La filière plasturgie séduit des milliers de salariés, soyez le prochain !

Immersion dans le monde de la plasturgie, l'industrie de la transformation des matières plastiques, qui regorge d'opportunités et de savoir-faire à découvrir sans plus attendre.

paragraphe-image-23

Imaginez un secteur regroupant des technologies innovantes comme l’impression 3D, dite fabrication additive, participant pleinement à une production plus écoresponsable et vous offrant la possibilité de travailler dans le secteur de la construction, du packaging, des transports ou encore dans le secteur médical : la filière plasturgie et composites coche toutes ces cases ! Partez à la découverte d’une industrie en pleine ébullition qui, afin d’être à la hauteur des défis technologiques présents et à venir, embauche massivement. C’est le moment d’y regarder de plus près !

Plongez au cœur d’une industrie jeune et dynamique

Transformer le plastique pour en faire des matières premières et des produits, voilà la mission de la plasturgie (appelée aussi « filière plasturgie et composites »). Si cette industrie n’a qu’une cinquantaine d’années, elle a su se rendre indispensable et se trouve, à peu de chose près, dans tous les secteurs d’activité : la santé, le sport, les loisirs, l’électronique, l’automobile, l’aérospatial, les objets connectés, et tant d’autres. La plasturgie est aussi un acteur incontournable de l’économie française avec, au compteur, 3 500 entreprises, 122 000 salariés et un chiffre d’affaires annuel qui avoisine les 30,2 milliards d’euros. Le secteur recrute également 17 000 personnes chaque année. Tout un programme !
Et selon la filière elle-même, il fait bon travailler dans la plasturgie. Des entreprises à taille humaine (37 salariés en moyenne, et des TPE pour 58 % des entreprises), une embauche des jeunes favorisée, et un turnover plus faible que la moyenne – 13,09 % au sein de la filière, contre 15,1 % au niveau national, la plasturgie est attractive.

Les entreprises du secteur sont aussi présentes sur tout le territoire, avec une dominante en Auvergne Rhône-Alpes, dans les Hauts-de-France, dans les Pays de la Loire, dans le Grand-Est, et enfin, en Ile-de-France. Pour obtenir plus d’information sur cette implantation en région, c’est par ici. Si, au contraire, vous avez des velléités de carrière à l’international, rejoignez l’une des entreprises tournées vers l’Union européenne, les États-Unis ou encore l’Asie.
 

Opérateur, technicien, régleur... Trouvez votre voie

L’éventail de métiers couverts par la filière de la plasturgie est vaste, et il y en a pour tous les profils. La Fédération de la Plasturgie et des Composites a d’ailleurs recensé les près de 15 métiers les plus demandés du secteur.
Parmi ces métiers, on découvre :

  • le métier de technicien de maintenance, qui contrôle les machines et installations industrielles et permet d’optimiser leur sécurité et leur performance.
  • le métier de technicien qualité, qui vient superviser les équipes de maintenance et qui garantit la qualité des produits et matériaux fabriqués (analyse en bactériologie, en chimie, en acoustique, etc.).
  • le métier d’opérateur, du côté logistique, avec la gestion, le chargement et le transport des produits et matériaux, ou plutôt du côté conditionnement, où les bonnes pratiques de fabrication, la réglementation des procédures et les règles d’hygiène feront partie de votre quotidien.
  • le métier de monteur-régleur, enfin, embauche aussi fortement ! Être monteur-régleur, c’est être responsable du montage et du réglage des outils et des machines nécessaires à la production.
Découvrez plus en détail ces métiers et tous les autres, sur le site emploi-plasturgie.org.

En choisissant la voie de la plasturgie, vous choisirez aussi de développer une expertise pour une, voire plusieurs, technique(s) de fabrication utilisées dans ce domaine, comme la technique d’injection soufflage, utilisée dans la fabrication de flacons, pots, réservoirs de carburant. La technique de l’extrusion, utilisée dans la fabrication de fenêtres, câbles, joints, ou bien la technique de l’enduction, qui participe à la fabrication de sols, murs, ou de vêtements.

Il ne vous reste plus qu’à choisir !

Formez-vous, quel que soit votre niveau

La formation est au cœur de la plasturgie : économie circulaire, techniques de production, performance industrielle, conception en plasturgie et composites, le choix des cursus est à la hauteur de la diversité du secteur ! De plus, les formations vont de l’orientation après le Collège au BTS, en passant par le Bac pro, la Licence ou le Master. Il est aussi possible de choisir une formation en fonction de votre région.

Le Cirfap et le CFP (Conseil Formation Plasturgie) sont les deux grands organismes de formation de référence pour cette filière, vous y trouverez tous les éléments nécessaires pour faire votre choix. Si vous n’êtes pas encore tout à fait convaincus, allez faire un tour du côté du site de la Fédération de la Plasturgie et des Composites, qui recense toute l’actualité en matière de formations, ou découvrez le cursus qui vous convient le mieux, en fonction de votre niveau d’études et de vos appétences, en vous rendant sur le site emploi-plasturgie.org. Enfin, la filière met aussi à disposition la plateforme Plast’Académie, qui vous fait entrapercevoir les coulisses de cette industrie, pour vous donner envie de la rejoindre.

Le secteur favorise également la reconversion professionnelle, notamment grâce aux certificats de qualification professionnelle (CQP), qui sont faits pour faciliter votre démarche de reconversion. La plasturgie offre un choix entre 17 CQP, qui vous permettront d’entamer une carrière de monteur-régleur ou de technicien qualité par exemple. Envie de vous lancer ? Évaluez les différentes options possibles grâce au moteur de recherche dédié, disponible ici, et rapprochez-vous de votre conseiller Pôle emploi, qui vous aidera à construire ce projet.Vous travaillez déjà dans la plasturgie et vous avez envie de profiter des nombreuses passerelles qui existent au sein de cette industrie ? Voici un petit aperçu des options qui s’offrent à vous : http://www.observatoire-plasturgie.com/parcours/metiers.

Et ne vous y trompez pas, travailler le plastique ne veut pas dire travailler pour une industrie polluante. Aujourd’hui, c’est même tout le contraire. 50 % des entreprises de la filière intègrent des matières plastiques recyclées (PMR) dans leurs matériaux, et les produits issus de la plasturgie permettent de réaliser une économie énergétique de l’ordre de 15 %.

N’attendez plus pour vous mettre en quête de votre emploi idéal, les centaines offres d’emploi en plasturgie et en composites disponibles sur le site de pole-emploi.fr se comptent par centaines, ainsi que sur les sites dédiés du secteur :


A CONSULTER