Agent de propreté hospitalière (H/F)

Son rôle : assurer le nettoyage des locaux selon des protocoles stricts, afin de prévenir des contaminations ou de préserver des milieux stériles.

agent proprete hospitaliere 582x337

Les hôpitaux sont des lieux très sensibles, propices au développement de toutes sortes de micro-organismes, tels que les bactéries, les champignons ou encore les virus. Ces établissements nécessitent en permanence les interventions de spécialistes du nettoyage. Les risques de contamination étant très élevés, un nettoyage méticuleux selon des protocoles très stricts est donc obligatoire.

L'agent de propreté hospitalière (fiche ROME J1301) procède au nettoyage des parties communes et à l'entretien de l'environnement de vie des patients. Il se charge également des zones à risques ou sensibles (exemple : bloc opératoire).

En milieu sensible, l'agent de propreté hospitalière effectue le bionettoyage.

Quelles différences entre le nettoyage et le bionettoyage ?

Le nettoyage est l'opération qui consiste à éliminer les salissures afin d’assurer la propreté, l’hygiène selon des procédés mécaniques et / ou chimiques. 

Le bionettoyage est effectué en plusieurs étapes. Il est réalisé dans des zones à risques, c'est-à-dire dans des zones propices à la présence de micro-organismes.

Les procédures de nettoyage diffèrent selon les zones à nettoyer. On distingue 4 zones de risques délimitées géographiquement :

  • Zone 1 - Risques faibles : halls, bureaux, services administratifs, salles d'attente, ...
  • Zone 2 - Risques moyens : maternité, psychiatrie, unité d'hébergement pour personnes âgées, ...
  • Zone 3 – Hauts risques : pédiatrie, laboratoire, radiologie, réanimation, ...
  • Zone 4 – Très hauts risques : bloc opératoire, néonatologie, ...

Le quotidien d'un agent de propreté hospitalière

L’agent de propreté hospitalière travaille à tout moment de la journée et est en relation avec de nombreuses personnes : le chef d’équipe, les patients, le personnel médical et les visiteurs.

Son matériel ?

Il utilise du matériel professionnel tel que chariot de bionettoyage, brumisateur, lamelles gélosées, détergent/désinfectant, ...
Il porte des équipements de protection spécifiques.

La règle d'or : respecter les protocoles pour nettoyer. L'agent de propreté en milieu hospitalier agit en respectant les règles de sécurité et les mesures de prévention des contaminations.

La formation

Le métier est accessible avec les diplômes suivants :

  • un CAP APH - agent de propreté et d’hygiène,
  • Bac pro HPS - hygiène propreté stérilisation

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter la fiche métier sur le site cidj.com.


Les qualités requises

  • Apprécier le contact avec les patients, les visiteurs, le personnel soignant, etc.
  • avoir l'esprit d’équipe,
  • être autonome,
  • respecter les procédures.

Quelles perspectives de carrière ?

Après quelques années d’expérience, l'agent de propreté hospitalière peut évoluer dans son entreprise ou à l’intérieur de l’établissement de santé. Il peut effectuer une formation (CQP) pour développer des qualités d'encadrement et évoluer vers un poste de chef d’équipe