Chaudronnier (H/F) : l'art de façonner le métal

Si les ouvrages chaudronnés font partie du quotidien, le métier de chaudronnier est très mal connu.

Chaudronnerie582x337

Le chaudronnier donne forme aux feuilles de métal, puis il les assemble afin de réaliser les produits les plus variés, destinés au secteur industriel : cuves, radiateurs, chaudières, citernes, etc.

Lire un plan, et visualiser la pièce en 3D

A partir d’un dossier technique ou d’un plan, le chaudronnier se projette dans l’espace pour conceptualiser la pièce finie. En parallèle, il doit se projeter dans le temps afin de concevoir les différentes étapes et opérations de fabrication pour organiser son travail.

Il détermine ensuite l’ensemble des opérations à effectuer pour réaliser la pièce (il prévoit la quantité de matière à utiliser, choisit ses outillages). 

Travailler le métal

Il trace sur une feuille de métal les divers éléments à fabriquer. Il procède au découpage de chaque élément et donne la forme souhaitée par pliage, martelage, emboutissage.

Il façonne les pièces en utilisant les outils à main et machines appropriées (cisailles, plieuses, presses, …), mais aussi des machines à commandes numériques qu'il doit d'abord régler, puis surveiller.

Assembler les pièces

Une fois toutes les pièces fabriquées, il réalise leur assemblage provisoire, à l'aide de points de soudure et corrige les défauts constatés avant.

A l'assemblage définitif viennent ensuite des opérations de redressage et réglage des différentes pièces chaudronnées afin de répondre de manière rigoureuse aux spécifications du cahier des charges.

Contrôler la qualité et assurer la maintenance

Enfin, le chaudronnier contrôle la qualité de son travail.

5. Effectuer la maintenance

Le chaudronnier effectue des opérations de contrôle des pièces nouvellement créées.

Il doit ainsi évaluer l'état de santé des pièces (degré d'usure, de déformation, ...) et définir le type d'intervention (réparation, fabrication d'une nouvelle pièce, ...). 

Compétences mobilisables

  • Voir en 3 dimension : une bonne perception des formes et des volumes sont des qualités indispensables pour exercer ce métier.
  • Être consciencieux, organisé, précis : la précision fait partie intégrante du métier.
  • Être habile manuellement : le chaudronnier maîtrise plusieurs techniques (découpe, soudage...).
  • Aimer le travail en équipe : selon la taille de la pièce à produire, le chaudronnier peut être amené à travailler en équipe.

  • Savoir respecter les règles d'hygiène et de sécurité : le port d’équipements de protection individuelle (EPI) est requis (chaussures de sécurité, gants, ...). La connaissance et le respect des règles de sécurité sont une exigence forte de ce métier.
  • Avoir une bonne connaissance des matériaux utilisés (acier, alliages, inox, etc.) et leurs caractéristiques techniques  sont essentiels : le métal se déformera en fonction de sa composition et de son épaisseur.
  • Savoir choisir les techniques à mettre en œuvre pour arriver à réaliser exactement la pièce recherchée est indispensable.  

Mais être chaudronnier, c'est avant tout exercer un métier de passion !

Comment devenir chaudronnier ?

Le métier est accessible avec un diplôme de niveau CAP/BEP à Bac (Bac professionnel, technologique, ...) en chaudronnerie ou serrurerie métallerie.

Jusqu’au Bac

  • CAP Réalisation en chaudronnerie industrielle
  • MC Soudage

Bac ou équivalent

  • Bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle
  • Bac pro Technicien outilleur

Après BAC

  • BTS Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle
  • BTS Etude et réalisation d'outillages de mise en forme des matériaux

Pour plus d'informations sur les formations, consultez les sites suivants :