Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Santé

Paramédical : un secteur qui a le vent en poupe

Riche en opportunités de carrière, le paramédical regroupe des métiers diversifiés, mêlant à la fois relations humaines, soins et compétences techniques. Les besoins sont importants et devraient s’accroître dans les années à venir, notamment avec le vieillissement de la population. Tour d’horizon sur un secteur d’avenir.

A quoi correspond le paramédical ?

Pédicure-podologue, diététicien, prothésiste dentaire, auxiliaire de puériculture… Autant de métiers et de spécialités réunis dans un même secteur d’activité : le paramédical !

Le paramédical englobe les professions de santé formées pour assurer des actes de soin sur prescription établie par un médecin, en vue de contribuer au bien-être physique, mental et social des patients

Les professionnels paramédicaux ne sont pas habilitées à prescrire des traitements médicamenteux, seules les professions médicales y sont autorisées (médecins, pharmaciens, dentistes et sages- femmes).

Ils sont définis dans le code de la santé publique (quatrième partie, livre III). Auxiliaires médicaux, aides-soignants, auxiliaires de puériculture et ambulanciers composent ce secteur. Ils sont répartis en quatre grandes familles : les professions de soin, de la rééducation, de l’appareillage et les professions médico-techniques.

Petit aperçu des professions paramédicales

Soigner, accompagner, rééduquer, réadapter, … si revêtir la blouse blanche vous tente, vous pourrez trouver votre bonheur parmi les nombreux métiers qui constituent le paramédical!

Les métiers de soins, des professionnels à votre service

Au travers de leurs différents actes de soin, les infirmiers toute spécialité confondue (infirmier anesthésiste, en bloc opératoire, en psychiatrie…) participent aux soins préventifs, curatifs ou palliatifs des patients. Ils représentent la part la plus importante des professions de soin.

Sont également inclus dans cette catégorie les aides-soignants. Leur mission : accompagner les personnes en situation de faiblesse dans la réalisation des actes de la vie quotidienne (toilette, cuisine, ménage, …).

Enfin, nous retrouvons les auxiliaires de puériculture. Ils prennent en charge les besoins quotidiens de l’enfant jusqu’à l’adolescent, qu’ils soient malade, handicapé ou bien portant.

La rééducation : des professionnels pour vous remettre d’aplomb

Après avoir effectué un bilan pour évaluer l’état et les capacités de leurs patients, diététiciens, orthoptistes, orthophonistes, ergothérapeutes, psychomotriciens, pédicures-podologues, masseurs-kinésithérapeutes participent à l’éducation ou la rééducation de leurs patients. Ils mettent en œuvre les moyens nécessaires pour traiter les troubles alimentaires, visuelles, les troubles de la communication orale et écrite, … ou pour traiter les handicaps physiques, de nature psychique, somatique ou intellectuelle de leurs patients.

Les métiers d’appareillage : connaissances techniques, morphologique et sens de l’esthétisme demandés !

Prothésiste, audioprothésiste, orthopédiste-orthésiste, … Spécialistes dans la pose de prothèse, ces praticiens de l’appareillage conçoivent sur mesure et restaurent ou remplacent un membre, une articulation, un organe altéré ou absent chez les personnes malades ou handicapées.

Les opticiens-lunetiers appartiennent également à cette catégorie. Ils réalisent des montures adaptées, et délivrent des lunettes ou des lentilles visant à compenser les défauts de la vision.

Investigations au cœur des métiers médico-techniques

Techniciens en analyses biomédicales et manipulateurs en électroradiologie médicale exécutent des examens, à partir de prélèvements ou en utilisant des machines de hautes technicités afin de déceler toute modification de l’état physiologique du patient. Ils fournissent au médecin des éléments lui permettant de diagnostiquer, traiter ou prévenir la maladie.

Les ambulanciers sont également classés dans les professions médico-techniques. Ils utilisent des appareils d’assistance médicale auprès des malades qu’ils transportent et veillent à leur confort et à leur santé.


Vous êtes intéressé par un métier? Vous trouverez de plus amples informations en consultant les fiches métiers sur pole-emploi.fr. Le site du Ministère des Solidarités et de la Santé vous fournira également de précieuses informations.

Se former dans le paramédical

La plupart des formations sont accessibles sur concours. Certains établissements exigent que vous ayez obtenu au préalable le baccalauréat ou un diplôme équivalent (Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires, …).

