Réussir sa Validation des Acquis de l'Expérience (VAE)

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est un dispositif qui permet de faire valider vos compétences (savoir-faire, méthodologies, process, connaissances) construits dans l’expérience par l’obtention d’une certification (diplôme, titre ou certificat).

Avant de lancer dans une démarche de VAE, vous devez vous poser quelques questions.

Quel est votre projet professionnel ? Avez-vous besoin d’obtenir une qualification pour promouvoir votre carrière ? Une certification pour valoriser ou faire reconnaître vos compétences ? Adapter votre niveau de qualification à votre poste hiérarchique ? Réorienter votre carrière ? Changer de secteur d’activité?
La VAE est-elle le meilleur levier au service de votre projet ? 

Il est important, avant d’entamer tout projet, de faire un point sur vos motivations et votre situation actuelle (compétences, aptitudes).

Le bilan de compétences peut vous aider dans cette démarche. Renseignez-vous auprès de votre conseiller Pôle emploi si vous souhaitez en réaliser un.

Où vous informer sur la VAE?

L’atelier VAE proposé par Pôle emploi vous permettra de vous informer sur le dispositif. Avec l’aide d’un conseiller, vous identifierez les diverses expériences que vous avez eues, et pourrez faire part de vos aspirations. Votre conseiller vous aidera à identifier les certifications possibles et vous indiquera les organismes valideurs. Vous pourrez, à partir de ces éléments, faire votre choix.

Il existe également des structures comme les Points Relais-conseils, qui vous informeront lors d’entretiens individuels sur rendez-vous gratuits.
Vous bénéficierez de conseils, une première analyse sur la pertinence de votre projet et les stratégies d’accès à la certification la plus adaptée pour vous.
Vous aurez une aide au ciblage du diplôme le plus adéquat, des explications sur les principes de la démarche ainsi que la nature et l’importance du travail à fournir (www.intercarif.org).

Vous trouverez aussi sur des sites nationaux (vae.gouv.fr, Ministère du Travail, de la Solidarité et de la Fonction Publique, Ministère de l’Education Nationale, …), mais également sur des sites régionaux (infovae-idf.com, …) des informations sur la VAE.

Comment financer votre projet?

Vous serez peut être amené à participer à une partie, voire à la totalité des frais. Le financement ne doit pas être un frein à votre projet de VAE. Explorez les divers modes de prises en charge.

N’hésitez pas à interroger votre conseiller à l’emploi sur les différents financeurs de votre région (Pôle emploi, Conseil Régional, OPCO, …).

Consultez également les articles « à qui s’adresse la VAE ? » et « l’aide à la Validation des Acquis de l’Expérience », où vous trouverez de précieuses informations sur le financement.

Enfin, le tarif dépend des organismes valideurs et de la certification visée. N’hésitez pas à chercher plusieurs établissements et diplômes, titres ou certificats, afin de les mettre en concurrence et d’avoir un éventail plus large sur les prix pratiqués.

La demande de recevabilité

Cette étape n’a pas la même ampleur chez tous les organismes certificateurs. Pour certains, il s’agit essentiellement de vérifier si le candidat répond aux critères « administratifs » signifiés dans les textes de lois (nombre d’années d’expérience, etc.).

Pour d’autres, il s’agit d’estimer les chances de validation, d’établir un pronostic de réussite du candidat et d’émettre un avis pédagogique en amont (VAE dans l’enseignement supérieur).

Le livret de validation ou dossier VAE: un travail de fond et de réflexion à mener

Votre demande de recevabilité accepté, vous devrez par la suite rédiger un dossier, dans lequel vous décrirez, analyserez, justifierez toutes vos expériences (salariées, non salariées, ou bénévoles) de manière claire et détaillée.

Décrivez les chantiers et les projets que vous avez menés, vos conceptions et réalisations, les situations spécifiques que vous avez rencontrées, la façon dont vous vous y êtes pris pour les résoudre.

Identifiez les activités que vous avez effectuées, les tâches que vous avez réalisées, ceci afin de nommer les savoir-faire, savoir-être, connaissances, méthodes, process que vous avez mobilisés et développés.

