Accompagner les jeunes en situation de handicap vers une vie professionnelle réussie

Dans le cadre de la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées, zoom sur la question de l'insertion professionnelle des jeunes, rendue notamment possible par la convergence d'organismes et d'entreprises qui oeuvrent pour favoriser l'emploi de ces populations. A2Com, avec à sa tête Isabelle Delaune, fait partie de ces entreprises qui s'engagent. Témoignage.

Votre entreprise est partenaire du Club OSONS, une initiative qui favorise l’insertion professionnelle des jeunes en situation de handicap. Comment s’organise ce partenariat ?

votre-entreprise-est-partenaire

Notre entreprise a signé, il y a près de 9 ans, une convention de partenariat avec le Club OSONS, et cette convention nous permet de recevoir de la part de l’association des propositions de candidats qu’elle accompagne, et qui peuvent répondre à des besoins identifiés de notre côté. Nous rencontrons régulièrement OSONS pour faire le point sur nos besoins, et nous réalisons aussi un suivi des jeunes que nous accueillons au sein de notre entreprise.

Comment mettez-vous le handicap et l’inclusion au cœur de votre projet d’entreprise ?

Nos engagements RSE et nos valeurs nous amènent à réfléchir à la manière dont on peut proposer des projets professionnels à des jeunes en situation de handicap, pour répondre aux besoins de notre entreprise. Notre entreprise recherche des compétences très spécifiques et assez difficiles à trouver – nous sommes dans les métiers du numérique – et le Club OSONS accompagne des jeunes qui ont un projet professionnel qui peut être en adéquation avec notre recherche. Ces jeunes sont certes en situation de handicap, mais ce sont avant tout des personnes qui ont un projet et qui ont besoin de trouver un terrain professionnel et d’être correctement accompagnés. C’est notre rôle en tant qu’entreprise de les écouter, de prendre connaissance de leur projet, de mesurer leur motivation et de voir comment leur talent peut nous être utile. C’est ça qui est intéressant.

Quelles sont les opportunités professionnelles accessibles aux jeunes en situation de handicap au sein de A2Com ?

Je ne réserve pas de postes ou d’opportunités professionnelles à ces jeunes. Je les rencontre et je leur propose quelque chose en fonction des besoins de mon entreprise. Au sein d’A2Com, nous travaillons sur l’égalité professionnelle, qui touche certes les jeunes en situation de handicap, mais pas que ! On ne souhaite pas voir les choses uniquement par le prisme du handicap, notre projet est plus global que cela. Si un jeune en situation de handicap a les bonnes compétences, je ne vois pas pour quelles raisons on ne l’embaucherait pas. Ce qui est important c’est l’harmonie et la complémentarité entre les besoins et les projets des jeunes, et les nôtres. Et je trouve que prendre les choses sous cet angle permet de faire passer un message fort : ce n’est pas parce qu’un jeune est en situation de handicap qu’il n’a pas une belle vie professionnelle devant lui.

Pouvez-vous partager avec nous l’exemple d’un recrutement réussi, rendu possible par le travail que vous menez en partenariat avec le Club OSONS ?

Il y en a beaucoup ! Au sein de A2Com, on a surtout de belles réussites sur le plan de l’alternance, avec de nombreux jeunes qui ont réalisé leur immersion professionnelle chez nous, dans le cadre d’études techniques allant de Bac +3 à Bac +5. C’est le cas d’Émile par exemple, que nous avons accueilli en septembre de cette année, pour une alternance de deux ans. Son objectif est de décrocher son diplôme technique (Bac +4) et nous l’accompagnons en ce sens. Émile occupe un poste de technicien d’exploitation informatique au sein de notre centre de services, et son intégration est une réussite. Il est accompagné – comme tous les autres alternants d’A2Com – par un tuteur qui est le garant du bon déroulement de son alternance et de sa formation. La collaboration avec Émile se passe pour le mieux, et nous envisageons de transformer son poste en CDI à l’issue de son cursus.

Des jolies histoires comme celle-ci nous en avons beaucoup, car l’action première d’A2Com est de déployer un accompagnement très structurant et soutenu pour permettre à ces jeunes de rencontrer le succès dans leurs études, et de débuter dans les bonnes conditions leur vie professionnelle.Et là encore, finalement, peu importe que ces jeunes soient en situation de handicap, leur projet professionnel est le même que celui des autres jeunes. Il faut faire des choix d’engagement dans une typologie de formations, il faut trouver le bon projet, le bon emploi, etc., et nous nous devons d’être au rendez-vous pour accueillir ces jeunes et les guider.