Les examens d’entrée aux concours paramédicaux portent bien souvent sur les programmes de 1ère scientifique et terminale scientifique. Si vous n’avez pas suivi ce type de cursus, où si vos études sont lointaines, il est fortement recommandé de passer par une classe de remise à niveau scientifique, proposée par certains lycées, universités ou établissements d’enseignements privés. Cela vous permettra d’acquérir ou de mettre à jour les connaissances de base.

Par ailleurs, de nombreux établissements proposent une préparation aux concours. Révision intensive, entraînement aux épreuves et évaluation de vos connaissances par des contrôles continus sont au programme. Vous pourrez suivre des cours dispensés par des professeurs qualifiés et acquérir des méthodes de travail.

Attention ! Toutes ces préparations aux concours sont payantes, et peuvent s’avérer très coûteuses. La clé du succès réside dans le travail que vous aurez fourni tout au long de l’année, et une motivation sans faille.

Le numerus clausus dans chaque établissement est assez sévère. Afin d’augmenter vos chances d’admission, il est conseillé de vous inscrire à plusieurs concours.

Sachez que de nombreuses formations restent accessibles sans concours : orthoprothésiste, opticien-lunetier, diététicien, …
Vous trouverez sur le site du Ministère des Affaires sociales et de la Santé toutes les informations sur les formations.

Exercer dans le paramédical : les qualités

Altruisme, sens relationnel et bonne endurance requis !

Aimer les relations humaines et être souriant, savoir écouter, être compréhensif et patient… telles sont les qualités essentielles pour exercer dans le paramédical ! Les rencontres et échanges seront au rendez-vous.

Une bonne dose d’organisation et une endurance physique sont nécessaires pour faire face à des charges de travail élevées. Certains métiers exigent de savoir gérer ses émotions (infirmiers confrontés dans leur quotidien au stress, aux imprévus, à la douleur des patients et de leurs entourages…) et d’avoir le cœur bien accroché.

L’évolution de la médecine et des technologies conduit les professionnels à se former continuellement. Il ne faut pas hésiter à vous tenir au courant de l’actualité (nouveaux traitements, utilisation de nouvelles machines, …) pour mettre à jour vos connaissances et peaufiner vos compétences techniques.

Travailler dans le paramédical requiert de nombreuses qualités, mais pour perdurer dans ce secteur et rester motiver, une seule condition : aimer son métier.

Le paramédical, un secteur d’avenir

Des besoins croissants à l’horizon

Le paramédical manque de bras en France et même en Europe (infirmiers, aides-soignants…). Etudes onéreuses et sélection sévère à l’entrée des écoles rendent difficile l’accès à certaines professions. Charges de travail importantes, horaires irréguliers, stress, salaires peu élevés, activités difficilement conciliables avec la vie de famille… autant d’éléments qui rebutent souvent les candidats à embrasser une carrière dans le domaine de la santé.

Pourtant, les besoins en personnels paramédicaux sont importants et s’accentueront dans les prochaines années. Le vieillissement de la population, le taux de natalité élevé en France, les troubles liées aux pressions sociales, aux modes de vie (dépression, troubles alimentaires, …) l’apparition de nouvelles maladies (grippe AH1N1, …), les catastrophes naturelles (inondations, …), … Autant de facteurs qui contribuent à l’essor des métiers paramédicaux.

De bonnes perspectives de carrière en vue

Au sein de cabinets privés, en cliniques, dans les centres hospitaliers, dans les laboratoires d’analyses médicales, ou encore en maisons de retraite …, de nombreux établissement recrutent et vous n’aurez que l’embarras du choix ! Après quelques années d’expérience et selon votre activité, vous pourrez exercer en libéral.

Quelque soit le métier que vous aurez choisi, vous pourrez faire évoluer votre carrière. Consultez les fiches métiers du site du Ministère des Affaires sociales et de la Santé.

De nombreux sites d’emploi à votre disposition

La toile regorge de sites Internet proposant des offres d’emploi dans le secteur du paramédical, des sites généralistes (pole-emploi.fr, jobvitae.fr, paramed-prepa.com, staffsante.fr…) aux sites spécialisés (emploisoignant.com, kineweb.fr, …), en passant par les sites d’agences d’intérim (Appel Médical, Adecco Medical, …). N’hésitez pas à les consulter.

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Nouvelle fenêtre)