Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
A l'affiche

Le secteur des transports et de la logistique recrute

540 000*, c’est le nombre de postes à pourvoir entre 2017 et 2022 dans les métiers du transport et de la logistique. Si près de la moitié concernent des conducteurs de véhicules, des opportunités de carrière sont également à saisir dans les professions de cariste, agent de quai, préparateurs de commandes…

Le secteur des transports et de la logistique représente 1,6 million d’emplois en France. Avec une prévision de départs à la retraite de l’ordre de 457 000* et une création d’emplois supplémentaires de 83 000*, la filière offre des perspectives dans les différents métiers qui la compose. 

Conducteur, des opportunités à grande vitesse

En tête des profils très recherchés, les conducteurs de véhicules concentrent à eux seuls 223 000 postes à pourvoir entre 2017 et 2022.

Les conducteurs routiers de marchandises sont les plus demandés. Si ce métier requière des compétences spécifiques, les profils n’en demeurent pas moins variés. Il n’est pas rare que d’anciens employés en mécanique automobile opèrent une reconversion dans le secteur.

Les métiers de conducteurs de véhicules légers type taxi et ambulanciers présentent, quant à eux, des opportunités notamment pour les seniors dont les qualités de maturité sont fortement appréciées sur ce type de poste.

On note également des débouchés pour les conducteurs et livreurs sur courte distance, dans le transport routier de voyageurs et, dans une moindre mesure, pour les conducteurs déménageurs (sur les 22 363 besoins en recrutement recensés par Tremplin en 2017, ils représentaient 449 postes à pourvoir).

Accessibles au niveau bac ou bac+2, la profession de technicien d’exploitation de transport que l’on retrouve également sous les termes d’exploitant, affréteur, dispatcheur ou agent de transit recherche également des bras. À titre d’exemple, selon l’étude Tremplin, il représentait 945 postes sur les 22 363 besoins exprimés par 1 633 entreprises du transport et de la logistique. Cette étude a également révélé des offres d’emploi pour les mécaniciens et en particulier pour les opérateurs et exploitants logistiques (3 591). 

Quand le e-commerce dope la logistique

Des métiers aux qualifications diverses sont portés par le boom du e-commerce.
La manutention, par exemple, fait aussi bien appel à des ouvriers non qualifiés qu’à des ouvriers qualifiés.
En première place des demandes du secteur de la logistique, le métier d’agent de quai consiste notamment à superviser, contrôler et enregistrer les opérations de chargement et de déchargement de la marchandise sur le quai.
Autre métier recherché, le cariste a pour objet de conduire les chariots de manutention.
Enfin, les métiers de préparateurs de commandes et de magasiniers sont également en phase de recrutement.
Si ces métiers vous intéressent, parlez-en avec votre conseiller Pôle emploi.

*Etudes « Les métiers du transport et de la logistique » mars 2017 Pole Emploi et « Les métiers en 2022 » de France Stratégies (Dares) 

Déposer sa candidature en un clic sur Tremplin2019.fr

Vous voulez faire carrière dans les métiers du transport et de la logistique ? Postez votre candidature sur le site www.tremplin2019.fr. Simple et rapide, ce site vous permet de vous faire connaître auprès des entreprises participantes qui recrutent ou de vous orienter vers des formations. 

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)