Tuyauteur industriel (H/F)

Il assure le montage des réseaux de tuyauterie (tubes métalliques) destinés à transporter des fluides liquides ou gazeux.

Image-Tuyauterie-industrielle582x337

Le tuyauteur (fiche ROME H2914) réalise des réseaux de tuyauterie, qui conduisent des fluides liquides ou gazeux. Ces fluides peuvent être corrosifs, explosifs, etc. et sont transportés à des températures et à des pressions variées (basse, moyenne, haute pression).

Ce métier est soumis à de nombreuses règles de sécurité et à des impératifs de qualité d’exécution.

Le tuyauteur réalise les réseaux de tuyauteries entrant dans la construction des sites industriels : secteur de la pétrochimie, agro-alimentaire, chimie, papeterie, production d'énergie (centrales électriques), construction navale, etc.

7 qualités indispensables

1. Le tuyauteur doit être capable de lire et interpréter des plans.

2. Il a également en charge la réalisation des contrôles spécifiques de tuyauterie : s’assurer de l’étanchéité, pratiquer un examen visuel, faire du ressuage, vérifier les ultrasons, déterminer les modifications d’installations et établir ou modifier des plans. Enfin, il contrôle la conformité de réalisations de fournisseurs, de sous-traitants et de prestataires. De ce fait, il a de bonnes connaissance des procédures de traitement des surfaces et d’étanchéité.

3. Pouvoir intervenir de manière autonome sur les chantiers. Pour ce faire, le métier nécessite d'avoir de nombreuses années d'expériences.

4. Savoir travailler en équipe, tant à l'atelier (avec le soudeur) que sur le chantier (soudeur, monteur, autres entreprises, ...).

5. Un bon tuyauteur industriel doit être méticuleux, organisé et avoir le sens de l’adaptation.

6. En outre, le métier de tuyauteur nécessite une bonne connaissance des métaux et leurs caractéristiques mécaniques (acier, titane, alliage, inox, ...).

7. Le tuyauteur doit respecter les normes de sécurité, les normes de pression, de mesure et de contrôle. Les équipements sous pression présentent un potentiel de danger du fait de l’énergie potentielle considérable susceptible d’y être stockée. Ce danger est d’autant plus important que le fluide contenu sous pression peut lui-même dangereux (inflammable, toxique, etc.).

Conditions d'exercice

Le métier s’exerce en atelier avec des horaires réguliers et parfois sur chantier.

Le travail est généralement réalisé en équipe avec un soudeur et parfois un monteur. Sur chantier, il s’effectue au contact d’autres corps de métier et d’autres entreprises. 

Comment devenir tuyauteur ?

CAP, Bac pro, BEP, BTS... de nombreuses formations mènent au métier de tuyauteur industriel !

  • CAP Réalisation en chaudronnerie industrielle
  • CAP Construction d’ensembles chaudronnés
  • Bac pro technicien en chaudronnerie industrielle
  • Bac techno STI génie des matériaux
  • Bac pro Réalisation d'ouvrages chaudronnés et de structures métalliques
  • BTS Fonderie ou Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle
  • BEP Réalisation d'ouvrages chaudronnés et de structures métalliques

Le CQPM Tuyauteur Industriel et le titre professionnel Tuyauteur industriel permettent d’accéder à ce métier par la formation continue ou la VAE.

En outre, certaines habilitations spécifiques peuvent être exigées (Certificat(s) d’Aptitude à la Conduite En Sécurité -CACES, ...)

Pour plus d'informations sur les formations, vous pouvez consulter les sites suivants :

Et après ?

Après quelques années d'expérience, le tuyauteur peut accéder à des postes de maîtrise et de conduite des travaux sur site (chef d'équipe ou chef de chantier).

Il peut également évoluer vers des emplois :

  • de bureau d'études (technicien de bureau d'études),
  • de bureau des méthodes,
  • de contrôle qualité en fabrication.