métier de socio-esthéticien(ne).
  • Vous pouvez préparer un brevet professionnel (BP) ou un brevet de maîtrise en alternance à la suite de votre CAP, qui vous permettra de vous spécialiser en soin du corps ou dans la vente de produits. Vous pourrez également vous installer à votre compte et exercer à domicile, ou ouvrir un institut de beauté.
  • Si vous souhaitez encadrer une équipe, le BTS esthétique-cosmétique est fait pour vous. Ce BTS permet également d'accéder à des postes dans la conception ou le développement de produits et de services en esthétique ou en cosmétologie, ou encore à des postes de responsable de formation pour les marques et laboratoires en cosmétologie.
  • Autre voie possible : le Baccalauréat professionnel, accessible après la 3ème, qui comporte en plus des enseignements professionnels, des matières générales. Il permet de valider le CAP en cours de formation.

Pour plus d’informations sur les formations : onisep.fr.

 

De nombreuses opportunités d'emploi !

L’esthéticien(ne) peut exercer dans divers établissements. Le choix est vaste !

Où exercer ?

- En établissement de soins :

  • Instituts de beauté,
  • parfumeries,
  • salons de coiffure,
  • parapharmacies,
  • centres de remise en forme,
  • centre de thalassothérapie ou de balnéothérapie,
  • établissements de santé (milieu hospitalier, maison de retraite, ...).

- A domicile, chez les clients.

  • L'esthtéticien(ne) peut se mettre à son compte et prodiguer des soins au domicile de ses clients.
  • Il/elle peut également exercer pour des sociétés de soins esthétiques à domicile.

- Autres possibilités :

  • Être employé(e) comme technicien(ne) en esthétique-cosmétique dans un laboratoire ou un service de vente de fabrication de produits de beauté.
  • Être démonstrateur / démonstratrice de produits de beauté ou représentant(e) de grandes marques.

Les offres sur pole-emploi.fr

Consultez les opportunités d'emploi.

Les emplois se situent en ville mais également dans les régions rurales : la mobilité géographique reste un élément déterminant pour trouver du travail.

Démarcher

Puisqu’il s’agit de métier de contact, il est essentiel d’approcher directement le salon ou l’institut, soit directement sur place ou par téléphone.

Les dernières tendances ?

Une clientèle variée

La clientèle masculine se développe : de plus en plus d'hommes n'hésitent plus à pousser les portes des spas. Autre développement : la clientèle senior, toujours plus nombreuse, en quête de forme, de bien-être et de jeunesse.

De nouveaux concepts sur le marché

Les bébés ont aussi droit à leur moment de détente ! Des spas offrent désormais l’opportunité aux petits bouts de chou de profiter de séances d'hydrothérapie. De nombreux concepts voient le jour. Il est important de rester à l’affût.

Des prestations pour tous !

Les spas offriront un accès pour les personnes à mobilité réduite (nouvelles lois d'accès). Le bien-être bientôt à portée de tous !

Un secteur en renouvellement permanent


Côté maquillage, les innovations sont également au rendez-vous : transfert de tatouage, parfums soin, etc. Compte tenu de ces évolutions, les recruteurs apprécient des esthéticien(nes) aux profils polyvalents, affichant de multiples qualifications (manucure, maquillage...).

Nouveaux concepts, nouvelles prestations, nouveaux techniques de soin, nouveaux appareils, … Le marché de la beauté et du bien-être se renouvelle sans cesse. Restez informé(e) des dernières tendances !