Le métier d'agent d'entretien des espaces verts (H/F)

L’agent en espaces verts s’occupe de tous les travaux liés aux espaces verts. Il entretient les massifs, désherbe et tond la pelouse, taille les haies, etc.

Les entreprises de nettoyage et d’entretien mais aussi les collectivités, les agences et syndics immobilier, les sites industriels, les maisons de retraite, les infrastructures sportives font appel aux agents d’entretien d’espaces verts (entretien de parcs, de pelouses, de terrains de sport…).  

Ses missions

L’agent en espaces verts, fiche ROME A1203(souvent appelé "ouvrier paysagiste") a pour mission principale l'entretien et, dans ce cadre, s’occupe :

  • de la taille des arbustes, des haies… en tenant compte du type de plantes, de la hauteur voulue… Il peut donner aux arbustes une forme particulière, on parle alors de taille ornementale. Il doit être capable d’avoir une approche juridique pour savoir ce qu’il est possible de faire en limite de propriété quant aux branches, aux fruits, à l’ombre ;
  • du traitement (engrais, désherbant…) des sols et des plantes. Pour appliquer des produits phytosanitaires, il faut détenir un certificat et respecter une réglementation assez lourde. Des entreprises se sont spécialisées dans ce domaine. Il existe des solutions alternatives, non chimiques, mais dont l’efficacité est moins importante. L’agent d'entretien des espaces verts doit faire très attention lors de l’application de produits chimiques ;
  • d’identifier les maladies des végétaux ;
  • de l’arrosage et de l’entretien du système d’arrosage (qu’il faut remettre en route et régler après l’hiver) ;
  • du débroussaillage du terrain ;
  • de l’entretien des zones de plantation : binage des massifs, ramassage des feuilles, enlèvement des plantes mortes, décapage de la mousse… ;
  • de l’entretien des gazons avec la tonte (avec une tondeuse autoportée ou non selon le terrain), le ramassage de l’herbe, l’aération (perforation de la pelouse à intervalles réguliers)… ;
  • de l’entretien des équipements.

L’élagage et l’abattage

L’élagage et l’abattage font partie de l’activité entretien. Certaines entreprises se sont spécialisées uniquement dans ce secteur.

L’ouvrier paysagiste (parfois appelé "élagueur") :

  • prépare son chantier et son intervention dans l’arbre (car monter et descendre de l’arbre trop fréquemment fait perdre du temps et prendre des risques). Il repère et sélectionne les branches nécessitant une intervention.
  • coupe les branches (à l’aide de scies ou de tronçonneuses) en fonction de la taille choisie : taille de formation (pour donner une silhouette aux jeunes arbres), taille d’entretien, taille d’accompagnement (pour les arbres arrivés au stade maximal de développement)…
  • soigne les arbres en nettoyant les plaies ou en passant dessus un baume pour aider à la cicatrisation.
  • abat les arbres qui le nécessitent ou met en œuvre des méthodes de consolidation (haubanage : on fixe des câbles dans le sol et on les relie pour maintenir le tronc). 

L’élagage et l’abattage se font en hauteur (il ne faut donc pas avoir le vertige), soit en étant encordé, soit sur une nacelle. L’élagueur est toujours accompagné d’une personne qui reste au sol pour veiller à sa sécurité, évacuer les branches…

En collectivité territoriale

Un agent d’entretien d’espaces verts peut travailler dans une collectivité territoriale (mairie notamment) en passant un concours (concours d’adjoint technique de 1ère classe) ou en étant recruté directement (on parle alors de recrutement sans concours). Il travaille généralement en équipe et fait surtout de l’entretien.

Il assure notamment :

  • l’entretien et la croissance des végétaux dans les surfaces en herbe (parcs, jardins, aires de jeux, terrains de sport…) et les allées : engazonnement, tonte, ramassage (herbes, feuilles, branchages, fleurs fanées…), traitement et apport d’engrais, arrosage (manuel ou automatique)… ;
  • le fleurissement de la commune et la réalisation de massifs : conception des massifs à partir de plans, préparation des sols, plantation, arrosage, binage… ;
  • l’entretien des arbres et arbustes : plantation, taille, débroussaillage, élagage, abattage… ;
  • l’entretien des cours d’eau : enlèvement de déchets, de branchages, nettoyage de l’accotement… ;
  • l’installation et l’entretien du mobilier urbain des parcs et jardins (balançoires, toboggans, clôtures…).
  • si la commune a des serres et pépinières (grosses communes), il peut assurer des tâches horticoles.

Dans une petite commune, il peut être appelé « cantonnier ». Il est alors polyvalent et s’occupe de l’entretien des voies (salage, déneigement…), des bâtiments, de l’aménagement et de l’entretien des espaces verts (fauchage, désherbage, tonte…) et de travaux divers. Le permis poids lourd est souvent demandé dans ce cas.