Détaillez toutes vos expériences et rapprochez-les du référentiel métier.

N’hésitez pas à illustrer vos écrits par des preuves concrètes (documents sur lesquels vous avez travaillés, études, rapports, contrats de travail, fiches de paie, certificats de formation, diplômes, …) et à retourner, si c’est possible, dans l’entreprise.

La rédaction de votre dossier terminée, faites-le relire à votre entourage et à d’autres personnes engagées dans une démarche de VAE. Jouez vous-même l’œil extérieur sur les écrits d’autres personnes.

L’analyse de vos expériences professionnelles est une étape importante, qui peut prendre un certain temps. Elle vous mènera à réfléchir sur vos activités et à leur donner du sens.

Devez-vous faire appel à un accompagnateur ?

Vous pouvez mener seul votre projet de VAE, mais il est conseillé de vous faire aider dans l’analyse de vos expériences, l’identification de vos acquis et la mise en lien avec le référentiel du diplôme visé. Vous augmenterez vos chances de réussite. Les organismes valideurs vous fourniront la liste des accompagnateurs agréés en lien avec leur certification, dès lors que votre dossier de recevabilité est accepté. Vous pourrez faire appel à un organisme privé si vous le souhaitez.

Quel est le rôle de l’accompagnateur ?

L’accompagnateur vous aide à organiser les éléments du dossier de validation et facilite la mise en lien des acquis avec le référentiel de la certification. Il vous informe sur la procédure de validation.
Il vous aide également à la rédaction du dossier : il relit vos écrits et vous guide si des précisions ont besoin d’être apportées. Il est présent pour décrypter, décoder les attentes singulières à votre domaine (les attentes spécifiques à l’Enseignement Supérieur par exemple) et peut vous préparer au jury.
L’accompagnement peut-être individuel et/ou collectif.

Attention ! La plupart des prestations sont payantes. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseiller pôle emploi, qui peut vous aider à chercher une prise en charge de cet accompagnement.

Se préparer à l’entretien : une étape importante

Dernière étape : le passage devant le jury de validation, composé de professionnels (employeurs, salariés) et d’enseignants. Le jury évalue les compétences professionnelles requises et les connaissances requises pour la certification, en prenant appui sur les référentiels métiers et les descriptifs de diplômes.

Son rôle est d’obtenir des informations complémentaires sur le dossier de validation. Vous serez questionné sur des points mentionnés dans votre dossier et devrez apporter des précisions. Il est ainsi important de savoir présenter votre dossier.

Pour certains titres professionnels (titre professionnel du ministère du travail, de l’emploi, etc.), le jury vous soumettra une mise en situation réelle ou reconstituée et évaluera votre façon de procéder.

La validation totale ou partielle de la VAE

Si vous remplissez toutes les conditions requises, le jury de VAE vous attribuera la totalité de la certification.

En revanche, si vous avez des compétences ou connaissances non acquises au regard du référentiel, le jury de VAE vous validera partiellement votre certification. Vous disposerez alors de cinq ans pour redéposer un dossier et valider la partie manquante (pas de limite de temps dans l’enseignement supérieur).

Il vous faudra peut-être, selon la certification visée, suivre un complément de formation, des cours, acquérir un complément d’expérience ou réaliser un travail complémentaire avant de poser une nouvelle demande de VAE.
N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre conseiller, qui vous indiquera comment obtenir la validation totale de la certification visée (formation à suivre, …).

Dans l’enseignement supérieur, le jury préconise ce qui est à réaliser.

Motivation, patience et persévérance au coeur de la démarche

Les démarches de VAE prennent du temps, et demandent un travail important. Il faudra vous armer de patience et de persévérance, et rester motivé pour conduire votre projet à terme.

Tenez bon ! Bien plus qu’un moyen d’obtenir une certification, la VAE vous permettra de participer activement à la construction de votre carrière professionnelle, en accord avec vos aspirations. Au bout de ce travail de longue haleine, vous aurez pris conscience de tous vos acquis et saurez les nommer. Reconnaissance professionnelle et estime de soi récompenseront vos efforts.

financement 582 x 270

entretien VAE 582 x 270