Intelligence artificielle : des métiers et des formations disponibles

Les entreprises recherchent du personnel exerçant des métiers dans l’intelligence artificielle. Le secteur est en plein boom. Vers quel métier s’orienter et pour quelle formation opter ?

Des métiers autour des algorithmes

Face à l’énorme quantité de données récupérées par les entreprises et les administrations, l’analyste de données et le data scientist vont permettre d’optimiser leur exploitation dans des secteurs comme le marketing, le commerce ou encore la médecine. Ils conçoivent des algorithmes pour collecter, stocker et analyser les données. L’une des tâches importantes sera de créer une base de données et de la mettre régulièrement à jour. Ils pourront ensuite en analyser le contenu, le vulgariser et le rendre accessible à tous pour l’utiliser, par exemple en exploitant les tendances de consommation d’un produit.

L’analyste de données se concentre sur une source de données, tandis que le data scientist a une vue d’ensemble de toutes les données. Tous deux sont ingénieurs en informatique, dotés de solides compétences en mathématiques et en statistiques, qui leur permettent d’effectuer une analyse approfondie des données et de produire des graphiques.

Le cognicien, ou ingénieur cognicien, crée des logiciels et des applications pour les machines dans des secteurs comme le jeu vidéo, la médecine, la défense ou encore l’automobile. La voix qui vous parle en cas de panne dans votre voiture, c’est grâce au cognicien ! Il peut mettre en place des outils de télémédecine ou des systèmes pour piloter des drones à distance. Son travail se situe toujours entre la technologie et l’humain. Il analyse la manière de penser des humains pour ensuite construire une application. Ainsi, il lui faudra des compétences non seulement informatiques mais aussi psychologiques.

L’intégrateur en IA intègre l’intelligence artificielle aux produits et services existants. Il crée des applications et des interfaces, intègre et assure la maintenance des systèmes d’intelligence artificielle. Beaucoup de développeurs informatiques deviennent des intégrateurs en intelligence artificielle. Il existe également des postes de chefs de projets IA qui interviennent sur tous les systèmes d’intelligence artificielle de l’entreprise pour les développer, les intégrer et en assurer la maintenance.

L’intelligence artificielle révolutionne aussi des professions plus traditionnelles comme celles d’analyste financier, responsable ressources humaines ou responsable marketing, qui devront booster leurs compétences en intelligence artificielle.

Le responsable marketing IA utilise les outils de l’intelligence artificielle pour améliorer la connaissance du marché et des utilisateurs d’un produit. Il établit ensuite une stratégie marketing pour cibler les clients. Il met en place le suivi des campagnes et leur analyse statistiques pour augmenter le taux de conversion des clients. L’intelligence artificielle permet des contenus personnalisés aux consommateurs, envoyés au moment adéquat et sur le canal pertinent. La technologie permet ainsi à la créativité du responsable marketing de se déployer de manière affinée.

En finances, l’analyste financer IA évalue la rentabilité des investissements dans les entreprises spécialisées dans l’intelligence artificielle. Son métier évolue grâce à la création de moteurs d’intelligence artificielle qui facilitent la prise de décisions d’investissement, par exemple en lisant des rapports de courtiers, grâce à des informations et aux réseaux sociaux qui permettent d’attribuer des scores aux entreprises.

Les responsables en ressources humaines IA recrutent dans les métiers de l’IA mais se servent aussi de l’intelligence artificielle pour recruter tout type de postes dans l’entreprise. Des algorithmes analysent notamment le contenu des offres d’emploi et ciblent dans une base de données ou via les réseaux sociaux professionnels les CV des candidats.

Quelles formations ?

Pour devenir analyste de données, un Bac + 4 ou Bac + 5 en informatique, management, statistique ou marketing est nécessaire. Des formations à Bac + 3 – BUT ou licence professionnelle en informatique, licence professionnelle métiers du décisionnel et de la statistique – permettent d’accéder à des postes d’assistants. À Bac + 5, il existe en université des masters dédiés aux méthodes informatiques appliquées à la gestion d’entreprise, des masters en données et systèmes connectés, en intelligence embarquée ainsi que des masters spécialisés en big data. Certaines écoles d’ingénieur délivrent aussi des diplômes avec spécialisation en ingénierie et application des masses de données.

Recruté à Bac + 5, l’ingénieur cognicien est titulaire d’un master ou d’un diplôme d'ingénieur en sciences cognitives, informatique ou mathématiques appliquées, assorti d'une compétence en sciences humaines.

Pour toute personne ayant des connaissances en langage algorithmique (y compris les personnes en reconversion ou décrochage scolaire), l’école Microsoft IA propose une spécialisation en intelligence artificielle pour devenir développeur Data IA capable de collaborer avec des data scientists dans la création d’intelligence artificielle. Pour les techniciens et les cadres possédant un bon niveau en mathématiques et/ou informatique, certaines universités proposent également des formations continues en intelligence artificielle.

Pour les responsables RH, l’intelligence artificielle est intégrée aux formations existantes en ressources humaines. De son côté, le Conservatoire national des arts et métiers propose une formation spécifique en digital et intelligence artificielle ouverte à tous. Enfin, il existe un MOOC gratuit pour s’initier à l’intelligence artificielle, pour découvrir ses opportunités et comprendre par exemple, l’apprentissage automatique et l’apprentissage profond.

Autant de parcours de formation que de secteurs professionnels en perspective… pour faire parler les hommes et les machines et vice versa !