Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Nautisme : une passion française

Skipper (H/F)

Il assure le transport payant de passagers (charter) ainsi que l'acheminement (convoyage) de bateaux de plaisance d'un port à un autre.

Le métier

Les métiers de la navigation sont relativement diversifiés car ils reprennent tous les métiers de commandement de navire, d’entretien du navire et de service à bord. Chacun de ces niveaux de compétences correspondent à des diplômes précis des Directions Interrégionales de la Mer ou de la Direction de la Mer.

Aussi appelé chef de bord ou patron à la plaisance voile, le skipper pilote un navire de plaisance pour le compte d'un organisme ou des particuliers (fiche ROME L1401) .

Transporter de personnes

Le skipper assure le transport de passagers sur des navires de plaisance à voile. Il peut également piloter un voilier pour le compte d'un tiers (organisme ou particulier). Le/la skipper professionnel(le) assure tout d'abord le transport payant de passagers vers une destination fixée d'avance. Lors du transport, les passagers ont la possibilité de participer ou non à la manœuvre et à la conduite du navire. À savoir : au-delà de 30 passagers, le skipper ne peut pas piloter des voiliers d'une longueur inférieure à 25 m (pas de limitation de longueur si les passagers sont moins de 30).

Le skipper peut également assurer le convoyage d'un voilier pour le compte d'un tiers propriétaire, locataire ou emprunteur de ce navire. Il doit alors respecter le trajet et la destination qui ont été établis par contrat.

En période touristique, le skipper travaille le plus souvent avec un organisme de vacances (le Club Med par exemple) ou un loueur de voiliers.

Il emmène des estivants en croisière et se charge de l'animation à bord. Il/elle participe à la manoeuvre et à la conduite du navire.

Hors saison, il est employé au convoyage de bateaux de particuliers. Il emmène ses clients vers la destination souhaitée (souvent les Caraïbes ou les Antilles).


Un sportif des mers

Certains skippers sont également des sportifs professionnels qui consacrent la plupart de leur temps à préparer et participer à des courses au large.

Il participe à des compétitions, parfois en solitaire. A bord, il est capable d'analyser les données météorologiques et de donner des soins médicaux de base.

Où exerce-t-il ?

Le skipper professionnel peut travailler pour son compte, en indépendant, ou pour celui d'un tiers.

  • Sur les côtes européennes, l'activité se concentre surtout pendant la période estivale, mais toute l'année aux Antilles, en Polynésie et en Nouvelle-Calédonie, où le skipper transporte des passagers en croisière, vers une destination fixée à l'avance.
  • Il peut être employé par des centres de vacances (clubs, ports de plaisance, bases nautiques) par des sociétés de location.
  • Hors saison, il achemine des voiliers d'un port à un autre, pour le compte de particuliers.

5 qualités indispensables

  1. Esprit de décision
  2. Sens des responsabilités
  3. Qualités relationnelles
  4. Dynamique, esprit d'initiative
  5. Sang-froid et grande résistance à la fatigue physique et nerveuse

Comment devenir skipper ?

Pour exercer la profession de skipper, il faut être titulaire du brevet de capitaine 200 voile.

Ce brevet de capitaine 200 voile permet d'exercer à titre professionnel et rémunéré les fonctions de patron au yachting-voile, soit pour transporter des passagers (30 au maximum) sur des navires de moins de 25 mètres, soit pour conduire un navire pour le compte d'un tiers.

Ce diplôme est délivré par les Directions Interrégionales de la Mer (DIRM), ou par la Direction de la Mer (DM) en outre-mer.

Un capitaine 200 voile après navigation et formation peut devenir capitaine 500

Et après ?

Après quelques années d'expérience professionnelle, un skipper expérimenté peut prendre la responsabilité d'une entreprise de vente ou de location de bateaux de plaisance ou devenir chef d'une base nautique.

Il peut aussi s'orienter vers le commandement de navires de plaisance plus importants en devenant capitaine de yacht. Il doit passer des brevets de yatching (brevet capitaine de yacht).

Enfin, il peut se tourner vers l'enseignement et la formation (sous réserve d'obtenir les diplômes correspondants).

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)

Hissez les voiles !

Levez l'ancre et postulez !

Être skipper, c'est avant tout exercer un métier de passion. Cette profession nécessite de la ténacité et une grande motivation. En effet, les skippers n'ont pas d'activité tout au long de l'année. Quant à ceux qui font de la compétition, ils doivent franchir de nombreuses difficultés, et notamment parvenir à décrocher un sponsor.

 

Pour en savoir plus

  • Consultez le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire, où vous trouverez des informations sur le secteur d'activité et le métier.

 

Pour aller plus loin...