Dans une commune de taille importante, il appartient à un service et peut se spécialiser (par exemple en faisant l’entretien des terrains de sport). 

Conditions de Travail

Les déplacements sont fréquents pour les chantiers. Le permis B est donc indispensable, le permis EB (remorque) est souvent demandé. Le permis C est un plus (Il autorise la conduite des véhicules affectés au transport de marchandises ou de matériel dont le poids total autorisé en charge (PTAC) est supérieur à 7,5 tonnes. Son obtention est soumise à des conditions d'âge, de catégories de permis déjà obtenues et de réussite à un examen...).

L'agent d'entretien en espaces verts travaille la majorité de son temps à l’extérieur, par tous les temps (pluie, froid, neige, vent, chaleur…). Il lui arrive parfois de travailler en atelier (pour l’entretien des outils) et en serre (lorsque l’entreprise produit elle-même ses plantes).

Pour exercer ce métier, il est primordial de ne pas faire d’allergies aux produits (utilisés notamment pour le traitement) ou au pollen.

Le travail sur des engins (mini-pelle, tondeuse) est fréquent, il faut donc être titulaire de certains CACES. L'agent d'entretien en espaces verts doit en effet être capable de conduire un certain nombre d’engins de chantier (CACES R372-1 : pour la conduite de tracteur et petits engins de chantiers mobiles ; R 386 : pour le maniement de plates-formes élévatrices mobiles de personnes ;  R390 : pour la conduite de grues auxiliaires de chargement de véhicules). 

Si l’agent d’entretien des espaces verts est seul pour certaines tâches, il travaille souvent en équipe.

Enfin, la nature et la charge de travail varient selon les saisons.

Qualités requises

  • Connaître les plantes, les fleurs, les essences, les arbres, les maladies
  • Maîtrise des techniques de base en maçonnerie et capacité à interpréter un plan.
  • Rigueur et soin : il faut travailler proprement et méticuleusement pour avoir un résultat qui plaira au client.
  • Esprit d’équipe : c’est un métier où l’avancée et l’efficacité du travail dépendent de celui des autres.
  • Autonomie : il faut savoir gérer son temps, régler les problèmes qui surviennent.
  • Polyvalence : un agent d’espaces verts doit savoir tout faire (entretien, création, élagage…).
  • Sens du contact et de la diplomatie avec la clientèle qui est souvent présente sur les chantiers.
  • Capacités d’adaptation : chaque chantier et chaque client sont uniques. 

Pour l'exercice du métier, une bonne condition physique est obligatoire :

  • Avoir le vertige est exclu en raison du travail en hauteur pour l’élagage et l’abattage d’arbres.
  • Beaucoup de manutention et de port de charges lourdes.
  • Travail souvent en position courbée, accroupie de manière prolongée.
  • Environnement parfois bruyant (tondeuse, souffleuse, circulation…).
  • Le travail régulier sur des engins peut provoquer des problèmes de dos à cause des vibrations. 

Formation et mode d’accès à l’emploi

Ce métier est accessible avec un CAP/BEP agent d’entretien d’espaces verts, agricole en horticulture, travaux paysagers,...
Il est également accessible avec une expérience professionnelle probante dans le secteur sans diplôme particulier.

Un bac professionnel ou un BTS Agricole en horticulture, travaux paysagers,... peut être demandé pour les fonctions d'encadrement.

Les recrutements peuvent être ouverts sur contrat de travail saisonnier, à durée déterminée ou sur vacation.

L’emploi peut se faire en intégration directe, sans concours, dans le grade d’agent d’entretien ou sur concours avec conditions de diplôme en fonction du cadre d’emploi : agent technique.

Un ou plusieurs Certificat(s) d'Aptitude à la Conduite En Sécurité (CACES) conditionné(s) par une aptitude médicale à renouveler périodiquement peu(ven)t être exigé(s) :

  • CACES R 372-1 (Tracteur et petits engins de chantiers mobiles),
  • CACES R 386 (Plates-formes élévatrices mobiles de personnes),
  • CACES R 390 (Grues auxiliaires de chargement de véhicules)

Les permis BE, C, C1 (précédemment EB et C) peuvent être requis.

Evolution de carrière

L'agent d'entretien en espaces verts (ou ouvrier paysagiste) peut évoluer en tant que Chef d’équipe ou peut s'installer à son compte pour devenir Chef d’entreprise.
  
Il s’occupe alors :

  • de l’encadrement et de la supervision des travaux,
  • des visites chez les clients,
  • des devis, de la facturation…,
  • de la conception des espaces paysagers,
  • des stocks et des contacts avec les fournisseurs,
  • de la gestion de ses salariés… 

Les chefs d’entreprises sont majoritairement jeunes et sont généralement diplômés (ils au moins un Bac Pro ou alors ils ont suivi des études supérieures qui leur ont permis d'acquérir des compétences en gestion et en management).

Agent d'entretien des espaces verts 582x337