Partez à la découverte du e-commerce (2/2)

Selon la Fevad, les achats réalisés en 2016 par les Français sur Internet ont atteint 72 milliards (65 milliards en 2015 et 57 milliards en 2014). Un chiffre en hausse de 11 % sur un an. Le e-commerce poursuit sa croissance en France !

Le e-commerce, un secteur qui évolue rapidement

Des besoins en profils spécialisés

Selon Pierre Cannet, « les métiers les plus porteurs sont ceux de l’ingénieur, de l’informatique, des NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication). Sur ces métiers, il y a une pénurie très forte. Mais les autres métiers, souvent nouveaux, sont aussi recherchés par les entreprises, notamment les métiers du commercial et du marketing. »

Le secteur est ouvert à tous. Néanmoins, le e-commerce se professionnalise et tend de plus en plus à recruter des candidats formés dans le e-commerce. De nombreuses écoles ont récemment vu le jour pour répondre aux besoins des entreprises d'embaucher de spécialistes dans des domaines en pénurie (voir notre vidéo ci-dessus et le Dossier « Web : la connexion gagnante »). 

Un secteur en perpétuel mouvement

Le e-commerce enregistre en France une croissance de 11% en 2016 par rapport à l'année précedente.
Par ailleurs, le paysage du e-commerce se modifie progressivement, résultat des pratiques d'achat rendues possibles sur supports mobiles, une présence plus importante des marques sur le web et les réseaux sociaux ainsi que le développement du paiement en ligne.

Le « m-commerce » ou « mobile commerce » se développe

Le e-commerce ne se restreint plus à l’Internet fixe ! Désormais, les transactions peuvent également s’effectuer sur les smartphones et des tablettes.

Selon le Journal du Net, 6 Français sur 10 étaient des mobinautes en 2016. 30 % des Français ont déjà effectué des achats sur leur téléphone mobile (hors téléchargement d’applications). Billets de train ou d’avion, réservations d’hôtels, locations, produits culturels, habillement... Le commerce mobile représente 34% de toutes les transactions en line dans le monde. 
  
Des offres d’emploi en informatique sont à prévoir : création d’applications mobiles, intégration, …
Les entreprises devront aussi adapter leur site et leurs offres, afin de faciliter l'acte d'achat aux clients : scénario de navigation, développement de pages web spécifiques, ergonomie, gamme de produits proposés, prix, promotion...

Le « social commerce », une tendance de demain

Les techniques employées dans le marketing et les campagnes publicitaires auront-elles autant d’impact que les recommandations entre internautes ? Ou bien les réseaux sociaux et le bouche-à-oreille numérique prendront-ils plus d’ampleur, et surpasseront les techniques traditionnelles de vente ? C’est vers ce deuxième point que penchent plusieurs professionnels du secteur.

Ainsi, de plus en plus de sites marchands exploitent le potentiel des réseaux sociaux et intègrent des fonctionnalités externes sur leur page, de type sociales et participatives. Exemple sur Amazon.com : l’internaute peut se connecter sur le site marchand au moyen de ses identifiants Facebook. Il retrouve sur une page d’accueil personnalisée les amis de son réseau, et leurs recommandations de produits.

Les avantage pour les entreprises d'être présentes sur les réseaux sociaux : communiquer sur la marque, tisser des liens de proximité avec les clients et les fidéliser. 


Le paiement en ligne, simple et sécurisé

Le développement des moyens de paiement en ligne a facilité l'acte d'achat : paiement par carte bancaire, par virement bancaire, des solutions telles que Paypal, m-paiement à venir... Avec le m-paiement, vous aurez la possibilité de payer vos achats... avec votre mobile. Une condition : la nécessité que votre portable soit équipé d'une puce spécifique, et l'obligation pour le commerçant de disposer d'un lecteur de puce. Un système en cours de test, mais qui pourrait prochainement voir le jour.

Plus facile de payer en ligne, mais l'internaute n'est pas à l'abri d'arnaques, source de réticence : vol de numéro, phishing par exemple (qui consiste pour un hacker à se faire passer pour une entreprise et vous demander de transmettre vos coordonnées bancaires). La sécurité reste un enjeu majeur.


Le e-commerce évolue très vite, grâce aux développements des nouvelles technologies qui impactent fortement les habitudes de consommation. Les entreprises sont et seront amenés à repenser leurs stratégies. 
De nouveaux métiers pourraient voir le jour. Une tendance à surveiller de près…

E-commerce 2 - 582x337

POUR DE PLUS AMPLES INFORMATIONS…