Responsable d’exploitation de site de traitement des déchets (H/F)

Avec plus de 200 millions de tonnes de déchets produits par an par les ménages et les entreprises, le responsable de site de traitement des déchets a fort à faire ! En fonction de la nature des détritus, il doit gérer le recyclage, l’incinération ou le stockage de ces déchets.

Ses missions

Le responsable de site de traitement des déchets (fiche ROME K2306) coordonne les différentes unités de traitement et de valorisation des déchets dont il a la charge. Il organise les opérations en fonction de la nature des déchets recueillis : enfouissement, incinération, compostage, transformation... Il évalue les coûts et les délais de traitement en fonction des déchets collectés (déchets ménagers, plastique, verre, papier, produits toxiques ou dangereux,…).

Il est chargé de mettre au point des technologies propres et d'apporter son expertise technique lors de la conception des sites.
Il est le garant du bon fonctionnement quotidien du site, qu’il s’agisse d’une usine d'incinération ou d’une plate-forme de recyclage.
Il contrôle les procédures techniques, s'assure de la sécurité du personnel et encadre l'activité des chefs d'équipe.
Il veille au respect de la réglementation et des normes de sécurité ainsi qu'à la protection de l'environnement.

Le responsable de site de traitement des déchets doit savoir construire et suivre le budget de son site de traitement : en intégrant le coût d'exploitation et le produit de la vente des matériaux recyclés. Il a pour mission de suivre les statistiques de production, analyser les coûts afin d’élaborer un bilan financier global.

Compétences et qualités requises

Le responsable d’exploitation de site de traitement des déchets se doit de posséder le sens de la communication et une certaine aisance relationnelle. En effet, il est en relation avec les services en charge de la collecte des déchets et avec les élus des collectivités locales. Il communique sur les procédures à suivre et informe sur les améliorations à apporter pour perfectionner le fonctionnement du site. Il peut aussi avoir un rôle d'information auprès d’entités tels que des associations, des industriels ou même la population.

De plus, sa fonction implique d’être un véritable gestionnaire pour suivre le budget et maîtriser les coûts de son site.

Il doit s'adapter à l'évolution des techniques de traitement (le développement des biotechnologies, notamment) et à celle des réglementations environnementales légales (réglementation en Hygiène, Sécurité, Environnement) ainsi qu'aux normes industrielles (telles que les certifications ISO).

Véritable conducteur de projet, il possède nécessairement des compétences en management pour encadrer et animer ses équipes d’ingénieurs, de techniciens,…

Lieux et conditions d’exercice du métier

Technicien en chef, le responsable d’exploitation se déplace souvent sur les sites. Il est amené à exercer dans un environnement malodorant et/ou poussiéreux, ainsi qu’à utiliser parfois des produits toxiques.

Dans le cas d’exercice au sein d’usines d'incinération qui fonctionnent en continu 7 jours sur 7, le responsable de site de traitement des déchets assure des astreintes le week-end ou la nuit. Et en cas d'incident majeur, il est à la manœuvre, quelle que soit l'heure, et supervise les interventions d'urgence.

Lorsqu'il travaille pour une collectivité locale (ville, communauté de communes...), il est fonctionnaire de la filière technique territoriale (catégorie A ou B, de bac + 2 à bac + 5, recrutement sur concours). Il travaille sous l'autorité du directeur des services techniques, du directeur de l'environnement ou du directeur de syndicat intercommunal de gestion des déchets.

Il peut aussi être un salarié du secteur privé :

  • Il existe des emplois dans de nombreuses PME/PMI (petites et moyennes entreprises/industries) spécialisées dans le recyclage des déchets ménagers et/ou industriels et dans le stockage des déchets ultimes (la part qui reste après toutes les phases de recyclage et qui ne peut plus être réduite). Ces entreprises proposent, par exemple, des solutions (de la collecte à la valorisation) aux entreprises du bâtiment, dont les activités produisent des gravats qui représentent des tonnages très importants.
  • Le responsable d’exploitation peut aussi être employé par de grands groupes industriels spécialisés dans le traitement des déchets : Veolia (Onyx, Sarp), Suez Environnement (Novergie), etc. Il peut alors évoluer au sein du groupe en devenant directeur de site, en dirigeant des équipes plus importantes ou en étant muté géographiquement. Par ailleurs, certaines industries d'autres secteurs ont mis en place leurs propres installations de dépollution.

Se former au métier

Un bac + 2, avec une certaine expérience, permet d'occuper un poste de technicien et de diriger des équipes. Mais la formation peut être complétée à bac + 3 ou au-delà. En effet, pour un site de traitement important, il est préférable d'être titulaire d'un bac + 5 (master ou diplôme d'ingénieur).

Niveau bac + 2

  • BTS métiers des services à l'environnement, bioanalyses et contrôles, chimiste
  • DUT génie biologique option génie de l'environnement, chimie, mesures physiques
  • DEUST environnement et déchets

Niveau bac + 3

  • Licence pro dans le domaine de la protection de l'environnement, de la production industrielle spécialisée dans le traitement des déchets...

Niveau bac + 5

  • Master spécialisé en ingénierie des déchets, valorisation et gestion durable des déchets et de l'énergie, microbiologie de l'environnement...
  • Diplôme d'ingénieur en électricité, automatismes, thermique, travaux publics, génie civil, hydraulique, chimie...

Niveau bac + 6

  • Mastère spécialisé en gestion, traitement et valorisation des déchets.

Recyclage-responsable-site582x337