Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Les métiers de demain

Les métiers de la data

Difficile de faire abstraction des progrès apportés par le big data et l’intelligence artificielle. Loin d’être futuristes, ces nouvelles technologies sont déjà à l’origine d’un nombre croissant de métiers.

Le numérique

Toutes les grandes entreprises se sont engagées dans d’ambitieux plans de transformation numérique. Il s’agit pour elles de valoriser leurs données afin de faire face à la concurrence des géants du web et développer de nouveaux modèles économiques.

Quels sont les métiers ?

> Data miner, l’explorateur de données. Le data miner recherche l’information dans les différentes sources de données de l’entreprise. Pour assurer cette collecte, il doit maîtriser les structures de stockage et de gestion des données ainsi que les plateformes liées au big data comme Hadoop. Son rôle consiste aussi à trier et qualifier ces données pour préparer le terrain du data scientist.

> Data scientist, la star de la data intelligence. Associant des compétences en mathématique, statistique et informatique, le data scientist va valoriser la donnée afin de créer de nouveaux services ou optimiser ceux existants. Ce mouton à cinq pattes fait l’objet de toutes les convoitises et son salaire s’est envolé.

> Chief data officer, le boss des données. Le CDO encadre les data scientists et les data miners. Responsable du patrimoine informationnel de l’entreprise et de sa bonne gouvernance, il fait le lien entre l’informatique et les directions métiers mais aussi avec les clients, les partenaires et fournisseurs. Objectif : assurer le partage équitable des données entre ces différents acteurs.

> Expert en cybersécurité, le gardien des données. Avant de valoriser les données, il faut les sécuriser. L’expert en cybersécurité va définir et mettre en place les dispositifs techniques mais aussi organisationnels pour lutter contre des menaces toujours plus sophistiquées. Du technicien support à l’auditeur en passant par le spécialiste en tests d’intrusion, les métiers de la cybersécurité sont variés et riches.

> Développeur web, la cheville ouvrière du numérique. Le développeur web est un programmeur spécialisé qui va « coder » un site ou une application web. Généraliste de l’écosystème numérique, c’est le métier le plus demandé en nombre mais aussi le plus accessible.

 

En quoi sont-ils des métiers ou des compétences d’avenir ?

Automatisation des tâches à faible valeur ajoutée, enrichissement de l’expérience client, aide à la décision, lutte contre la fraude… Le traitement et l’analyse d’immenses volumes de données irriguent un grand nombre de projets de transformation numérique. Selon le gouvernement, le marché français du big data atteindra 9 milliards d'euros d'ici à 2020 et créera 137 000 emplois.

 

Les formations et/ou les Moocs pour les exercer

De grandes écoles - HEC, Essec, Polytechnique, Telecom ParisTech - ont ouvert des cursus dédiés aux spécialistes du big data de niveau bac +4/5.
Le métier de développeur web est plus accessible. De nombreuses écoles de code proposent des formations courtes pour des demandeurs d’emploi, des décrocheurs scolaires ou des personnes en voie de reconversion. Des plateformes de Moocs comme Codecademy ou OpenClassrooms proposent d’apprendre à coder seul devant son écran. Le plan des 10 000 formations au numérique fera une part belle au métier de développeur.

Ça recrute déjà !

Les startups et les agences de communication digitales ne sont pas les seules à faire les yeux doux aux spécialistes de la data. Axa, Société Générale, Safran, La Poste recrutent des data scientists et autres data miners. Tous les ans se tient Datajob, le salon des professionnels de la data. De nombreuses annonces sont aussi consultables sur le site de Pôle emploi

Ça recrute déjà !

Chatbot, assistant vocal, recrutement prédictif, voiture autonome… La plupart des projets intègrent une dose d’intelligence artificielle. BNP Paribas (source ZDNet), Renault ou, à l’international, Amazon, sont notamment à la recherche de ce type d’expertises pointues.  

L’intelligence artificielle

Longtemps cantonnée aux laboratoires de recherche, l’intelligence artificielle (IA) fait aujourd’hui la une des médias. Elle envahit notre quotidien et le monde de l’entreprise.

 

Quels sont les métiers ?

> Expert en machine learning : le concepteur d'algorithme. Le spécialiste en apprentissage automatique (machine learning) ou en apprentissage profond (deep learning) enrichit un service en le dotant de fonctionnalités cognitives comme la reconnaissance de formes, l’analyse sémantique ou la traduction automatique.

> Dresseur de « bot » ou entraîneur d’algorithme. Après avoir conçu l’algorithme, il faut l’entraîner. C’est le rôle dévolu à un expert métier que d’affiner le modèle à partir d’un jeu de données réelles afin qu’il réponde au plus juste aux attentes « business ».

 

En quoi sont-ils des métiers ou des compétences d’avenir ?

Dans la foulée du rapport du mathématicien et député Cédric Villani, le président de la République présentait, fin mars, la stratégie nationale dans le domaine de l’intelligence artificielle dotée d’un investissement public de 1,5 milliard d’euros. A la suite de cette annonce, IBM, Google, Samsung, Fujitsu ou Microsoft ont fait savoir qu’ils créaient ou renforçaient leurs laboratoires de recherche en Ile-de-France (source : Silicon).
L'IA devrait aussi créer de nombreux métiers indirects dans différents secteurs, notamment dans la médecine où elle facilitera l’aide au diagnostic et l’interprétation d’imagerie médicale.

 

Les formations et/ou MOOC pour les exercer

Les écoles d’ingénieurs de renom comme l’Epita, l’Ensimag ou l’ESILV ont développé des cursus pour former les experts en intelligence artificielle. Pour « les publics éloignés de l’emploi », Microsoft vient d’ouvrir une Ecole IA en partenariat avec Simplon. S’agissant d’une science jeune, l’apprentissage de l’IA passe aussi par l' auto-formation.
Le cabinet Dataiku a publié un manuel de survie dédié au machine learning tandis que le spécialiste des logiciels libres Makina Corpus propose un tutoriel d’initiation.

Le plan des 10 000 formations au numérique, quant-à-lui, concerne le métier d'administrateur de base de données.
 

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Nouvelle fenêtre)

Les métiers de demain - Développeur Web