Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Formation

MOOC, vous avez dit MOOC !

Témoignage de Nadir – 36 ans – développeur. Après 10 ans de travail, j'ai choisi de changer de carrière et de reprendre mes études.

Vous êtes développeur informatique, pourquoi avoir choisi de reprendre des études dans un autre domaine ?

Je viens d’avoir 36 ans et, depuis ma formation initiale, j’ai toujours travaillé comme développeur informatique en région parisienne. Il y a deux ans, j’ai choisi d’effectuer un bilan de compétence, pour faire le point après 10 ans de travail. Ce bilan de compétence a été extrêmement fructueux et, parmi les pistes professionnelles qui ont émergées, il y a eu le métier de statisticien ou de data-scientist.

Rencontrer des statisticiens a été déterminant dans ma résolution de me former à ce métier.

Formation en ligne, école d’ingénieur ou fac à temps complet, cours du soir... quelle formule avez-vous choisi ?

Le choix s’est imposé de lui-même. En effet, je ne voulais pas partir en congé individuel de formation sans être certain à 100% que la matière me plairait et que j’arriverais à suivre les cours. Ça mettait de côté toutes les formations à temps plein en présentiel. Aussi, je me suis inscrit aux cours du soir du CNAM à Paris.

J’avoue que le démarrage a été assez violent, et j’ai mis les bouchées doubles pour ne pas décrocher.

Le premier semestre vient de s’achever, j’attends avec confiance les notes. J’ai été très régulier, aussi bien dans la présence aux cours que dans le travail personnel, que j’ai complété en suivant des MOOCs (« Massive Open Online Courses » : cours en ligne ouvert à tous).

Suivre les cours, se remettre en question... vous avez complété les cours avec des MOOCs, pourquoi ?

Comme je le disais, les premières semaines de cours ont été assez violentes pour ce qui concerne le niveau en math. J’ai souffert. Ayant quitté l’école depuis longtemps, il a fallu réveiller le mathématicien qui sommeillait en moi ! J’ai cherché des cours de remise à niveau en math et j’ai tout trouvé sur le site https://fr.khanacademy.org.

Ce qui est extraordinaire, c’est de pouvoir bénéficier de cours d’aussi bonne qualité sans rien devoir débourser. Sur KhanAcademy, j’ai suivi des cours de probabilités, de calculs vectoriel et de trigonométrie.
Je me suis également inscrit à un MOOC de l’Université de Columbia : « statistical thinking for data science and analytics ». Ce MOOC permettait de faire le point sur la situation et les enjeux liés à la multiplication des données et les différentes façons de les traiter pour en tirer des informations pertinentes et utilisables.

Comment se déroule un MOOC ?

Il y a des MOOCs en entrées et sorties permanentes, d’autres qui ont des dates de démarrage et de fin fixes. L’unité de base d’un MOOC est une vidéo où un prof aborde un point du cours ; chaque vidéo dure entre 3 et 20 minutes. Elles sont toutes suivies de QCM ou de questions ouvertes, qui sont corrigées automatiquement. C’est très valorisant à utiliser, car votre progression est matérialisée sur un graphique qui est alimenté par les points gagnés en répondant aux questions.
C’est très complémentaire des cours du CNAM.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Le bilan que je tire du premier semestre est très positif. La matière me plaît, je vais continuer à me former en cours du soir avec le CNAM avec l’idée d’aller chercher une qualification en M1 (Master) voire en M2. Je vais compléter la formation au CNAM par des MOOC, comme celui que je suis actuellement en probabilité et qui est donné par le MIT.

Les MOOCs sont-ils un système d’avenir ?

Oui, je dirai que c’est un complément indispensable à une formation ou à une remise à niveau. Et puis, suivre les cours de la prestigieuse université MIT sans se déplacer a quelque chose de magique et de gratifiant. Mais ce n’est pas un système en soi. Quand on reprend un cursus, il est indispensable d’avoir des contacts humains et de profiter de l’entraide des élèves et de la bienveillance des professeurs.

Les cours au CNAM nous apportent un contexte de travail facilitant et studieux car contrairement au cursus initial, le public adulte est convaincu que se former est essentiel dans sa carrière et la motivation est très forte.

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Nouvelle fenêtre)

Le dossier -Apprendre autrement - Ecole 42

Apprendre autrement