Embarquez sur les chantiers navals ! (1/2)

Forte d’un savoir-faire porté par des milliers d'entreprises, la filière navale française constitue l'un des fleurons de l'industrie française. Après des années de ralentissement, elle connaît aujourd’hui une reprise d’activité.

ChantierNaval582x337

Un chantier naval, c'est quoi ?

Un chantier naval est une zone spécialement aménagée pour :

  • la construction et réparation de navires civils et militaires,
  • la réparation (ou 'refit'* en anglais),
  • l'entretien de navires
  • la déconstruction / le démantèlement,
  • l'aménagement.

Différents types de navire sont pris en charge : 

  • navires de défense (navires militaires : bâtiments de surface tels que les porte-avions, frégates, corvettes, intercepteurs etc., les navires de soutien/navires spécialisés),
  • navires de travail (transport/gaz, exploration des océans/énergies marines renouvelables),
  • navires de pêche (thonier, chalutier, …),
  • navires à passagers (navires de croisière, grands paquebots destinés à une clientèle majoritairement familiale pouvant naviguer sur toutes les mers du globe, …),
  • superpétroliers.

Les chantiers français se sont spécialisés dans la construction des unités les plus complexes à forte valeur ajoutée : navires à passagers (en particulier paquebots), bâtiments de défense de surface, sous-marins, etc.

La filière navale, un des fleurons de l'industrie française

Construits sur terre ou sur un plan d'eau, les grands navires intègrent des savoir-faire et des compétences qui s’illustrent à travers la réalisation de bateaux de légende tels que le Queen Mary II, le Normandie ou encore le Norwegian Epic

Ces navires figurent parmi les réalisations les plus complexes en termes de technologies mises en oeuvre, de nombre de composants assemblés, de produits et d'équipements intégrés ou d'heures de travail fournies. Selon le GICAN (Groupement des Industries de Construction et Activités Navales), un grand paquebot par exemple « représentent de 5 à 10 millions d'heures de travail, de la conception à la livraison, pour un assemblage de 500 000 à 1 million de composants élémentaires ! »

En mars 2018, le plus gros paquebot du monde, « Symphony of the Seas », construit sur les chantiers à Saint-Nazaire, a été mis à l'eau. Et ce n'est pas fini ! Les Chantiers de l’Atlantique (société appelée autrefois STX France) ont encore des commandes de navires à livrer d’ici à 2026!