Quand les nouvelles technologies favorisent l’exercice des métiers

Applications pour smartphones, logiciels, tablettes… En proposant du matériel adapté les nouvelles technologies favorisent l’exercice de nombreux métiers. On fait le point.

 « Les outils de compensation permettent aux personnes aveugles ou malvoyantes d’utiliser la bureautique dans le tertiaire ou de gérer les logiciels de mail qui sont des bases importantes dans un certain nombre de professions. Ce qui fait que des personnes déficientes visuelles évoluent aujourd’hui à des niveaux importants dans l’ingénierie informatique par exemple même si cela reste encore rare. Des métiers qu’on ne soupçonnait pas se sont aussi ouverts comme celui de kinésithérapeute ou de journaliste. Il n’y a plus aucune barrière à tout ce qui a trait à l’écriture, au professorat et aux métiers administratifs… si tant est que les logiciels métiers mis à disposition de ces personnes respectent les normes d’accessibilité numérique » précise Denis Boulay, chargé du pôle accessibilité numérique au sein du service informatique de la Fédération des aveugles de France. Son service assure des formations aux utilisateurs aveugles et malvoyants sur les outils de compensation comme :

  • les logiciels d’agrandissement de l’écran qui améliorent le confort de lecture en permettant de modifier les couleurs, les contrastes et de zoomer jusqu’à 60 fois la taille de l’écran ;
  • les lecteurs d’écran qui vocalisent grâce à une synthèse vocale les contenus affichés sur l’écran d’ordinateur ;
  • l’afficheur braille qui est relié à un ordinateur et va retranscrire de manière tactile le contenu en points braille ;
  • les bloc-notes braille, de manière autonome et en mobilité, vont permettre d’afficher les contenus en braille, la rédaction de notes, la consultation de courriels et la gestion d’un agenda par exemple. Ils peuvent également être couplés à une synthèse vocale.

Des applis pour faciliter la communication des sourds et malentendants

Des nouvelles technologies favorisent également l’inclusion des personnes sourdes ou malentendantes dans le milieu professionnel y compris dans les métiers de la communication. Pour faciliter les échanges des applications spécifiques ont été développées. L’application Ava, par exemple, sous-titre les communications professionnelles. Quant à l’application Roger Voice, elle permet de dialoguer au téléphone grâce à la retranscription écrite des propos de son interlocuteur. L’outil de synthèse vocal permet également de répondre par écrit.

Devenir freelance

Selon Talents Handicap, plus de 100 000 personnes avec une RQTH  reconnaissance de la qualité de  travailleur handicapé) sont des travailleurs indépendants. Grâce aux nouvelles technologies, le freelance est aujourd’hui une solution pour créer son activité ou montrer ses compétences avant une embauche. La plateforme Handi-Freelance met en relation les travailleurs indépendants handicapés (TIH) avec les entreprises et les donneurs d’ordres.

Image NTIC handicap